Analysis

Les kurdes invitent l’armée syrienne à les protéger contre les turcs tandis que ces derniers jurent qu’ils ne veulent que donner une leçon mémorable aux YPG et n’ont aucune visée expansionniste en Syrie

Publicités

Catégories :Analysis

15 réponses »

  1. Les turcs sont gonflés de prétendre que les kurdes n’ont pas le droit de demander à l’AAS de les protéger en entrant à Manbij.

  2. Tout au long de cette guerre le sultan erdogan nous a clairement montrer qu’il mange dans tous les râteliers.
    Qu’il est à la fois vôtre ami et ennemis au grès des victoires sur le terrain.
    Que la relation de confiance il ne sait pas ce que c’est.
    Et donc il ne faut certainement pas lui tourner le dos au risque de prendre un coup par surprise.

    • Pour l’effet de prestige ils sont encore dans la région dans la plus grande discrétion et en dehors du périmètre ou ça va prochainement chauffer.
      Il ne peuvent pas dire ; Bon si les ricains s’en vont et bien nous prenons la poudre d’escampette et rentrons aux bercail.
      Aux yeux du monde ils passeront pour des poltrons des poules mouillés.
      Idem pour les british ils quitteront le navire en dernier, c’est dans leurs moeurs.

  3. Entrée des unités de l’AAS à Manbej, porte de l’est de l’euphrate ; l’herbe a été coupée sous le pied du Grand Turc et les kurdes semblent avoir retrouvé la raison.

    • A noter que le terme Grand Turc n’est pas péjoratif, c’est plutôt le contraire, c’est ainsi que les royaumes chrétiens d’Occident désignaient l’empire ottoman pour marquer leur admiration mélêe de crainte. Les mêmes le désignaient aussi par l’expression la Sublime Porte. Il a fallu attendre le 19 ème siècle pour que les européens appellassent cet empire l’homme malade de l’Europe.

  4. Le Commandement général de l’armée annonce l’entrée d’unités de l’armée arabe syrienne à Manbej et la levée du drapeau national

    https://www.sana.sy/fr/?p=139806

    Vidéo du communiqué (en arabe)

    Rassemblement (à Deir-Zoor) de soutien à cette entrée de l’AAS à Manbej

Leave a Comment/Laisser un commentaire