Analysis

Des rebelles syriens soutenus par Ankara se dirigent vers Minbej

Des rebelles syriens soutenus par la Turquie continuent d’affluer vers le nord de Minbej malgré un double Accord conclu entre la Turquie et la Russie d’un côté et la Turquie et la Syrie de l’autre.

Il semble qu’aucun protagoniste ne se fie aux accords et tous privilégient les rapports de force sur le terrain.

Les rebelles syriens soutenus par l’Armée turque et donc l’OTAN arborent des drapeaux syriens du temps du mandat français et des drapeaux turcs. Ils visent à occuper Minbej et aider la Turquie à se débarrasser des YPG kurdes.

L’ALS ou Armée Syrienne Libre est classée comme une organisation terroriste en Syrie et en Iran.

Le contrôle de Minbej est l’objectif déclaré de Damas, lequel entend rétablir la souveraineté de l’État syrien dans les confins syro-turques.

La Turquie a publiquement annoncé son intention d’envahir Minbej pour donner une leçon finale aux kurdes syriens.

Seul problème qui se posé, des forces US sont toujours au Chef-lieu de Minbej et une mise en danger de militaires US entraînera de facto des frappes aériennes et balistiques, prioritairement sur les forces de l’Axe dit de la résistance. La Turquie est un membre important de l’OTAN et un allié stratégique des États-Unis d’Amérique. et aux dernières nouvelles, certaines unités US refusent l’ordre de retrait. D’autres militaires US sont contents de pouvoir éventuellement quitter cet enfer chaotique.

Les YPG ont demandé l’aide de Damas pour faire face à une éventuelle intervention transfrontalière turque mais une partie de la population de Minbej est également favorable à l’entrée de rebelles syriens.

Cette situation chaotique préfigure une situation dans laquelle la Turquie assume sans complexe son rôle dans l’essor de la rébellion en Syrie, avec en filigrane des velléités territoriales anciennes.

Publicités

Catégories :Analysis

7 réponses »

  1. Les turcs vont liquidés tous ces mercenaires en les envoyant au case pipe , apparemment le deal entre turque et russe

  2. Il arrivera au turcs ce qui est arrivé aux kurdes.
    Ils seront lâchés et sacrifier pour la bonne cause.
    Les triples faces qu’ils sont, seront toujours manipulés comme eux mêmes savent si bien le faire contre les autres.
    À la fin, les uns comme les autres ne sont pas du tout perçue comme des alliées fiable aux regards de personnes et donc encombrants.
    Les turc ne peuvent pas gagner la ou là coalition occidentale à échoués.
    Leurs prestiges en seraient extrêmement d’évaluer et ces derniers grandit.
    Les russes en connaissent quelques choses en vivant un cas similaire lors de la seconde guerre mondiale et les 20 millions de soldats russes morts aux combats.
    Qui a reconnu cette aspect de l’histoire et lui donne les honneurs qu’ils méritent par une commémoration digne de se nom.
    Personne, mis à par les concernés eux mêmes.

  3. Bachar El Assad devrait tenter de provoquer un soulèvement des kurdes du PKK, histoire d’occuper un peu les Turques

  4. De toute façon les Kurdes avec ou sans le retrait US ont sur le dos La Syrie et l Irak plus la Turquie et l Iran ; que d aucune façon ne voient d un bon œil un état Kurde avec des bases US et FR tel un cheval de Troie (allié d Israël) aux portes ces pays et vu ce qui en découle les Russes sont de la partie pour coordonner l effort de tous afin d éloigner cette menace , les kurdes c est comme un accusé qui attend sa sentence et vu le dossier a charge et le rapport de force c est mal barré pour le rojava, je me permet juste un pronostique sur les frictions entre l armée syrienne et Turque en se basant sur le pragmatisme économique Turc ,a mon avis ils vont eviter de se griller encore plus avec Damas car une fois éventuellement Idlib sous souveraineté Syrienne et le retour de stabilité ( pas une mince affaire ) il y a un marché gigantesque pour la marchandise Turque a la frontière avec un cout et un delai d approvisionnement inégalable et a forte rotation et sans la moindre concurrence pendant une décennie minimum , l échéance approche a grand pas pour Idlib et Manbij tot ou tard chacun dévoilera ses cartes et évaluera ses limites en rapport avec la realité du terrain .

Leave a Comment/Laisser un commentaire