Analysis

Guerre du Levant: Israël principal belligérant du conflit

La Syrie a officiellement accusé Israël de vouloir faire perdurer la “crise syrienne” en soulignant que les raids aériens israéliens ayant visé le territoire syrien ont été menés sous couverture US.

Damas a également lié la poursuite des raids israéliens à une fuite en avant du gouvernement israélien pour ne pas faire face à ses problèmes internes.

C’est la première réaction officielle syrienne suite au raid aérien du 12 janvier 2019 ayant visé les alentours de l’aérodrome militaire d’Al-Mezza, au Sud-Ouest de Damas.

De son côté, les israéliens reconnaissent pour la première fois avoir mené des “milliers de frappes clandestines” en Syrie et au Liban depuis le début de la guerre en Syrie, et le New York Times, l’un des médias US les plus pro-israéliens aux États-Unis a commencé à créer la légende de Gadi Eizenkot, le Chef d’état-major des armées d’Israël d’origine marocaine comme un chef militaire providentiel ayant pu infliger de terribles humiliations à l’Iran et au Hezbollah à l’intérieur de la Syrie.

De source sûre, on estime que les israéliens ont mené plus de 9 600 raids clandestins en Syrie depuis le mois de juillet 2012, soit lors de la décapitation du conseil national de sécurité syrien (mort du ministre de la Défense, les chefs des renseignements et des principaux planificateurs militaires syriens lors d’une frappe cinétique présentée par l’ensemble des médias comme un attentat au camion piégé). Ce chiffre serait sous-évalué puisqu’il exclut les frappes de missiles Sol-Sol, les pilonnages d’artillerie et les missions de sabotage de forces spéciales infiltrées derrière les lignes de l’Armée syrienne ou au sein des groupes terroristes activant en Syrie.

Depuis 2016, l’aviation israélienne évite d’envoyer ses avions de combat opérer à l’intérieur de l’espace aérien syrien mais continue de survoler allégrement le Liban, un pays dépourvu de la moindre forme de défense anti-aérienne.

Gadi Eizenkot, Rav Alouf ( Général-Major, à prononcer comme Rab Halouf) de Tsahal est chef d’état-major depuis le 16 février 2015. Il est le concepteur de la doctrine de la Dahya, ou le recours systématique à des bombardements massifs sur des zones peuplées de civils en cas où un seul obus tomberait sur Israël. Il vient d’être adoubé par le New York Times comme le général ayant humilié le général iranien Suleimani, principal responsable militaire iranien en Syrie et commandant en chef des Bassidj dans ce pays. De ce fait, il est présenté comme le premier général israélien à avoir préconisé une lutte frontale et directe avec les iraniens en Syrie.

C’est pour cela que la guerre en Syrie n’a jamais été une simple “guerre civile” comme tant de médias dominant ont tenté de nous la présenter mais un conflit régional où Israël est le principal protagoniste et belligérant. Tout le reste n’est que médiaguerre et opérations d’enfumage psychologique.

Techniquement, la Syrie et Israël sont en guerre depuis 1973.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

Advertisements
avatar
15000
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
sergioBartlebycomtenalezcichockijosephhokayem Recent comment authors
  Subscribe  
Notify of
sergio
Guest
sergio

Strategika51 écrit: “… Il vient d’être adoubé par le New York Times comme le général ayant humilié le général iranien Suleimani, principal responsable militaire iranien en Syrie et commandant en chef des Bassidj dans ce pays…”
que ce triste sire de Rav Alouf soit adouber par un media débile (ça fait parti de l’arsenal propagandiste de l’entité sioniste), mais qu’il ait humilié le général Quasem Soleimani, même pas en rêve!

Bartleby
Guest
Bartleby

La Syrie, l’Irak, le Liban, la Jordanie, la Palestine, l’Egypte (je passe sous silence le Maghreb et les pays du Golfe) sont des pays multiples dans le sens où il y coexistent différentes confessions et ethnies. Le projet sioniste consiste en la destruction des structures étatiques multi-confessionnelles et pluri-ethniques afin de justifier son existebce d”état raciste qui veut dominer toute la région. Ce projet diabolique n’adviendra pas.

Bartleby
Guest
Bartleby

A quoi diable ont pu servir ces milliers de « frappes » (en fait, il s’agit de violations flagrantes du droit international) effectuées par l’Entité Lugubre contre la Syrie martyre ? Quelle victoire stratégique ou même tactique a été obtenue ? Néant. Au contraire, le ciel syrien est verrouillé, et lorsque l’est syrien sera récupéré et le Salapistan d’Idleb liquidé, Le Golan viendra sur le tapis, premiérement. Et secondement, le Hezbollah est sorti mille plus fois plus fort de cette guerre universelle contre la syrie et non guerre civile comme dit la propagande des imbéciles. Troisièmement, la résistance militaire palestinienne à Gaza acompris qui sont ses amis et qui sont ses ennemis et agit depuis en conséquence. Bref, les jours de l’Etat sioniste sont comptés et le compte à rebours a déjà été déclenché.
Ci-dessous, une vidéo de la résistance gazaouie qui a mis en déroute un commando sioniste venu à Gaza semer ses instruments d’espionnage, le chef de ces bras cassés y a laissé la vie et la résistance a grillé quinze agents sionistes en publiant leurs photos sans compter le matériel renfermant des renseignements précieux saisi par la résistance.
Nous sommes tous des gilets jaunes,
nous sommes tous des palestiniens,
nous sommes tous des syriens,
nous sommes tous des français.

comtenalezcichocki
Guest
comtenalezcichocki
josephhokayem
Guest
josephhokayem

A reblogué ceci sur Histoire militaire du Moyen-Orient.