Analysis

De l’incertitude irrationnelle de la guerre au Levant

« La grande incertitude des données de la guerre est une difficulté particulière, car toute action doit, dans une certaine mesure, être planifiée dans une semi–obscurité qui, le plus souvent, à la manière d’un brouillard ou d’un clair de lune, donne aux choses des dimensions exagérées ou anormales. » — Carl Von Clausewitz, De la Guerre (Vom Kriege), Livre II.

L’évocation de la magie noire dans la thématique géopolitique ou stratégique n’a rien d’irrationnel ou de fantaisiste mais repose sur une solide tradition intellectuelle remontant au début de la pensée stratégique et aux premières tentatives d’expliquer rationnellement l’incertitude et l’irrationnel guerrier.

Il serait trop long ici d’évoquer dans le détail les pratiques divinatoires, l’interprétation des présages et le recours aux oracles des Armées de l’antiquité. Les faits sont bien établies à ce sujet. La folie irrationnelle de toute guerre amène les hommes à vouloir s’en protéger. L’irrationalité dans le domaine des affaires militaires est une constante depuis les âges les plus reculés.

Dans notre article précédent, il n’y a eu aucune dérive vers l’irrationnel ou la fantaisie, à fortiori quand il s’agit d’Israël dont les dirigeants fort superstitieux versent tous, y compris les plus athées d’entre-eux, dans des ordres ésotériques cachés ou secrets cherchant à ressusciter le Royaume fabuleux et surnaturel de Solomon. D’où leur obsession incompréhensible avec le mont du temple à Jérusalem.

Pour revenir aux raids israéliens d’hier, il semble que nous avons tous été intoxiqués par des mensonges de guerre et qu’il y ait eu plusieurs attaques simultanées sans que l’on puisse identifier ce qui est vrai et ce qui est faux.

Des sources syriennes évoquent un bilan officiel de 11 soldats tués (plus de 22 selon nos propres sources) et plusieurs dizaines de blessés en plus de destructions sans autres précisions. L’attaque aurait été menée par un nombre important d’avions de combat et plus de 52 missiles et autres objets volants non-identifiés hostiles auraient pénétré l’espace aérien syrien dans une très courte intervalle. La DCA syrienne affirme avoir intercepté et détruit en plein vol un grand nombre de missiles hostiles, 38 selon des médias Russes mais des zones d’ombre assez importantes persistent.

Côté israélien, on a évoqué une attaque balistique effectuée par la milice pro-iranienne Al-Quods (Jérusalem) à partir du Golan mais des précisions s’imposent vu que toujours selon la partie israélienne, cette milice n’aurait tiré qu’un seul missile que le Dôme de Fer, le bouclier anti-balistique israélien aurait intercepté.

Or personne n’a confirmé toutes ces informations de façon indépendante.

Et fait plus important, Damas et Tel-Aviv gardent le silence.

Il y a eu des informations faisant état de la destruction par les israéliens de systèmes Pantsir S-1 syriens comme ce fut le cas lors d’une attaque précédente. Aucune confirmation et on imagine mal et même très mal les dirigeants israéliens se priver de l’insigne honneur et plaisir de diffuser une ou des vidéos montrant au monde entier comment “l’invincible aviation de guerre d’Israël a pulvérisé les affreux Pantsir S-1 de Moscou”.

C’est donc de l’intox!

Il serait utile de rappeler encore une fois la nécessité de demeurer vigilants en matière d’informations relatives à des faits de guerre. La part de l’intox et des opérations de médiaguerre, majorées par des opérations de guerre psychologiques assez élaborées peuvent souvent induire en erreur l’observateur le plus averti.

Quelle sera l’attitude de Moscou face à l’escalade israélienne?

Il semble à priori que la furia israélienne fait suite à des déclarations de Téhéran ou plutôt de généraux iraniens jurant qu’ils ne retireront aucun “conseiller militaire” ni aucun matériel de guerre de Syrie.

Cependant, Israël est l’un des principaux belligérants de la guerre en Syrie et il ne veut en aucune manière entendre parler d’un cessez-le-feu sans que ce pays soit totalement détruit. Problème, le régime syrien existe encore et mieux, il lance des missiles SAM et parvient à repousser des raids aériens et à recouvrir des territoires perdus à la rébellion. C’est là qu’au milieu des analyses stratégiques de haute volée élaborées par les meilleurs stratèges israéliens que surgissent d’anciennes prophéties bibliques concernant la Syrie, le lac Tibériade et la petite localité d’Armageddon…

Irrationalité quand tu nous tiens!

Publicités

15 Replies to “De l’incertitude irrationnelle de la guerre au Levant

  1. Je ne sais à qui est due la traduction que vous citez, mais elle mauvaise et maspérisatrice , car elle a supprimé de l’original au moins deux facteurs essentiel dans toute guerre : le hasard et le guerrier, sans oublier sa manie d’y introduire une causalité mécanique et ridicule. Je donne ci-dessous le passage en questin d’après la traduction du Lieutenant-Colonel De Vatry :

    « Enfin, la grande incertitude de toutes les données de la guerre constitue cette difficulté particulière à la guerre, que l’action s’y poursuit toujours en quelque sorte dans dans un éclairage crépusculaire qui, comme le brouillard ou le clair de lune, donne fréquemment aux choses un aspect étrange et des dimensions exagérées, de sorte que si le talent ne le devine, c’est au hasard seul qu’il faut s’en rapporter pour tout ce qui échappe à la perception dans cette demi-obscurité.
    On voit ainsi de nouveau qu’en cas de d’insuffisance de données objectives, c’est à ses aptitudes personelles, ou même à sa bonne étoile qu’il faut se fier »
    (Editions Gérard Lebovici, p.128)
    Il n’est pas de bon conseil de confier un livre de stratégie à un universitaire, qui n’y entend rien. Le Monde moderne falsifie le passé afin de le rendre conforme à son présent trivial et faux.

    1. J’y suis, la traduction que vous citez est de Denise Naville, que je suppose être la compagne de ce Pierre Naville, stalino-trotskyste, surréaliste éphemère justement jeté par dessus-bord par Breton. Il est certain qu’une traduction d’un livre de Stratégie effectuée par une femme, trotskyste qui plus est, sera toujours mauvaise. Le lecteur pense peut être que je je fais tout un plat d’un fait minime : il se trompe car le monde moderne est égal à la somme de ces petites tromperies insensibles qui par leur accumulation ont produit l’enfer dans lequel nous vivons, de la nourriture au langage, tout est falsifié.
      Mais revenons à la Syrie, c’est à dire à la stratégie appliquée, ou bien, comme disent les modernes, la stratégie pour les nuls. Tout le monde sait que l’Art de la guerre se divise en deux domaines distincts mais non indépendants : la tactique (emploi des forces disponibles dans le combat) et stratégie (emploi des combats pour la guerre), ou bien, pour le dire autrement, la tactique esr relative aux moyens et la stratégie est relative aux buts. — Que veut la Syrie ? — Vivre en paix et libérer la Palestine et le Golan occupé. — Que veulent ses ennemis ? — Sa destruction. Tout observateur impartial aura remarqué que, malgré toute la destruction qui s’est abbatue sur elle, icelle n’a pas perdu la guerre, mais l’a gagnée, puisque les buts de ses ennemis n’ont pas été atteints (selon l’Art de la Guerre, il n’existe pas de victoire absolue mais seulement relative). Donc, pour la stratégie (conserver la Syrie en tant qu’état souverain), les papiers de la Syrie sont en règle. Regardons ce qui se passe du côté de la tactique. Le Sioniste affolé bombarde à droite et à gauche pour un résultat égal à zéro. Suite au bombardement de Samedi matin, le Syrien a envoyé un missile sol-sol (cinq selon d’autres sources) sur le Golan ioccupé pour signifier au Sioniste que les anciennes règles d’engagement sont révolus et que les temps ont changé. Ce dernier, tel un forcené, a montré sa faiblaisse par sa réaction hystérique. Ses jours sont comptés.
      Quant à l’histoire de la batterie de Pantsir détruite, elle est cousue de fil blanc. Le sioniste pour des buts électoralistes et affabulateurcomme à son habitude se ment à lui-même et le Syrien sait de quoi il retourne. Ce seul avantage moral, pour parler comme Carl Von Clausewitz, suffit à voir clair dans l’avenir encore obscur de cette guerre du mensonge contre la vérité, ou bien de la mort contre la vie.

      1. Votre commentaire Bartleby est un véritable morceau d’anthologie.
        Il m’a ouvert les yeux.
        Je vais faire l’inventaire de mes anciens livres et identifier les tradittori…

      2. Cher Bartleby, je me demandais pourquoi autant de vos citations venaient des “Editions Gérard Lebovici”. Je me suis donc rafraichi la mémoire sur l’affaire Lebovici, et vous remercie de nous rappeler le rôle de l’éditeur, le complice du traducteur qui trahit.

    2. https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a0/Clausewitz.jpg/200px-Clausewitz.jpg

      « On voit que, par la nature même du sujet, il est absolument impossible d’échaffauder la théorie de la guerre sur une théorie positive ayant une existence extérieure à la chose, et permettant de répondre à tous les besoins qui peuvent se présenter ; dans chacune des circonstances que nous venons d’énumérer où, faute de données suffisantes, le commandement se verrait contraint de recourir à sa propre inspiration, il se trouverait en dehors de la théorie et en contradiction avec elle, et que l’on arriverait ainsi toujours à ce même résultat : que le talent et le génie n’obéissent à aucne loi, et que la théorie s’oppose à la réalité. »

      Quel affront le talent et le génie adressent à la démocratie, il est temps de les déclarer fascistes, merdre.

  2. Dans notre article précédent, il n’y a eu aucune dérive vers l’irrationnel ou la fantaisie…Tibériade et la petite localité d’Armageddon… Irrationalité quand tu nous tiens

    En parlant d’irrationalité, j’avais lu il y a trés trés longtemps un livre d’un auteur israélien inconditionnel du sionnisme, dont je ne me rappelle plus du tout le nom. Vu que j’ai fait le vide de tous les livres et revues que j’avais acheté avant l’arrivée d’Internet. Il y était question de la comete d’Haley en relation avec le sionisme, Meshaa et donc Israèl. Je ne me souviens plus du tout des formules de fous, avec à l’appui des references à la lointaine antiquité et du royaume sans doute fantasmé de David. Le cycle de la comète d’Haley devait commencer en 1948 -date de la création d’Israèl-, et là où ils flippent tous, c’est la fin du cycle, c’est à dire…en 2030 si je ne m’abuse, voir un peu plus, un peu moins ? Ne m’en demandez pas plus je ne me rappelle plus du tout – si quelqu’un peut nous rafraichir les infos -. Croire en ces conneries faut vraiment relever de la psychatrie mais enfin bon…Pour ce qui est de l’Astrologie, autre débilité sortie par la société commerciale, ceux qui ne lisent pas, où sont trés peu interressés par ce genre de sujet, je vous conseille un bref exposé de Jean Delumeau
    https://www.youtube.com/results?search_query=jean+delumeau
    En règle générale les empires où puissances sur le point de s’éffondrer s’appuient sur l’irrationnelle, en pensant à leur salut, par je ne sais quel miracle.

    1. l’invincible aviation de guerre d’Israël a pulvérisé les affreux Pantsir S-1 de Moscou…
      Quelques petites remarques s’imposent. Pour commencer les raids menés le 20 et 21 ont été menés par Israèl certes, mais aussi la participation active des US et de l’OTAN, voir peut etre de certains pays arabes comme la Jordanie et l’Arabie Séoudite. Es ce que l’OTAN a pu détruire un des Pantsir ? C’est quelque chose qui est possible, pour plusieur raisons qu’on ne détaillera pas ici. Il faut regarder la Syrie pour ce qu’elle est actuellement, un pays en état de guerre civile, où manifestement une partie de la population est encore viscéralement hostile à Assad. Ce qui facilite la naissance d’une V°colonne, afin d’aider la tache des commandos de l’OTAN qui ont pu éliminer des soldats syriens et russes puis illuminer le Pantisr afin qu’il soit détruit par un missile de l’OTAN où d’Israèl -c’est le scenario le + vraissemblable, mais qui ne sera jamais fanfaronné, pour les raisons que vous pouvez comprendre-. De plus sur les dizaines de milliers de soldats qui composent la defense anti aérienne syrienne, il est possible qu’il y ait de trés nombreux agents de l’OTAN à des postes clefs. En outre une erreur de l’armée syrienne est peut etre aussi une possibilité, neanmoins trés limitée. Toutefois détruire un seul Pantsir me semble quand meme suspect, surtout quand on se rappelle de l’opération Mole Cricket en 1982, où là une partie significative des Sam syriens au Liban y avaient trépassé, voir hors combat.
      Si les américains arrivent à percer le secrets des SA-22, ça veut dire qu’ils peuvent sans problème détruire les S-300, et autres S-400, ce qui n’est pas d’actualité. Sans quoi Assad serait déja pendu haut et court et le drapeau US flotterait avec ostentation sur le QG de la base russe Hmeinmin.

  3. Je pense qu’il faut arrêter de délirer et en même temps appréhender correctement la complexité de la guerre, ce qui est beaucoup moins simple, d’où le délire d’ailleurs.
    Sur les histoires d’aruspicine antique avant le bataille, mieux vaut compulser l’ouvrage “Histoire de l’avenir” que de tout confondre.
    La video de la pseudo destruction d’une systèmes sol-air est clairement trafiquée et ne colle pas avec les seuls moyens possibles – des drones anti-radar – puisque l’antenne est manifestement repliée.
    Par principe la stratégie est silencieuse, d’où l’actuel silence imposée par un des deux camps. Aujourd’hui la guerre dite secrète prend le pas sur les bras cassés qui s’agitent en tout sens : en clair place aux vrais pros qui s’affrontent, plus de terroristes gonflés au captagon avec leurs bérets verts et des journaleux débiles pour “propagander”.
    L’affrontement est monté en gamme.
    Et le silence corrélatif, on le “vois”, a aussi vocation à taper sur les nerfs des moins solides : c’est un des buts, et là les israéliens sont bien entrai de perdre ( je ne parle même plus des bolton et autre pompeo … ).
    Le problème au fond est simple : les US et consort sont encerclés et désormais harcelés en gros et en détail – seul moyen en fait de leur éclater la tête avant qu’ils ne déclenchent, tels les cinglés qu’ils sont peuvent le faire , un conflit majeur.
    Mais au fond, ils ne savent plus non plus ce qu’ils font, et il suffit de regarder en Afghanistan où les mêmes choses se passent et où ils sont dans le même état.
    N’oublions pas par exemple que la Chine est aussi partie prenante du conflit mais nul n’en parle jamais : ça fait décidément trop de monde pour le cerveau des petits marquis poudrés d’état-major :
    silence, quand tu nous tiens … !
    Clausewitz, c’est bien aussi, mais l’incertitude ça se créer autant que ça se subit – la maskirowka n’est pas qu’électromagnétique – et c’est comme ça qu’on la traite : forcer l’environnement à réagir.
    Qu’il y ait par ailleurs de la casse de chaque coté, c’est le jeu. Mais un des points nouveau est bien que les médias aujourd’hui ferment leur clapet de peur de raconter des c… et surtout parce le psy-ops ne fonctionne plus vraiment.
    Le conflit s’est bien retourné, reste à le “finir” et ça peut durer parce que les zèbres qui l’ont engagé n’admettent pas encore qu’ils l’ont bien perdu : c’est “le syndrome de la chute” modèle 2019.

  4. On a bien au moins une vidéo de destruction de Pantsir “diffusée au monde entier”. Pour moi ce n’est donc pas de l’intox. sauf à prouver que cette vidéo n’est pas de lieu et date certaine.

    Quant à la quantité de missiles, avions, bombes et autres gadget, comme déjà répété moult fois, l’entité judéo-nazie se contente de tripler la dose nécessaire à la réalisation de ses objectifs puisque statistiquement les deux-tiers de leurs munitions seront interceptées. Vu le rapport prix/destruction entre trois missiles et un Pantsir et ses servants, l’entité judéo-nazie gagnera d’autant la guerre d’attrition que l’affaiblissement des défenses syriennes permet d’améliorer le rendement par mécanisme de capitalisation.

    Par ailleurs, J’attends toujours la réplique “dent pour dent” de Damas telle que promise depuis quelques mois par les divers commentateurs (EJ Magnier).

    1. J’ai vu et revu cette vidéo une bonne centaine de fois pour tenter de calculer la vitesse apparente de l’objet volant approchant le Pantsir.
      Très peu de temps avant de percuter la cible, il a tiré des projectiles et il me semble que ce soit un drone-suicide.
      Le Pantsir a continué à tirer jusqu’au bout.
      Le problème avec cette vidéo est qu’elle est impossible à dater.
      Des Pantsir ont déjà été détruits de façon similaire lors de précédents raids.

      Dans le doute je me suis donc abstenu.

      Grosso modo, les israéliens en sont réduits à innover mais leur aviation n’arrive toujours pas à survoler la Syrie.

      Pour le bilan, je constate que mes sources sont très fiables.
      Le dernier bilan fait état de 22 combattants tués.

  5. BSM la guerre de Troie est précédé d’un acte de divination puis par le sacrifice d’une vierge. Agamemnon le commandant suprême sacrifie sa fille Iphigénie.

    1. J’ai bien peur que ce ne soit Israël qui soit le sacrifice en question. Ou faussement présenté comme. Le défi qui nous est posé serait de protéger la fille délurée de son propre père infanticide. Un schéma quasi Frankiste.

      Ce qui m’alerte, c’est ceci, le résultat de ces provocations incessantes : http://french.almanar.com.lb/1220551

      “Le chef de l’armée de l’air iranienne a affirmé, ce lundi, que son pays était impatient de combattre et de détruire ‘Israël’, a déclaré un site d’informations lié à l’Etat.

      « Les jeunes membres de l’armée de l’air sont prêts et impatients de faire face au régime sioniste et de l’éliminer de la Terre », a déclaré le général de brigade Aziz Nasirzadeh. Cette déclaration intervient quelques heures après une agression militaire israélienne contre la Syrie. Les forces d’occupation ont prétendu avoir bombardé des ‘cibles iraniennes’.”

      Il y a toujours un peu de logique dans la folie, et un peu de folie dans la logique.

  6. et il y a les néo-cons us comme bolton et les autres du temps de bush et avant cela aussi et qui sont enraçiné dans le coeur du gouvernement us et surement otanesque et leur fausse croyance evangelique concernant cet armegeddon et autre mensonge .
    cela montre a quel point ils sont gravement malade de la tete et sont sous ordre et solde et comment est ce possible que la population us et aussi leurs armées et haut gradé soient aveugle a ce point et qu’ils envoient leurs fils se faire tuer ailleurs ou rester handicapé a vie et cela sur ordre de ce comité secret démoniaque qui commande les states et ailleurs .
    que vont’ils encore inventer comme acte démoniaque comme ils l’ont fait avec le 11/09/2001 et après créer leurs patriot act et à fait se taire leurs population a part quelques intègres et qui disent la vérité au risque de leurs vie .
    mais le monde est préparé et a vu leurs complot et sont plus fort que jamais .
    enraçiné veut dire , que cela remonte à très loin dans le passé .
    le passé nous montre comment à été la fin des nations et peuples qui ont commis le mal , crimes , complot , ils ont été anéantis a jamais .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.