South Front : Additional Details and Analysis of Israeli Air Strike on Syrian Pantsir S-1 Air Defense System
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

3 commentaires sur “South Front : Additional Details and Analysis of Israeli Air Strike on Syrian Pantsir S-1 Air Defense System

  1. A reblogué ceci sur The Stoker's Bloget a ajouté:

    When i watched this one upon release into the Herd Attention Space TM I did wonder if the wankstatorwatchers TM, TM my other shop, would have noticed a dancing bear, no pun intended, wandering through the foreground.

    All this does is confirm the old adage of never believing anything from Delmerville and never, never, never trust your logistics, which is always dependent on Delmerdisciples, to leave you anything other than exposed.

  2. Une vidéo mise en ligne par l’armée israélienne au lendemain de ses attaques contre plusieurs sites militaires au sud de Damas laisse croire que les missiles israéliens ont détruit un Pantsir-S1 syrien. Est-ce le cas? Alors qu’Israël se targue d’avoir mené la plus vaste offensive jamais réalisée contre la Syrie, des experts doutent de l’authenticité de certaines images.

    L’armée israélienne dit, selon les experts, avoir recours au drone l’IAI Harop (ou Harpy 2). Il s’agit d’un drone anti-rayonnement capable d’émettre des émissions radio. Cette munition est conçue pour flâner sur le champ de bataille et attaquer des cibles en s’autodétruisant sur elles. La vidéo a attiré l’attention des médias, mais elle inclut certains détails qui ont été sous-déclarés par les médias « mainstream ».

    Le clip publié par l’armée israélienne a été réalisé à partir d’au moins deux vidéos distinctes.

    La première partie de la vidéo montre un système actif (opérationnel) qui tire sur des cibles israéliennes. La deuxième partie de la vidéo qui comprend un coup direct montre un système Pantsir-S1 inactif (non opérationnel) :

    Dans la seconde partie de la vidéo, le Pantsir-S1 ne tire pas ;

    Son radar est désactivé ;

    Un véhicule de chargement possible peut être repéré à proximité.

    Israël attaque: la riposte syrienne?
    Israël attaque: la riposte syrienne?
    La frappe du 21 janvier d’Israël, d’une ampleur inédite.
    Par conséquent, il devient évident que les forces de l’armée israélienne ont épissé des séquences de différentes munitions pour montrer que le système Pantsir-S1 avait été ciblé pendant qu’il était actif. L’objectif était de montrer qu’un système actif n’était pas capable de repousser l’attaque israélienne. Cette vidéo a été largement utilisée par les médias israéliens dans leur campagne de propagande.

    En fait, la frappe israélienne a visé un système Pantsir inactif. Il a probablement utilisé toutes ses munitions et attendait un rechargement.

    Mais ce n’est pas tout.

    Le site South Front à l’origine de l’information affirme par ailleurs que les militaires syriens ont découvert des moteurs d’appoint de missiles sol-air syriens S-75, qui avaient été utilisés par les systèmes de défense aérienne syrienne lors de leur confrontation avec l’armée israélienne.

    Pour rappel, le lundi 21 janvier vers une heure (heure locale) Israël a lancé une série de frappes contre des cibles militaires à Damas, à Deraa, à Quneitra et à Soueïda. Le raid a duré 50 minutes : 20 missiles sol-sol ont été tirés depuis le Golan occupé contre le sud de la province de Damas, parallèlement au vol simultané des chasseurs et des drones israéliens dans le ciel golanais. Or, la DCA et les divisions 7 et 10 de l’armée syrienne étaient aux aguets : 38 missiles ont été interceptés à Zakiya, à Kiswa, et dans le triangle de al-Mout entre autres.

    L’aéroport de Damas, l’entrepôt d’armes de Kiswa, la base Al Dimas et le centre de recherches de Hamariya, tous situé dans la région damascène, ont été visés. Des sources de la Résistance démentent catégoriquement des morts côté iranien ou du Hezbollah et confirment le bilan des pertes publié par le ministère russe de la Défense : 4 soldats syriens tués et 6 autres blessés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.