Sous couvert de rapatrier quelques 134 combattants français “capturés” par les forces kurdes soutenues par les Américains (en fait par ces derniers) dans l’extrême Nord de la Syrie, Paris s’apprête à rapatrier plus 2280 de ses mercenaires partis guerroyer pour le grand Djihad Otanien contre le “méchant Bashar Al-Assad”.

Ces combattants français d’obédience islamiste radicale sont tous issus des banlieues des grandes villes de France et ont tous été recrutés par des intermédiaires et des indicateurs des services de renseignements français pour les envoyer en Syrie.

Une fois en Syrie qu’ils pénètrent à partir de Turquie avec la bienveillance des autorités turques, ils rejoignent soit Daech ou Al-Nosra et reçoivent des subsides de la part de mystérieuses organisations “caritatives”.

Les Forces Démocratiques Syriennes (FDS) soutenues directement par les Américains en ont capturé des dizaines lors d’accrochages avec Daech dans l’extrême nord de la Syrie, non sans parfois subir de lourdes pertes.

Il semble que les disputes entre mercenaires français et kurdes portaient sur des idéologies irréconciliables et incompatibles (Salafisme islamiste vs. Extrême gauche populiste et ethnique) mais surtout le butin et les très généreuses subventions accordées par les États soutenant le terrorisme en Syrie. 

Ces combattants français étaient fort encombrants et parmi les plus violents aux côtés de combattants venus du Caucase. 

Les “djihadistes” français capturés étaient parqués provisoirement près de Hassaka et à Rumaila avec leurs femmes et enfants dans des facilités gérées par Washington, mais le départ des Marines US de Syrie a pris de court Paris.

Si les forces spéciales et les agents de liaison sont en train de quitter le bateau dans la plus grande discrétion, ce n’est pas le cas pour les mercenaires “islamistes” vu leur nombre et l’absence de couverture. L’État se contentera de les désigner aux yeux de l’opinion comme des “djihadistes prisonniers”. Histoire de faire passer la pilule.   

Pour Castaner, ces combattants “vont vouloir revenir en France” et “tous ceux qui rentreront en France seront judiciarisés et confiés aux juges. Lorsque le juge estimera qu’il faudra les mettre en prison“…C’est assez clair :  quelques mesures cosmétiques pour enfumer les français et ces gars là seront en fait libres. Prêts à l’emploi en cas de besoin. En France cette fois-ci et si possible contre un éventuel ennemi intérieur tel que le mouvement des gilets jaunes. Du coup plus besoin d’utiliser le LBD-40.

Un attentat par ci, un autre par là et le tour est joué. La scène sera verrouillée.

Jouer avec le feu comporte toujours un risque.

L’envoi de centaines d’individus dans le cadre d’operations clandestines gérées via proxy pour ne pas remonter la source en manipulant ces individus sur la base de leur convictions religieuses et/ou idéologiques pour atteindre des objectifs géostratégiques à l’étranger s’est toujours avéré dangereux, peu productifs et surtout aléatoire et risqué. A fortiori après l’echec de toutes les tentatives visant à abattre le régime syrien.

Or, tenter de gérer des individus revenus de zones de combat et s’étant habitués à l’argent facile ne sera certainement pas aisé une fois en France. Beaucoup d’entre-eux se sentiront “trahis” par leurs mentors et pourront se radicaliser encore plus et même passer à l’acte.

Voilà où a mené la politique étrangère d’un gouvernement aux abois.

L’utilisation d’individus radicalisés comporte toujours un retour de boomerang.

Dans quelques années, on saura un peu plus sur la politique étrangère française criminelle dans la guerre en Syrie et son impact sur les événements qui ont eu lieu sur le territoire français, notamment les attaques sous faux drapeau montées de toutes pièces pour maintenir l’opinion française dans la peur permanente afin de mieux la manipuler et la contrôler.

En bref, un scandale de plus que les médias bien pensant vont couvrir avec des formules à l’arrache-pièce relevant de thématiques surannées n’ayant rien à voir avec la réalité.

Parfois, la réalité dépasse de loin la fiction narrative des médias de la propagande officielle au point de transparaître au grand jour.

Ce qu’il faut retenir est que des terroristes français vont être rapatriés après l’échec patent de leur mission en Syrie, laquelle était de semer le chaos et faciliter un effondrement ou un changement de régime dans ce pays.

Tout le reste n’est que de la pure propagande mensongère. 

 

Paris rapatrie ses mercenaires du Nord de la Syrie
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

39 commentaires sur “Paris rapatrie ses mercenaires du Nord de la Syrie

  1. Cher(e)s Vous,

    Leur nouvelle mission en France aux côtés des braves réfugiés, (masculins de moins de trente ans, sans qualification pour la plupart, cherchant un emploi stable bien rémunéré dans l’espoir d’un futur regroupement familial),sera de réussir où les manipulations ont échouées.

    L’Europe est à sec, les QE de la planche à billets maintiennent, depuis 2008, le “comateux profond” de l’économie en attendant un “reset”.

    N’oublions pas que ces ordure seront bien traitées et que beaucoup d’argent (monnaie de singe) sera prévu pour leur assurer des conditions de vie décentes (soins médicaux, hébergement, avocats, assistants en tous genres), Liberté, Egalité, Fraternité obligent.

    Bien à Vous,

    Marc Edmond

  2. BSM
    A la suite du tremblement de terre en Haïti, l’aide octroyée par le royaume qui détruit le Yémen devait être utilisée pour construire des Mosquées et recruter des nouveaux convertis. Désormais jusqu’en face de l’institut français d’Haïti vous avez une Mosquée…
    Afin d’éviter toute polémique inutile la question n’est pas l’Islam mais qui finance quoi et dans quel objectif sachant que la religion est un outil ou une ressource de la (géo)politique.

    1. C’était un secret de polichinelle que l’Axe du Bien avait chargé l’Arabie de propager le salapisme dans le monde entier en général et dans celui musulman en particulier avant que le prince prodige e le révèle publiquement :

      https://francais.rt.com/international/49248-nous-avons-propage-wahhabisme-a-la-demande-des-occidentaux

      Cela a complétement dénaturé l’islam dans le monde entier, et par exemple le dit islam de France n’existe pas. L’islam (sunnite) traditionnel a été complétement détourné ou retourné par l’hérésie wahhabite grâce à ses pétrodollards.
      Les fruits merveilleux de ce prosélytisme spécial sorti tout droit des cerveaux des stratèges anglosionistes — néoconservateurs tous ex-trotskystes — furent Al-Qaida puis Daech, sans oublier les frères musulmants.

      1. Le sioniste international l’a utilisé en toute connaissance de cause dans les pays occidentaux pour détruire la Chrétienté, la Souveraineté des états, des pays, des Peuples, et pour mettre en place leur NOM!

        Le salapisme et toutes ses formes sont le bras terroriste du NOM en Occident!

        Donald Trump cherche, non pas à le promouvoir, comme certains le croient, mais à l’irradier de la surface du monde, non pas frontalement, mais par la porte de derrière, comme à son habitude!

        Les politiciens français, entre autres, n’en parlent pas parce que leurs politiques sont directement en cause dans ce “projet politique” machiavélique, diabolique, de détruire la cohésion sociale en France, l’Esprit de la Chrétienté, et les chrétiens eux-mêmes, et de la même façon à travers tout l’Occident!

        1. @Pierre : “e sioniste international l’a utilisé en toute connaissance de cause dans les pays occidentaux pour détruire la Chrétienté, la Souveraineté des états, des pays, des Peuples, et pour mettre en place leur NOM!”
          BSM : Oui, c’est ce qui me me fait émettre l’hypothèse que les joueurs de flûte qui viennent chercher leurs rats en Syrie tout à coup ne veulent pas forcément les rapatrier chez eux mais les envoyer rependre leur peste sur cette partie du continent majoritairement chrétien et d’où est originaire le pape actuel. Mais si tel est le cas alors cet empire de gangsters où le soleil se meurt est véritablement en train de se tirer une balle dans les pieds, dans le bide, dans les couilles comme vous voudrez. Car si on considère le pétrole comme un enjeu majeur de la guerre probable au Vénézuela, alors on se rapproche de la position Syrienne. Ce qui signifie, que ni la Russie, ni la Chine, ni l’Iran ne peuvent se contenter d’une place de spectateur. Comme en Syrie la guerre au Venezuela risque d’être une lutte à mort mais cette fois devant les pieds d’argile du colosse.
          Si cette hypothèse est proche de la réalité alors, vu leur positionnement sans ambiguïté, les stratèges russes ont forcément anticipé. Corollaire de ça, il se pourrait bien que des hommes et des joujoux russes encore dans leur papier d’emballage soient déjà à Caracas et ou dans la jungle.
          http://parstoday.com/fr/news/iran-i75508-venezuela_le_black_hole_anti_iran

          http://parstoday.com/fr/news/middle_east-i75514-que_fait_isra%C3%ABl_au_venezuela

  3. Belloubet n’en compte qu’une centaine, nombre pas stabilisé selon elle, et à 75%des enfants. Donc, il y a 25 djihadistes français en Syrie, en comptant leurs femmes. Le journaliste n’a pas toussé.

  4. Vive l’astuce ! Merdre ! Il était temps de rapatrier quelques centaines de salapistes pour colorer en rouge cette jacquerie jaune qui n’a que trop duré. Il faut tout de même rappeler à cette plèbe jaune qu’être Charlie est un devoir citoyen au-dessus de tous les autres. — Par exemple ! — Vous osez contestez la Démocratie ! — Vous aurez le salapisme, et viendrez nous chercher pour vous protéger. — Ces gueux ne sont jamais contents et ne savent ce qu’ils veulent ! — Fibre optique et qualité de l’image, porno à volonté et droit à l’avortement, — débat national et LBD-40, — tri selectif des déchets et pollution généralisée, — une proposition et son contraire, nous avons tout donné à ces gens de peu qui prétendent maintenant à tout. — Vous aurez le plomb et la mitraille, la prison et les coups de matraque. — Retournez trimer pour toujours, — c’est l’esclavage ou la mort, à vous de choisir, bande de paresseux réfractaires.

  5. Voila qui va faciliter le recrutement pour les prochains false flags, c’etait plutot faiblard ces derniers temps…

    1. Plutôt faiblard car l’opinion ne suivait plus vraiment en masse. Ça ne galvanisait plus les masses. Et puis le vivier des fichés S n’offrait plus beaucoup de choix.

      Il fallait ramener ceux de Syrie sous un couvert quelconque.

      1. Entre nous, déjà que la ficelle des fichés S commençait à être usée jusqu’à la trame, alors ramener des djihadistes pure souche de Syrie, ils auront énormément – et c’est un euphémisme ! – de mal à faire passer la pilule si jamais quelques uns de ces “fanatiques” devaient commettre des massacres sur le territoire français.

        Rappelons tout de même à ce sujet que très officiellement, suite à quelques massacres ayant défrayé la chronique, la France était partie en guerre contre Daesh sur le territoire syrien. Et la mission des militaires français était de tous les éliminer. D’ailleurs, il est quand même singulier que nous ayons notamment déployé à cette fin des chasseurs bombardiers Rafale en Jordanie et/ou depuis le Charles de Gaulle pour éliminer les djihadistes sans preuves (hormis le fait que les analystes du renseignement aient repéré des gens portant des armes dans un pays en proie à la guerre civile car pour le reste, sans présence au sol, il serait étonnant de disposer de preuves matérielles, ne serait-ce que des papiers d’identité), sans procès, sans faire grand cas de la présence de femmes, d’enfants ou de vieillards lorsque les Rafale ont lâché leurs bombes sur des villages, et qu’aujourd’hui on veuille nous faire croire que le gouvernement a soudainement pris la décision de rapatrier tout ce beau monde en métropole où ils auront droit à un procès équitable, sans disposer de la moindre preuve de ce qu’ils ont pu faire en Syrie en dehors de l’appartenance “à un groupe terroriste”.

        C’est d’autant plus surprenant que jamais jusqu’à présent le gouvernement n’avait laissé le moindre djihadiste vivant quand il avait la possibilité de l’abattre, que ce soit un Merah ou des djihadistes en Syrie écrasés sous les bombes des Rafale. Ils auraient très bien pu les exécuter sur place plutôt que de les ramener en métropole. Et du reste, j’ai le sentiment que le gouvernement vient de faire une très grosse faute auprès même du dernier carré de ses partisans. Parce que s’il est des individus que la République en Marche déteste plus que les gilets jaunes, ce sont bien les djihadistes. Et j’en connais qui désiraient ardemment que le gouvernement les fasse éliminer jusqu’au dernier. Alors les ramener en France ?

        Pour conclure, je dirais que peut-être, si le gouvernement avait toujours fait éliminer les auteurs d’attentats, se privant ainsi de toute possibilité de les traduire en justice alors qu’il aurait été intéressant de les écouter – mais peut-être était-ce là la raison même pour laquelle il ne fallait surtout pas qu’ils parlent ? – peut-être que la perspective d’une remise de ces prisonniers aux mains du gouvernement syrien a donné des sueurs froides en haut lieu ? Et que confrontés à la perspective soit d’être traduits devant la justice syrienne, davantage intéressée à écouter ce qu’ils auraient à dire plutôt que de les éliminer, soit d’être éliminés sur ordre des autorités françaises, le choix aurait été vite fait, ne laissant pas d’autre choix au gouvernement français que d’officialiser leur rapatriement, offrant ainsi la garantie aux djihadistes qu’ils ne seraient pas éliminés ?

        1. Oui! Très pertinent!

          La situation aujourd’hui n’est plus la même qu’hier!

          Tout le monde est maintenant au courant de ceux qui font du beau boulot en Syrie!

          Cela devient dangereux pour les politiques qui les ont instrumentés!

          En ce sens, les éliminer, de leur point de vue devient une nécessité!

          Mais on ne sait jamais avec ses fous furieux!

          Ils pourraient bien encore vouloir tenter le diable!

          Nous verrons bien!

  6. Et bien c’est parfait : si leur rôle était de semer le chaos et provoquer l’effondrement, alors la france est bien le terrain idéal. On va les appeler les castaner’s boys, force supplétive et incontrôlable de la sainte police.
    Tout va donc pour le mieux dans le pays le plus c.. du monde !

    1. je pense aussi qu’il se battra .
      quelle sera la position israelienne ? contre quoi sera elle prêt a lacher l’oncle sam ?
      israel se fout du Venezuela !

      1. BSM ” Israël se fout du Venezuela” ! Hem, c’est la première réserve de Pétrole au monde !!!!

  7. Ce qu’il faut aussi retenir c’est que Macron et ses sbires sont désespérés face à la détermination des Gilets Jaunes qui ne s’amenuise pas en France, et qu’ils sont prêts à tout ou à n’importe quelle stupidité pour conserver le pouvoir!

    Si ces proxies devaient renverser Assad en Syrie, de retour en France, l’effet pourrait bien être, non pas sortir vainqueur des Gilets Jaunes en les utilisant contre eux, mais en provoquant une accélération du chaos à tel point qu’il entraînerait le renversement de son propre gouvernement; lorsque les forces policières et de l’armées françaises le lâcheront devant tant de bêtises perpétrées par ces nouveaux acteurs contre les Gilets Jaunes sur la scène du théâtre française; tel un retour du boumerang, celui qui croyait renverser sera renversé lui-même!

  8. certes le front Venezuelien serait aussi une façon pratique de s’en débarrasser mais seront ils assez motiver pour se faire embrigader une nouvelle fois ?
    cette fois plus de propagande islamiste comme prétexte !

    1. C’est une bonne observation. En bons islamistes salafistes, le Venezuela leur paraît un repaire de mécréants et de communistes sauf s’ils reçoivent 15000 € de plus…
      Un mercenaire, c’est toujours l’argent qui le motive. En théorie.
      Pour nos lascars, ils sont faciles à manipuler et durs à gérer.

  9. BSM
    On peut toutefois se demander si ce n’est pas en prévision de l’ouverture du front Vénézuélien.

      1. BSM
        A mon avis ce ne serait pas seulement pour s’en débarrasser mais aussi pour implanter l’islamisme et avoir sur le long terme un facteur de déstabilisation supplémentaire. Les pays d’Amérique latine sont très catholiques ou évangéliste comme au Brésil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.