Analysis

France : après l’acte XIII des gilets jaunes, vers la désobéissance civile permanente ?

L’acte XIII du mouvement de contestation des gilets jaunes démontre non seulement que ce mouvement ne s’est pas essoufflé mais qu’il prépare une forme inédite de désobéissance civile contre le régime.

Que l’on soit pour ou contre importe très peu. Seule compte l’observation de l’évolution des faits. Le régime semble se murer dans un autisme très préoccupant et dangereux car il ne dispose d’aucune capacité d’écoute. Or la logique aurait voulu que le régime adresse la situation en fédérant les français, pas en les dressant les uns contre les autres.

Si l’on y ajoute le mépris et la recherche de boucs émissaires-habituels par ailleurs, il n’est point étonnant de voir et de constater qu’un nombre grandissant de personnes n’a plus aucun respect ou estime pour les tenants de l’ordre inique.

Les faiseurs d’opinion et les bavards des plateaux télés ou encore les philosophes autoproclamés tel ce « Botul » virulent qui squatte le paysage médiatique français avec la complicités des grands patrons font tous bloc derrière le système corrompu et cela en a choqué plus d’un. En réalité cette posture a ouvert les yeux sur la nature réelle du régime.

Résultat des courses :  direction la case de la désobéissance civile permanente.

Certains individus ont franchi ce pas et ne reconnaissent plus le gouvernement.

Publicités

Catégories :Analysis

12 réponses »

  1. combien de nos frères devront être exhibés dans des gages d’acier (comme aimait le filmer les ordures mercenaires d’al qaida et deash (raclures immondes qu’aurait soi-disant produit notre bonne vieille Terre, mais en réalité ces pourritures furent créer par les Etats-Unis d’Amérique… voir à ce sujet les nombreuses déclarations officielles…) et brûlés en place publique (entôlé au nom de lois scélérates) avant que nous réagissions vraiment (et surtout *efficacement) ? tenter de cramer une résidence, est-ce suffisant ? Bien sûr que non, qu’ils dégagent de gré ou de force ces salopes !, et fissa… Castaner, entôlé fissa !, et l’asticot macron, qu’il dégage et vite ! et toute sa clique avec… Ils devront (et ne pourront bien évidemment pas échapper) à rendre des comptes immédiatement au peuple français (notre patience a forcément des limites, OK ! môssieu l’asticot)
    • Il s’agit bien du soi-disant incendie de la baraque de l’ordure et surtout escroc invétéré ferrand, reconnu (officieusement) à de multiples malversations, mais protégés par les siens !… crève pourriture !

  2. Debout la France le jour de gloire est arrivé.

    « C’est ce qui m’inquiète » François Boulo sur le risque de guerre civile #GiletsJaunes#Incorrectibles – YouTube

    • Chers Vous,

      Il faut transformer le mouvement car si sur le fond tout est juste, dans la forme, le mouvement est en train de se faire manipuler. Pour éviter cela il faut informer via les réseaux qui permettent une vitesse de propagation incroyable.
      Il est temps de développer des stratégies asymétriques c’est à dire arrêter la confrontation de deux blocs et préférer des actions, légales, continues et disséminées.
      Il est urgent de se replier: le repli n’est pas un refus du combat ni un aveu de faiblesse. Le repli est une figure stratégique qui permet, entre autres, de se recentrer, d’évaluer les actions à prendre et de préparer le prochain mouvement quelle que soit sa forme.
      Il faut sans cesse surprendre, utiliser les « merdia » afficher partout le mécontentement et surtout toucher où cela fait mal: « le pognon de dingue »!
      Pas besoin de se geler sur un rond point ni de se faire exploser le crâne ou les mains, respectons scrupuleusement les bons conseils écologiques et de santé: moins de pleins d’essence, lever le pied, moins d’achats d’alcools et cigarettes, consommation locale en faisant vivre les artisans.
      Un point important est de maintenir les liens communautaires créés lors des rassemblements et de les développer. Les valeurs de partage, de mise en commun et d’échange de services permettent aux plus démunis de survivre en attendant des jours meilleurs.
      Tout cela augmente un peu le pouvoir d’achat, est bon pour la santé et fait bien baisser les recettes du « Goinfre de Bercy ».

      Important également de bien se faire soigner, de prendre du repos le cas échéant et de mettre l’accent sur la disponibilité des médicaments nécessaires.

      Vu ce qui arrive au niveau économique, toutes les mesures précitées ne constitueront qu’un entraînement et, sait on jamais, si tout se passe bien, cette décroissance personnelle fera du bien à la planète.

      Bien à vous et aux Vôtres,

      Marc Edmond

  3. Henri David Thoreau, sectateur de la vie simple et naturelle, qu’il a magnifiquement décrite dans son Walden ou la vie dans les bois, est aussi l’auteur de l’essai La désobéissance civile, ouvrage qui devrait être par les temps qui courent le livre de chevet de tous les geux de France et de Navarre :
    « Si l’injustice est indissociable du frottement nécessaire à la machine gouvernementale, l’affaire est entendue. Il s’atténuera bien à l’usage — la machine finira par s’user, n’en doutons pas. Si l’injustice a un ressort, une poulie, une corde ou une manivelle qui lui est spécialement dévolue, il est peut-être grand temps de se demander si le remède n’est pas pire que le mal ; mais si, de par sa nature, cette machine veut faire de nous l’instrument de l’injustice envers notre prochain, alors je vous le dis, enfreignez la loi. Que votre vie soit un contre-frottement pour stopper la machine.»
    Les samedis jaunes se suivent mais ne se ressemblent pas : aux pieds même de l’Assemblée nationale, un jojo, plombier de son état qui plus est (et non photographe comme j’ai écris precedemment) a vu sa main arrachée par un tir d’une grenade assourdissante et à effet de souffle GLI-F4, ce manant, mutilé a vie, ne pourra plus exercer son métier. Le message est clair : voilà ce que vous réserve ce symbole de la République et de la Démocratie, votre propre produit est devenu une piussance hostile et menaçane, érangère au peuple et à ses préocupations et aspiration à une vie digne. La France est désormais divisée en deux partis : celui de la clique gouvernementales, des bureaucrates, des financiers, des médias et des bobos, et celui des gueux et assimilés.

  4. parfaitement d’accord sur tous les points qui sont évoqués ici même§… (message daté du 10 février 2019 à 12:23)
    merci Strategika51…, l’essentiel étant d’instaurer le RIC en urgence absolue, et la désobéissance civile permanente devrait être la prochaine étape du consensus de libération de notre cher pays… A bas la dictature!

    • Errata : il fallait lire : « … instauration en urgence absolue… », et non: « … instauration en urgence absolu… »,
      ainsi que : « … du consensus de libération de notre cher pays du joug macronien… », et non : «… du consensus de libération de notre cher pays du joug macronien… »

  5. En complément de mon commentaire,

    A la question « a qui profite le crime » ma compagne me signale judicieusement que les stocks de lacrymogènes doivent être au plus bas et que les munitions de flash balls doivent aussi être remplacées.
    J’apprécie sa sagacité….

    Bien à Vous et aux Vôtres,

    Préparons nous, tout est à gagner!

  6. Chers Vous, Cher Strategika51,

    Le régime, acculé, est dans les droites lignes de la stratégie de déstabilisation ( entre autres: https://portail-ie.fr/resource/glossary/59/destabilisation-strategie-de).

    Il veut provoquer le soulèvement et des heurts violents pour enclencher l’état d’urgence et son arsenal répressif.
    N’oublions pas l’inutile mise sous pression constante des forces de l’ordre dont un des objectifs secondaire est de fatiguer mentalement les agents afin de les rendre manipulables et les pousser à de tragiques erreurs. Cette pression se remarque par le taux incroyablement élevé de suicides depuis décembre 2018.

    A qui « profite le crime »? Les banlieues sont restées bien à l’écart, jusqu’ici et nous devons nous en réjouir. La surmédiatisation de ce décès est une flamme nue dans une poudrière.
    Il est franchement étonnant de remarquer la nationalité de la victime, l’incroyable précision du tir tendu du « policier » et quoiqu’il en soit, l’abjecte déclaration concernant la cause éventuelle du décès.

    Au niveau statistique et accidentologie, combien de personnes sont décédées d’un tir tendu et perpendiculaire au flux des manifestants en fermant leur volets depuis 40 ans?

    Il faut certes résister, c’est un devoir, et les moyens de cette résistance doivent être économiques et pacifiques.
    La résistance c’est bien évidemment de « rejoindre les objectifs écologiques et de santé fixés par le régime »: moins consommer, diminuer les achats de carburant, d’alcool, cigarettes se préparer à ce qui nous arrive et que l’on veut cacher par d’infâmes provocations face à la douleur et à la paupérisation de la population.

    Quelques gestes quotidiens vers, verts, « une sobriété heureuse » multipliés par des dizaines de millions de citoyens, croyez moi, cela va faire plus mal que beaucoup l’imaginent.
    Le repos, les soins médicaux et psychologiques des personnes victimes du système doivent être une priorité.

    Il faut déjà entendre l’extrême manipulation des « merdia »: les ventes chutent, le PIB diminue suite aux actions des GJ!
    Vous voyez, ce n’est qu’un début, il ne faut pas leur donner l’occasion de manipuler d’avantages, il faut informer, enseigner, faire passer le mot.

    La tâche est ardue certes mais l’enjeu est de taille, chaque achat est une élection et chaque ticket de caisse un bulletin de vote.

    Bien à Vous et aux Vôtres,

    Marc Edmond

    • Régime criminel !
      Et dire que des égarés croient encore qu’en critiquant ce régime on critique la France alors que c’est l’inverse, c’est nous qui sommes réduits avec nos maigres moyens à défendre la France contre ce régime qui la défigurée !

      Quand est-ce que ces gens là se reveilleront ? Quand ils auront des Kapos gris, des barbelés et des latrines communes sous le portrait omniprésent du dictateur ?

      J’arrive pas à comprendre ce manque de discernement.

      Ce Régime n’a plus rien de français.

      C’est l’antinomie même de tout ce qui a fait la France !

      Voyez Manuel Valls. Premier ministre PS en France et militant extrême droite en Espagne.

      A ceux qui critiquent mes postes contre ce régime : réveillez vous !

      Nous au moins nous défendons-et c’est notre droit absolu- une certaine image de la France.

      A bas la dictature !

Leave a Comment/Laisser un commentaire