Analysis

L’État profond US, rudement échaudé par Trump, veut mettre une femme à la tête des États-Unis

L’État profond US se lamente encore de la défaite d’Hillary Rodham Clinton mais jure qu’il mettra une femme, démocrate si possible et idéologiquement soumise à la Doxa à la place de Donald Trump.

La liste des femmes à se porter candidates aux futures présidentielles US ne cesse de croître.

Publicités

9 Replies to “L’État profond US, rudement échaudé par Trump, veut mettre une femme à la tête des États-Unis

  1. Le régne des amazones qui vient s’annonce magnifique :

    https://francais.rt.com/international/58991-blanc-il-est-stupide-invitee-quotidien-accusee-racisme-propos-trump

    https://www.egaliteetreconciliation.fr/Nell-Irvin-Painter-chez-Yann-Barthes-noire-et-femme-donc-feministe-et-antiraciste-53768.html

    Les règles de la logique de la société mondiale de demain sont forts simples et peuvent se résumer en somme à de petits critères relatifs à la couleur de la peau ou au sexe.

  2. Chers Vous,

    L’accident fatal de D. Trump est donc déjà scénarisé?

    Bien à vous et aux Vôtres,

    Marc Edmond

    1. Bien vu !
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Kamala_Harris

      “Elle ne s’est pas opposée à la peine de mort durant ses mandatures. Peu de temps après son entrée en fonction, la juge de la cour supérieure Anne-Christine Massullo l’accuse publiquement de violation des droits constitutionnels des prévenus”.

      Bien !

      “Kamala Harris fait le choix de ne pas s’associer à la tentative de plusieurs États de faire retirer la marijuana de la liste des substances les plus dangereuses de la Drug Enforcement Administration (Administration pour le contrôle des drogues).”

      Parfait !

      “En tant que procureur de l’État, elle refuse de soutenir l’idée d’équiper de caméras-piétons chaque policier californien, mesure proposée afin de lutter contre les violences policières. Elle s’est également prononcée contre un projet de loi demandant à son bureau d’enquêter sur des tirs de police mortels.”

      Bravo !

      Etc ad nauseam, vous avez raison, elle a le profil !

  3. Si ils pensent à Tulsi Gabbard c’est bien préparé: http://www.dedefensa.org/article/tulsi-terrorise-dc-la-folle
    “Dans sont article, Johnstone donne un compte-rendu détaillé, extrêmement bien référencé, des trois premiers jours de campagne de Tulsi Gabbard, salués par des tombereaux d’insultes, d’ordures, d’allusions diffamatoires, de mises en cause personnelles, etc. Johnstone nous montre combien la candidature Gabbard, cette femme de si peu de choses et de si piètre importance, a touché à vif l’énorme nerf de la folie destructrice et belliciste de D.C.-la-folle”. Il semble que c’est dans cette sorte d’occurrence que l’on peut mesurer la vulgarité infâme, l’imposture et la folie absolument puante du Système où la postmodernité nous a emprisonnés.”

    Nancy Pelosi a 78 ans.
    Hillary Clinton 71.
    Alexandria Ocasio-Cortez 29.

  4. contradiction : si la liste des femmes candidates augmente bien, elle n’en comporte guère de favorables à l’état profond. Mais il est vrai qu’il suffit d’en avoir une.

    1. les temps on changés !
      les déclarations a l’état profond sont peut être du fait de l’internet devenues dangereuses !
      l’hystérie d’Hillary Rodam Clinton lui a coûté beaucoup de voie. chat échaudé craignant l’eau froide, l’élite devient méfiante !

    2. Warren la supposée Chef Cherokee blanche démocrate qui ment sur son ethnie pour avoir une bourse;

      Kamala Harris…sans commentaire !

      Ocasio-Cortez, à méditer…

      Seule la Hawaïenne Tulsi Gabbard se démarque et fait l’objet d’un déluge de critiques…À suivre !

      Potentiel : Oprah Winfrey, Hillary Clinton, Nancy Pelosi. Le trio infernal !

Leave a Comment/Laisser un commentaire