Analysis

Trois nouvelles frappes israéliennes sur des objectifs militaires syriens au Golan

Des aéronefs de combat israéliens ont mené ce dimanche 11 février 2019 une série de frappes sur Al-Qunaïtra dans le Golan syrien (Sud-Ouest de la Syrie). 

Les frappes israéliennes ont frappé de façon très précises trois positions de l’Armée Arabe Syrienne autour et dans la ville d’Al-Qunaïtra.

Le premier objectif est une base avancée située au sommet d’une colline ;  le second un camp militaire ou une caserne sise à Jabhet Echaab. Le troisième objectif n’est pas stricto sensu militaire puisqu’il s’agit de l’hôpital de la ville sous le contrôle des militaires syriens après avoir capturé le bâtiment et chassé les terroristes du front Al-Nosra.

Élément nouveau, les frappes israéliennes ont été menés par des aéronefs mais également par des hélicoptères d’attaque opérant derrière la ligne bleue.

L’attaque israélienne a enclenché le feu de la DCA syrienne, essentiellement des canons bitubes et quadritubes Zenitnaya Ustanovka (Zsu-23-2) et Shilka (ZSU-23-4) et jusqu’à l’instant même où nous rédigeons ces quelques lignes, l’état d’alerte est maximal dans tous le Sud-Ouest syrien, le littoral méditerranéen et à Damas.

Publicités

Catégories :Analysis

26 réponses »

  1. Quelqu’un a entendu parler de ça :  » Une explosion a secoué le mardi 12 février vers 19 h, heure locale, la cellule de renseignement et d’espionnage des forces françaises, située dans un lieu qui était avant la guerre une usine sucrière, à Raqqa, en Syrie.  » Press tv ?

    • Oui confirmé. Ils ont visé le renseignement militaire et une antenne de la DGSE. Des morts et des blessés.
      Il n’y aura aucun écho dans les médias et surtout pas en France. Secret Défense.

  2. Comment faites vous pour lire un commentaire rédigé avec des lettres alignés à la verticale comme le font les chinois.
    À quoi cela rime !!!.
    Quel est le but. ?

    • « Une explosion a secoué le mardi 12 février vers 19 h, heure locale, la cellule de renseignement et d’espionnage des forces françaises, située dans un lieu qui était avant la guerre une usine sucrière, à Raqqa, en Syrie.
      Selon l’agence de presse Sputnik, cet endroit est à présent la cellule d’opération des forces françaises sur la rive est de l’Euphrate.
      Personne n’a réussi jusqu’à présent à pénétrer dans le lieu de l’explosion et de plus amples informations sur le niveau des pertes et dégâts causés par l’explosion, entendue dans toute la ville de Raqqa, se font toujours attendre.
      Des camions de pompiers et des ambulances ont pourtant été aperçus alors qu’ils se rendaient vers le lieu de l’explosion, autour duquel les forces de la coalition américaine ont immédiatement établi un périmètre de sécurité, ajoute Sputnik.
      Ces brèves informations laissent imaginer que cette explosion, apparemment provoquée par une motocyclette piégée, a causé un grand nombre de tués et de blessés, précise l’agence de presse russe.
      L’usine sucrière de Raqqa se situe sur la route Raqqa-Hassaké au nord de la ville de Raqqa et abrite le QG des forces françaises.
      Selon l’agence de presse Sputnik, des sources syriennes ont rapporté que l’armée américaine s’était enfuie en pleine nuit de la ville de Tabqa lundi, dans la banlieue sud-ouest de Raqqa et que les Syriens avaient brûlé des drapeaux américains dans la ville.
      Selon le rapport, une colonne militaire composée de 30 véhicules était partie en direction du centre de la province de Raqqa et les Forces démocratiques syriennes avaient coupé l’électricité des villes et villages situés dans la banlieue ouest de Raqqa pour faciliter la fuite des Américains.
      Les forces américaines se seraient installées dans l’une des écoles primaires sur l’île Ayed.
      Ces sources ajoutent que les principales forces américaines se sont retirées de Tabqa et que seule une unité d’espionnage est restée dans une école au sud de la ville, avec pour mission de brouiller les systèmes de communication et de perturber leur fonctionnement.
      Des habitants syriens de la province de Raqqa ont manifesté le samedi 9 février pour réclamer une fois de plus le retrait des forces américaines et françaises de Syrie et la fin des ingérences étrangères dans leur pays.
      Sur les images vidéo diffusées à ce sujet sur les réseaux sociaux, on voit les manifestants afficher leur volonté d’en découdre avec les envahisseurs américains et de mettre un terme à la présence illégitime des troupes étrangères en Syrie.
      Les participants à cette manifestation ont incendié les drapeaux de la France et des États-Unis en signe de protestation contre l’occupation de la Syrie par les forces de la coalition américaine. Ils scandaient aussi des slogans contre les forces d’occupation. »

      Lu ici : http://parstoday.com/fr/news/middle_east-i75952-raqqa_le_qg_des_forces_françaises_explose

  3. Netanyahu est en pleine campagne électorale (crédité d’à peine 10% dans les « instituts » de sondage), s’il ne passe pas le cap de ces élections, il y a de grande chance pour qu’il soit poursuivit par la « justice » israélienne pour une bonne dizaine d’affaires de malversations en tous genres ! Alors il fait bombarder les « arabes », pendant que son armée massacre quotidiennement des palestinien(ne)s, avec des postes d’observation aménagés pour les israélien(ne)s qui désirent assister à ces massacres !…

  4. Merci pour vos informations. Mais, dites-moi,purquoi ni Al-Mayadeen,ni Al-Ikhrbaria Syrienne, ni Al-Manar n’en soufflent un traître mot ?

Leave a Comment/Laisser un commentaire