Malgré un blackout total sur l’information et la censure militaire, un membre dirigeant l’instance politico-administrative des kurdes de Syrie a confirmé hier une attaque à la bombe ayant pris pour cible, mardi 12 février 2019, le quartier général du renseignement militaire français ainsi qu’une antenne de la DGSE (Direction Générale de la Sécurité Extérieure) dans la ville de Raqqa en l’attribuant à Daech.

image

Des informations contradictoires diffèrent sur le vecteur de cette attaque à l’explosif mais toutes soulignent l’extrême précision des renseignements sur la base française à la disposition des assaillants. 

Certaines sources locales évoquent une motocyclette piégée appartenant à un courrier qui aurait explosé près d’un dépôt d’armes et de munitions. 

image

L’explosion, entendue à des kilomètres à la ronde et ressentie jusqu’aux postes avancés US, a détruit l’ensemble du bâtiment occupé par les services francais. Des forces des FDS ont accouru sur les lieux pour secourir les blessés.

Des forces US auraient sécurisé le périmètre de l’attaque et bloqué les accès à ce qui reste du complexe.

image

Des témoins oculaires évoquent des dizaines de morts et de blessés, notamment parmi les gardes kurdes du QG français.

Côté français c’est le silence total et il semble que Paris ait tiré des leçons supplémentaires sur la censure militaire-particulièrement lourde et sévère en France,  dans un théâtre d’opérations de l’attaque particulièrement meurtrière ayant visé ses forces à Sévaré et à Tombouctou, au centre et au nord du Mali en 2018.

Nous détenons des indications précises sur la nature et les modalités du lobbying acharné et des pressions menés par des services gouvernementaux et des sous-traitants privés pour réduire l’impact sinon bloquer en amont certaines informations auprès des grands médias et même sur des plates-formes de patages de vidéos pour adultes comme cela est arrivé récemment pour le compte d’un pays très proche de Paris ayant subi une attaque terroriste horrible en termes d’image. L’Agence France Press joue un certain rôle dans le tri et la rétention de certaines informations à la requête du gouvernement et sous le prétexte de menace à la sécurité nationale ou aux intérêts stratégiques des grands groupes industriels. 

image

Enfin, cette attaque intervenue au milieu d’une offensive des FDS soutenus par la coalition internationale visant ce que les médias qualifient la dernière poche de Daech au Nord-Est de la Syrie se veut une réponse à l’appui militaire français grandissant aux FDS et autres groupes armés dans la région. Des unités d’artillerie françaises sont déployées en Irak près des frontières syriennes du côté d’Al-Qaïm, d’où elles pilonnent les positions que les forces kurdes veulent prendre d’assaut.
Outre l’artillerie, des Mirages 2000D français stationnées au Nord de la Jordanie et probablement en Irak, mènent des raids aériens dans la vallée de l’Euphrate et dans le désert de Deir Ezzor.

Cependant, des informations fiables venant du terrain indiquent que l’offensive en cours contre ce prétendu résidu de Daech piétine et se heurte à des difficultés croissantes.

Le départ ou plus exactement le redéploiement des forces US de Syrie en Irak représente un véritable casse-tête pour le gouvernement de Paris et l’ensemble des réseaux souterrains et mafieux de ce que l’on pourrait qualifier d’État profond français qui s’acharnent non seulement à saboter toute initiative de paix en Syrie mais à faire perdurer le conflit en créant de nouveaux clivages tout en continuant à soutenir la rébellion. Il devient évident que pour Paris, ce n’est plus une question de soutien inconditionnel à Israël ou celui, intéressé, au Qatar mais une tentative désespérée de ne pas perde la face et permettre à Bashar Al-Assad de narguer encore une fois l’État profond français.  

 

Syrie : une attaque à l’explosif passée sous silence a bien visé le QG du renseignement militaire francais à Raqqa
Publicités



');

Vous pourrez aussi aimer

23 commentaires sur “Syrie : une attaque à l’explosif passée sous silence a bien visé le QG du renseignement militaire francais à Raqqa

  1. Pas d’angélisme ; un QG rens est forcément une cible privilégiée, pour tout adversaire. La question du soutien de la France aux kurdes est une épine dans les pieds des russes, des turcs, des syriens d’Assad, et des iraniens, et des djihadistes – j’allais oublier ces derniers.
    Qui a intérêt à ce que nous quittions ce coin ? Tous ceux que je viens de citer. Y-aurait-il un lien avec les attaques de nos postes en zone Sahélienne et malienne ? Peut probable à moins qu’il y ait des liaisons électroniques entre les rebelles de ces 2 zones !
    La question qui demeure est donc : doit-on poursuivre notre politique anti-Assad et pro-kurde ? Il existerait une solution médiane qui serait de rouvrir notre ambassade à Damas, avec nos excuses pour notre aveuglement acharné ! Comme notre Président est seul maître après Dieu, on n’est pas près de choisir cette solution.

    1. En parlant d’intérêt : Qui a décrété qu’il fut celui de la France d’y être ?

      En quoi un ennemi interne doit il ne pas répondre de sa personne de la compromission de la France avec des djihadistes ?

      On connaît les renseignements militaires : Où sont leurs équivalents empêchant les infiltrations de notre diplomatie, de notre justice ?

      Inexistant, vide abyssal.

  2. Cher(e)s Vous,

    Voici encore la preuve vivante qu’un militaire très bien neuroné ( c’est un artilleur que diable!) a vite fait le tour de la situation: pas question de faire le job à fond et de manière discriminante car il ne faudrait pas liquider les petites mains couvertes de sang sponsorisées et pouvoir tirer du Rens. de leurs infâmes dépouilles…

    Cet Officier porte un nom prémonitoire, espérons qu’ils rejoignent ces lignes à présent!

    Bien à Vous,

    Marc Edmond

  3. Il est singulier que cette attaque ait été commise dans un contexte où le gouvernement veut s’en prendre au colonel commandant la force Wagram pour avoir dit ses vérités dans la revue Défense nationale de février 2019, dont le rédacteur en chef est général d’active.

    https://www.lemonde.fr/international/article/2019/02/15/un-colonel-francais-risque-des-sanctions-pour-avoir-critique-la-strategie-de-la-coalition-en-syrie_5424183_3210.html

    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2019/02/la-bataille-dhajin-victoire-tactique.html

    http://www.defnat.com/images/ABO-PDF/2019%2002%20%28fevrier%20-%20817%29.pdf
    (page 65 du document ou page 67 du pdf)

  4. Merci beaucoup, ca fait toujours du bien quand on se sent moins seule, car parfois on risque de se penser parano lol, mais je nen suis pas là heureusement.. Etrange impression de voir les choses dans un monde entouré d’aveugles, non?

  5. Malheureusement, ce n’est pas le QG de Raqqa qui aurait du sauter pour bien faire, les nuisibles sont à l’abri et vont poursuivre leur politique étrangère de pieds nickelés. Ce qui est affligeant, c’est qu’après ce régime, il ne restera aucun crédit à la France sur la scène internationale (bon, depuis la promenade lybienne, c’était mal parti, je le reconnais). Mais ça ne fait rien, on va planter des drapeaux français dans les salles de classe… Quant à “l’information”, j’ai coutume de penser que quand elle vous parvient sans la chercher, ce n’est pas vraiment pour vous ouvrir l’esprit. Journaliste aujourd’hui, c’est plagiaire de la narrative officielle diffusée par l’AFP et consorts dans 90% des cas. Ils font front commun avec les politiciens (coucou A. Juppé) pour se plaindre d’une certaine violence populaire à leur encontre, sans jamais se demander ce qui l’attise. Inconséquence à tous les niveaux.

    1. C’est un constat assez réaliste. La politique étrangère de la France avait des hauts et des bas mais elle n’a jamais atteint le fond du trou comme maintenant.
      On est loin du discours de De Villepin contre l’invasion d’Irak.
      Le ralliement corps et âme de Paris à l’empire fera date.
      Une politique étrangère belliciste créé invariablement le ressentiment et la haine.
      Seuls des inconscients en sont capables.

    1. Je demeure un peu étonné de la résurgence de Jaish Al-Adl en Sistan-Balouchistan côté iranien.
      C’est un groupe que je suivais depuis 2014 et à l’époque ses membres émargeaient chez les brits.

  6. BSM Ce qu’a fait Bachar et les syriens ne sera jamais pardonné, tout comme Cuba et Haïti.

    1. Celui qui est prompt a jeter la pierre sur les Syriens ,cuba et haiti devrait révoir un peu l’histoire sur 70 ans et les conséquences des guerres US dans le monde au nom de la democratie et le monde libre et par ricochet les agressions sionistes au moyen orient

      “Parabole de la paille et de la poutre”

      Cordialement

      1. Certains devraient ouvrir les yeux autrement que par les pseudos infos TV, la verite est ailleurs et toute autre . Les USA sont les plus grands fossoyeurs militaires qui existent au monde et violent toutes les résolutions internationales de non ingérence partout ou leurs puissants lobbyings ou leur politique géostratégique est un enjeu . La guerre en Syrie version occidentale est un enorme mensonge médiatique et politique ! Ce nest pas bachar al-assad qui massacre le peuple syrien mais les groupes terroristes armes formes et commandites par la coalition et israël, toujours chercher “a qui profite le crime? “, cetait idem en Irak , Afghanistan, ca l’est aujourd’hui au Yémen …Al nosra fait du bon boulot, disait un certain Laurent Fabius..

        1. Cher(e) Vous,

          Magnifique résumé, en ajoutant que:
          Les USA ce sont: un peuple, à partir de la middle class en déclin (middle class decline) en voie de paupérisation. 102 000 000 de sans emploi, 70 000 000 de chômeurs réels, une dette cosmique de 23 000 000 000 000 de papier toilette etc…
          Les plus grands donneurs de leçon de “démocrassie” et les plus grands menteurs que l’humanité ait portée.

          Non, vous n’êtes pas seul(e),

          Bien à Vous,

          Marc Edmond

  7. En 2012 la presse française se vantait de ses combattants de la liberté qui partait combattre le régime de Bachar el-Assad aujourd’hui elle est empêtrée avec ces mêmes combattants elle ne sait plus quoi faire d’eux.

    Ceux et celles que l’ont voit à la télé sont simplement les djihadistes Français de souche les autres d’origine étrangère la France va les laisser crever là-bas, sauf une partie pour ses opérations dans les quartiers en France, pour le reste des racailles qu’elle à envoyée en Syrie elle va les laisser sur place.

    Peut-être même que c’est la France elle-même qui a fait sauter son quartier général pour en éliminer certains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.