attentats Conflits Géostratégie Révolte Terrorisme Théories du Complot

Damas face aux attentats terroristes

Après les sanctions économiques et financières, la contrebande d’armes et les tentatives d’infiltration de combattants étrangers, le régime syrien se retrouve face aux attentats terroristes effectués par des kamikazes. Un scénario déjà vu en Irak et au Liban mais inconnu en terre syrienne.

C’est la deuxième fois qu’un attentat suicide frappa la capitale Damas en l’espace de deux semaines. Le premier, survenu le 23 décembre 2011 a visé un bâtiment des services de renseignement des forces aériennes; le second, celui d’hier, a visé un bus à l’arrêt en plein milieu de Damas selon les  informations fournies par la télévision d’État. Des civils forment la majorité des victimes de ces attentats.

La terreur frappe à Damas

Indubitablement, le modus operandi porte celui des mouvances terroristes islamistes soutenues par les monarchies du Golfe arabo-persique mais également une signature qui pourrait aussi bien conduire aux services spéciaux d’un Etat avec lequel la Syrie est techniquement en guerre. Ces dernières années, le Mossad a déjà effectué des missions de sabotage et d’assassinats en plein cœur de Damas: l’assassinat de Imad Mognia, le chef militaire du Hezbollah libanais en fait partie.

Le terrorisme et ses sponsors se joignent à la coalition anti-syrienne

La révolte populaire initiale, légitime vu le type de régime en place à Damas, est en train d’être détournée par d’autres acteurs géopolitiques qui ont de très vieux comptes à régler avec Damas.

Combien de temps tiendra la Syrie? Sans ressources, la campagne militaire de l’armée syrienne ne pourrait perdurer au delà de quelques mois. Le carburant se fait déjà rare et cher. Les contrebandiers irakiens et les conseillers iraniens pallient pour l’instant aux carences. Mais le temps joue contre Damas.

Publicités



');

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.