Actualités Chaos Géopolitique Géopolitique des coups d'Etat Géopolitique du gaz Géostratégie Guerre mondiale Guerre nucléaire Projet du Grand Moyen-Orient Relations internationales Troisième guerre mondiale USA

Corps des Gardiens de la Révolution Iranienne: “Nous nous réservons le droit légitime et indéniable de nous défendre”

Le jour que tout le monde redoutait et attendait est arrivé.  Les iraniens avaient depuis juillet 2012 une information selon laquelle leur pays allait faire l’objet d’une attaque en septembre 2013. Or, pour arriver à cette fin, il fallait briser l’axe stratégique Beyrouth-Damas-Téhéran. L’axe n’est pas brisé mais l’un de ses maillons, la Syrie, est grièvement affaiblie par un plan de destabilisation. A Téhéran, l’état-major s’est préparé, non sans une certaine dimension messianique, à une guerre ultime considérée comme celle de la fin des temps. Le commandant en chef du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique (CGRI), armée d’élite du régime, le général Mohamed Ali Jaafari, vient d’effectuer une visite d’inspection au détroit d’Hormuz où il a déclaré que son armée “suit avec une extrême attention les agissements menaçants” de leurs ennemis dans la région et que le “processus des évolutions régionales et internationales nécessite une vigilance…deux cent fois renforcée” avant de marteler que “Les incidents sanglants de la région révèlent, de jour en jour, l’implication du régime sioniste (Israël), mais ce qui est certain, c’est qu’ils ne sont pas, en fin de compte, dans l’intérêt de ce régime”,

“Nos comportements sont subordonnés aux prises de position et actions de l’ennemi et nous n’avons jamais agressé quelque pays que ce soit, mais si les agissements de l’ennemi nous menacent, directement ou indirectement, nous nous réservons le droit légitime et indéniable de nous défendre” a conclu le chef du Corps des Gardiens de la Révolution, une armée d’élite parallèle et mieux équipée que les forces armées iraniennes.

Au Liban, le Hezbollah se prépare à l’ultime épreuve. Celle de sa survie. D’autant plus que tous les éléments indiquent que les Etats-Unis et Israël sont maintenant en possession de nouvelles armes pour contourner le défi posé par la dernière génération des systèmes d’armes russes et chinois.

Certains observateurs soulignent qu’une attaque sur la Syrie et l’Iran pourrait résoudre la question de savoir si l’Iran possède ou non des armes nucléaires fonctionnelles.

Une guerre au Moyen-Orient verrait un usage inédit et massif de missiles balistiques par l'Iran, le Hezbollah et la Syrie contre Israël, l'Arabie Saoudite et des cibles US dans la zone.
Une guerre au Moyen-Orient verrait un usage inédit et massif de missiles balistiques par l’Iran, le Hezbollah et la Syrie contre Israël, l’Arabie Saoudite et des cibles US dans la zone.
Publicités



');

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.