Africa Afrique du Nord Algérie Energie Energie fossiles Maghreb

L’Algérie, un futur paradis du gaz de schiste?

Le gouvernement algérien mise lourdement sur l’exploitation du gaz de schiste pour maintenir sa production d’énergie fossile d’ici 2050. C’est du moins ce nous retenons des déclarations d’Alnaft, une agence gouvernementale, selon lesquelles l’Algérie compte mobiliser 300 milliards de dollars USD d’ici 2050 pour maintenir un niveau de production suffisant à la sécurité économique du pays.
En code clair, outre le fait que l’Algérie a définitivement opté pour le gaz de schiste en offrant un immense marché (ou carrément un nouvel Eldorado) aux multinationales en ce domaine, il ne fait plus aucun doute que les bassins actuels de production de pétrole, plus précisément celui de Hassi Messaoud,  sont en déplétion. 
Alger tente donc d’amortir ou de retarder le fameux jour où ses réserves d’hydrocarbures ne suffiront plus à alimenter ses recettes.  Un scénario du pire redouté des deux côtés de la Méditerranée.
Publicités

2 Replies to “L’Algérie, un futur paradis du gaz de schiste?

  1. ces réserves ce situes au même endroit que l’une des plus grande réserve souterraine d’eau douce au monde!!!! exploiter ce gaz veut dire éliminer – dans une région désertique partagée par l’Algérie la Libye et la Tunisie – la seule source d’eau qui existe! riche mais mort…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.