Libye Pakistan Somalie Special Forces

Changement de stratégie US: retour aux opérations des forces spéciales en milieu hostile

Question à un demi-Kopek:  le maître des drones a t-il laissé tomber ses robots volants au profit d’une approche plus conventionnelle impliquant l’usage de forces spéciales en milieu hostiles? Tout porte à le croire vu les dernières opérations US en Somalie, au Kenya, en Libye et au Pakistan.

Retour aux fondamentaux. Le facteur humain serait donc plus efficace que les machines volantes. En moins de trois semaines, les forces spéciales US interviendront dans quatre pays pour capturer vivants des “enemy combatants”; En Somalie, des commandos ont tenté de capturer un chef de guerre particulièrement virulent; En Libye, les Navy Seals ont procédé à la capture, en plein milieu de Tripoli de l’activiste Abou Anas Al-Liby; Au Pakistan, une force spéciale US venue d’Afghanistan a procédé à la capture du chef Taliban pakistanais Lateef Mahsood…Et la liste est loin d’être close.

D’autres pays s’attendent à des interventions clandestines des forces spéciales US sur leur territoire sous prétexte de lutte contre le terrorisme.

En dépit du perfectionnement sans cesse renouvelé des drones de combat, les Etats-Unis ont peut-être fini par se rendre compte que leur usage, en meute ou en solo, ne pouvait atteindre certains résultats comme la capture de chefs ennemis. De fait, la campagne des drones au dessus des certaines régions du monde comme les zones tribales en Af-Pak ou ailleurs n’a engendré que des pertes inutiles en vie humaine parmi les populations civiles.

Ce retour aux vieilles méthodes coincide avec la conduite par l’administration Obama de nouvelles opérations d’ingénierie du chaos contre des pays comme la Chine. Le fameux “shutdown” US ne serait qu’un énième subterfuge visant à provoquer Pékin. C’est du moins la conviction des analystes du renseignement chinois qui suivent avec beaucoup d’attention les nouvelles orientations de Washington après l’échec du remodelage du Grand Moyen-Orient.

Publicités

One Reply to “Changement de stratégie US: retour aux opérations des forces spéciales en milieu hostile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.