Selon Rami Abdel Rahmane – chef de l’OSDH – la prison centrale d’Alep est le siège de combats entre l’armée syrienne, et des islamistes. L’assaut est mené par des membres du groupe jihadiste du Front al-Nosra  et du groupe islamiste Ahrar al-Cham.

Pour le moment, les combats se situent à l’intérieur du bâtiment de la direction de la prison, les quartiers des prisonniers sont épargnés.

Cette prison renfermerait 4.000 à 5.000 prisonniers, dont des islamistes, des criminels de droit commun, mais aussi des militants et des mineurs. Elle est assiégée depuis Avril 2013 par les djihadistes, et l’armée aurait déjà repoussé deux assauts en Avril et en Mai.

L’armée qui – toujours selon M Abdel Rahmane – bombarde les positions des rebelles dans les environs de la prison située à la périphérie nord d’Alep.

La “rébellion” syrienne à l’assaut de la prison d’Alep.
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.