Actualités Algérie El Watan liberté de la presse libertés

Que se passe-t-il en Algérie?

Plutôt qu’un long discourt, je vous recopie le texte du journal El Watan:

Suite à l’interdiction par les autorités algérienne de la tenue de la rencontre “les débats d’El Watan”, le quotidien El Watan a rendu public le communiqué suivant:

 

Les autorités politiques ont interdit la tenue des «Débats d’El Watan», prévue pour demain samedi 9 novembre 2013. Le quotidien El Watan dénonce cette grave atteinte à la liberté de la presse et d’expression dans notre pays. Elle s’inquiète pour l’avenir des quelques espaces d’expression encore existants.

El Watan a pour habitude d’organiser ces débats depuis 2005 sans autorisation de l’administration. Ils ont rencontré un énorme succès auprès des lecteurs et du public de manière générale. Totalement financé par le journal, cet espace autonome, indépendant et libre, est exclusivement réservé à la société civile.

Les arguments utilisés par l’administration pour interdire la tenue des «Débats d’El Watan» sont fallacieux. Cette interdiction intervient alors que le mouvement social est laminé, des journaux sont censurés, un jeune blogueur est jeté en prison, des menaces sont proférées par le ministère de la Défense nationale contre un journaliste d’El Khabar et que les atteintes aux libertés se généralisent.

Les autorités empruntent un chemin dangereux pour le pays. Il y a volonté de revenir aux années de plomb en balayant tous les acquis démocratiques arrachés par les Algériens en octobre 1988. C’est une voie qui mène au désordre et à l’instabilité.

Les «Débats d’El Watan» ne menacent aucunement la sécurité et la stabilité du pays ; ils sont au contraire un lieu de débat fécond, pacifique et démocratique sur l’ensemble des sujets d’actualité qui intéressent les Algériens.

 

Alger le 07/11/2013

 

http://www.elwatan.com/actualite/communique-du-quotidien-el-watan-07-11-2013-234219_109.php

Le débat est lancé. S’agit-il de mesures prises à la va-vite, dans le contexte anxiogène des futures élections présidentielles? Ou bien d’un changement de politique plus profond?

Publicités

10 Replies to “Que se passe-t-il en Algérie?

    1. Comme vous dites…
      Et de votre côté, avez-vous des nouvelles de la Grèce?
      J’ai tenté, moi aussi, de trouver des infos, mais j’ai fait chou blanc, jusqu’ici.

      1. La Grèce, rien de neuf.
        J’essaie de me tenir au courant en parcourant les gros titres du quotidien “ethnos” (le peuple) ainsi que du journal “le quotidien” (u ephemeridia).
        Les gens sont mobilisés pour la poursuite des émissions de la radio grecque qui connait les mêmes difficultés que la TV.
        Pour l’article 458A du code pénal, j’ai carrément écrit à des parlementaires européens en leur citant le pasteur Martin Niemooler et en flattant l’ego de quelques uns …
        Je n’attends pas grand-chose mais au moins, c’est pas faute d’avoir essayé.
        J’ai espéré joindre des parlementaires grecs mais l’internet, au parlement européen, tout le monde ne l’affiche pas …et écrire en grec moderne … bonjour Google !
        Quant aux recherches directement sur les sites grecs, mon cyrillique est rouillé.

          1. Merci bien, Fultrix.
            Telle Pénélope, vous avez eu de la patience pour arriver à vos fins.
            Je vous nomme donc, reine des Hellènes!

          2. Reine, pour une démocrate, ça la fiche un peu mal, non ?
            Sinon, je suis preneuse du compliment induit.

    1. Un débat qui colle bien à l’actualité:
      «Statu quo autoritaire : quel coût pour l’Algérie ?»
      Et il aura bien lieu. Le ministère de la culture a fait son mea culpa, et autorise la tenue du-dit débat. Je vous laisse le communiqué d’El Watan:

      “Le ministère de la Culture a rendu public ce vendredi 8 novembre 2013 un communiqué dans lequel il «condamne avec la plus grande fermeté (…) l’acte inqualifiable» de l’interdiction, par le directeur de l’Office Riadh El Feth, de la tenue des Débats d’El Watan prévue le samedi 9 novembre 2013 à la salle Cosmos (OREF, Alger).

      Le communiqué ajoute que «la ministre de la Culture tient à présenter ses excuses au quotidien El Watan» pour ce «dépassement inadmissible de la part de la direction générale de l’OREF».

      Le journal El Watan se félicite de la levée d’interdiction frappant son cycle de conférences publiques. La direction du journal tient par conséquent à informer les très nombreux fidèles du forum Les Débats d’El Watan du maintien de la rencontre-débat.

      La session des Débats d’El Watan consacrée au thème «Statu quo autoritaire : quel coût pour l’Algérie ?» aura bel et bien lieu le samedi 9 novembre 2013, de 14h à 18h, à la salle Cosmos de Riadh El Feth (Alger).”

      Ceci dit, on peut supposer que cette interdiction était “l’oeuvre” d’un quelconque fonctionnaire, pour une raison que lui-même a du juger légitime. On n’en saura sûrement jamais plus, mais quelques fois les non-dits ont plus de poids que les discours officiels.

      D’ailleurs, je voudrais juste faire part de ma consternation au sujet de la mort de Gérard de Villiers. «Interrogé par l’AFP, le ministère de la Culture n’a pas souhaité réagir à la mort de l’auteur», avait précisé dès vendredi une dépêche d’agence. Il n’y a pas «d’hommage systématique», a confirmé le cabinet de la ministre interrogé par le Lab d’Europe 1.
      Il n’y a pas d’hommage systématique…Alors, certes, les SAS ne sont pas le Panthéon de la littérature française, leur auteur n’était pas, non plus, connu pour ces opinions de gauche, loin de là, mais il a quand même vendu environ 200 million de livre à travers le monde! Ce n’est pas donné à tous les auteurs, français ou autres.
      Si ce n’est pas une participation active au rayonnement de la culture française – même si les histoires et les personnages ne sont pas représentatifs de la France – dans le monde entier, qu’est-ce que c’est?
      Après le sabordage de la diplomatie française par Fabius, Aurélie Filippetti a-t-elle l’intention de saborder la culture française? Si elle n’aimait pas le personnage, elle devait quand même se fendre d’un petit communiqué, c’était la moindre des choses.

      Quelle va être la prochaine étape? Brûler le Mètre Etalon, et déclarer que dorénavant, seul le système anglais est autorisé? Ou, pourquoi pas, abandonner l’Euro pour le Dollar?

      Voilà, c’était juste une saute d’humeur.

      Salutations, Fultrix…

      1. Bonjour Caligula63

        Merci de nous parler de l’Algérie.Peu nombreux les internautes qui s’y intéressent mais ce risque de passer au cœur de l’actualité dès que les USA et leurs clients auront intégré l’échec syrien.
        L’Algérie m’intéresse… J’ai passé de nombreuses années au Maghreb. Je souhaite et espère que ce beau pays résistera aux visées euro-us… Cela dépendra bien sûr du prochain président et de son équipe.
        Je viens d’ouvrir ma messagerie : “Levée de l’interdiction par le ministère de la culture
        Les Débats d’El Watan maintenus” titre El Watan
        http://www.elwatan.com/actualite/les-debats-d-el-watan-maintenus-09-11-2013-234406_109.php

        Quant aux SAS, ils font partie de la culture populaire française : à noter que Gérard Villiers décrit correctement avec précision les endroits, les villes où il situe ses romans

        Amicalement – mvl17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.