Aéronautique Aérosptatiale/Missiles actualité stratégique China Chine Course aux armements Défense Géopolitique Géostratégie Intelligence ligne rouge provocation psyop Sol-Air

Chine: le survol de la zone d’identification aérienne par deux B52 US suivi par 600 radars de la défense antiaérienne chinoise…

Zone chinoise

Comme d’habitude, Pékin est demeuré silencieux suite au survol de sa nouvelle zone d’identification aérienne par deux bombardiers stratégiques lourds B52 non armés de l’US Air Force à partir de l’île de Guam. Cependant, quelques petits détails commencent à émerger côté chinois. Selon des informations soigneusement filtrées sur la blogosphère “officielle” chinoise, le vol de ces appareils mythiques de la formidable puissance de frappe nucléaire US a été suivi en temps réel et simultanément par 600 radars de la défense antiaérienne et spatiale chinoise.

La Chine reste consciente de son infériorité technologique par rapport aux États-Unis. D’où son choix délibéré de substituer la quantité à la qualité. C’est le cas en ce qui concerne l’immense quantité de missiles en possession de la République populaire de Chine (l’une des tactiques chinoises visant l’anéantissement des portes-avions US et leurs groupes de défense en cas de conflit dans le détroit de Taïwan consiste à saturer leurs défenses et autres contre-mesures par un nombre impressionnant de missiles). Dans le cas du défi lancé par Washington en faisant survoler la zone d’identification chinoise, les chinois se sont contentés de suivre les deux appareils sans les verrouiller ni tenter de brouiller leurs émissions électromagnétiques par un nombre impressionnant de systèmes de défense antiaérienne et de défense antimissile…Sans donner l’impression d’avoir eu un comportement ouvertement défiant.

C’est le survol de plus en plus fréquent de drones furtifs et d’autres appareils très sophistiqués au dessus des îles controversées de Daoyu (Senkaku pour le Japon) et la multiplication des provocations US et japonaises près du littoral chinois qui ont motivé la décision de Pékin d’instaurer une large zone d’identification aérienne en Mer de Chine orientale.

Cet épisode de friction entre la Chine et les États-Unis illustre assez bien  les enjeux réels de la géostratégie en cours marquée par le décalage vers le Pacifique de la focalisation stratégique US dont les plans eurasiatique, africain et moyen-orientaux ne sont que des étapes dans le grand jeu visant à contenir l’émergence du dragon chinois sur la scène mondiale d’ici les trente prochaines années.

Reste à savoir ce qu’aurait fait Pyongyang si les B52  se seraient approchés un peu trop près de l’espace aérien Nord-Coréen?

Publicités



');

One Reply to “Chine: le survol de la zone d’identification aérienne par deux B52 US suivi par 600 radars de la défense antiaérienne chinoise…

  1. A reblogué ceci sur raimanet and commented:
    2013, Aéronautique, Aérosptatiale/Missiles, actualité stratégique, China, Chine, Course aux armements, cyberstratégie, Défense, flotte du Pacifique, Géopolitique, Géostratégie, geopolitics, Intelligence, ligne rouge, mer de chine méridionale, provocation, psyop, Sol-Air

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.