C’est une histoire qui a commencé au mois de janvier 2013. Un submersible inconnu est pris en chasse au large des côtes libyennes par des navires US relevant de la VIe flotte en Méditerranée avant de disparaitre totalement. Jusqu’au mois de septembre où sa signature a été détectée près du littoral syrien. C’est le fameux submersible fantôme que les marines de l’ensemble des pays du bassin méditerranéen et au delà tentent de percer le mystère.

Une source chypriote spécialisée dans les affaires militaires croit savoir qu’il s’agit d’un submersible à propulsion Diesel d’après des informations qu’il a pu avoir auprès d’un officier de la Royal Navy. Autre détail, ce submersible a longtemps croisé au large de la Libye avant de se déplacer plus à l’est et réapparaitre au large des côtes syriennes.

On sait que plusieurs submersibles opèrent au large des côtes libanaises et syriennes dont des Dolphin israéliens. Mais ce submersible semble appartenir à une nation hors OTAN puisque une task force navale formée par les américains et leurs alliés s’est donné pour objectif de traquer ce sous marin fantôme.

S’agirait-il d’un submersible russe? On en sait rien. Ce qui est certain est que les transformations géostratégiques en cours en Méditerranée orientale cachent d’autres guéguerres dont personne n’en parle.

Insolite: un submersible inconnu joue avec la 6e flotte US au large de la Libye et de la Syrie…
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

14 commentaires sur “Insolite: un submersible inconnu joue avec la 6e flotte US au large de la Libye et de la Syrie…

      1. Le/les seuls pays qui ont des submersibles aussi sophistiqués hors Otan, il n’y en a pas 36. Hormis la Russie, je ne vois pas trop qui pourrait s’amuser avec les flottes de l’Otan. La Chine, en dépit de progrés impressionnants, n’est pas encore au niveau de narguer l’Otan, peut être dans 10 ans, mais certainement pas maintenant.

        Je me souviens dans les années 80, avoir lu des articles occidentaux -revues que je n’ai plus depuis longtemps- qui parlaient de projets soviétiques ambitieux de sous marins furtifs. A l’époque, de la guerre froide, l’URSS etait une puissance continentale, au niveau naval, à la différence des USA qui misaient sur les porte-avions, les soviétiques pariaient sur les sous marins. souvenons-nous des celèbres classes Yankee, Whiskey -celui qui s’est échoué sur une plage de Suède- Viktor, Kilo,Tango, Oscar -appelé aujourd’hui Koursk-, Delta, et Typhoon.

        La crise éconmique russe des années 90 a malheureusement enterré beaucoup de programes soviétiques trés ambitieux, sans doute à cause d’un manque de moyens. Or, aujourd’hui, la Russie, est tout sauf faible, il est possible que les russes aient réactivé d’ancien programmes soviétiques, à l’instar du Su Pak T-50, et Pak-Da, tel semble être la nouvelle réorientation de la direction russe autour du président Poutine.

        1. Effectivement Foxhound. Mais il y a eu une petite histoire avec un submersible russe destiné à l’Algérie et qui s’est retrouvé au large du Liban…
          Pour les anciens programmes soviétiques, certains sont en train d’être réactivés. Mais d’autres comme celui de la navette “Bourane” attendent…

          1. Quand on y pense, depuis la guerre froide, la technologie a fait des progrès énormes. Au fond, les principaux inconvénients des sous-marins diésel était leur autonomie (batterie et gazole), et leur bruit.
            Les moteurs diésels ont fait un pas en avant, les nouvelles générations de batteries, même si elles sont chères, sont plus petites, moins lourdes, et se rechargent plus vite.
            Quant aux matériaux de construction eux aussi ont évolués.
            Tout ceci fait que les sous-marins diésel deviennent sûrement plus intéressant que les gros sous-marins nucléaires.

            Pour Bourane, je pense que le projet est totalement enterré…

          2. Bourane n’a jamais décollé. Et ne décollera probablement jamais. Mais les russes effectuent des recherches sur un lanceur ré-utilisable.

          3. Bourane n’a jamais décollé? En es-tu sûr?
            Je dis ça, parce qu’il me semble qu’elle avait fait un vol d’essai, sans pilote.
            J’avais lu un reportage à l’époque, dans Ciel et Espace, si ma mémoire est bonne, avec photos à l’appui. Le journaliste -scientifique – avait été invité – par erreur – à voir la navette à son retour sur Terre. Elle était dans un hangar, et parmi les photos, certaines montraient clairement les tuiles abimées.

            Un lanceur réutilisable permet de pouvoir lancer n’importe quoi, presque, n’importe où, sans que personne ne le sache. Problème majeur, son entretien dépasse largement celui d’un hélico. Pour un lancement, il faut compter plusieurs semaines de remise en fonction, voire même des mois. D’où l’utilité d’en avoir plusieurs…

            De mémoire, après la chute de l’URSS, Bourane n’a-t-elle pas fini sa vie dans un parc d’attraction?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.