Analysis

Algérie: manipulations autour d’une énième transition permanente

image

En Algérie, les factions d’un régime unique  qui n’a pas changé d’un iota depuis l’été dramatique de 1962, sont à couteaux tirés et ne parviennent pas à s’entendre sur une transition après quatre mandats successifs de l’actuel président Abdelaziz Bouteflika.

Ce dernier, gravement malade et amoindri, ne gouverne plus depuis des années et ne sert que de faire-valoir à une nouvelle oligarchie d’hommes d’affaires très corrompus agissant pour le compte des  militaires mais dont la puissance financière, acquise frauduleusement en adaptant des législations sur mesure suivant leur intérêts,  a fini par leur conférer une réelle influence sur le pouvoir réel.

Face à un blocage politique, économique et géopolitique, le pouvoir réel n’avait aucune autre perspective que de faire la promotion de ce qu’il a appelé « la continuité », c’est à dire la reconduction du système tel qu’il a toujours été depuis 1962. Une faction du pouvoir réel, trempée jusqu’à la moelle dans la corruption et la dilapidation des ressources, proche de Paris, veut un cinquième mandat pour l’actuel président en dépit de sa maladie. Une autre faction, issue du clan connu sous le nom des « éradicateurs », celui qui déclencha et alimenta la guerre civile sanglante de 1992-2002, ne veut plus de cette option et a présenté une sorte de jocker issu de l’institution militaire et défendant un projet laïc extrémiste et anti-Islam.

Face à l’absence de toute opposition réelle (la plupart des partis politiques sont contrôlés par le régime) à l’exception de quelques rares opposants réels confinés et marginalisés, le pouvoir réel a les mains libres. Seul problème, ses factions sont loin d’être unanimes sur le type de transition et par dessus tout sur l’opportunité d’un cinquième mandat factice. D’où la multiplication des opérations de manipulation.

Les médias en Algérie ne sont pas libres. Ceux du secteur public en sont encore aux années 70 tandis que les médias privés obéissent aux intérêts des barons de l’oligarchie et tous passent sous silence la plupart des évènements importants survenant dans le pays en focalisant sur des messages officiels, des faits divers ou des thématiques sociales susceptibles de provoquer de profonds clivages.

L’opinion Algérienne ne se réfère qu’aux réseaux sociaux et son lot de fausses nouvelles.

Un terreau investi en force par les soutiens du régime, lesquels ne cessent d’orienter les tendances ou les débats.

La communication officielle, lourde, paranoïaque et sclérosée, a toujours été le talon d’Achille du gouvernement Algérien.

Ce dernier n’en a cure. Pas plus que de son image de marque.

La persistance du régime à nommer des officiels très impopulaires ou vomis par l’ensemble de la population comme Ouyahia, Sellal ou Bouchareb, parfois pour les utiliser comme fusibles, a radicalisé le rejet du pouvoir en Algérie.

La volonté de faire peur aux populations en évoquant la guerre civile ou les conflits ayant détruit des pays comme la Libye ou la Syrie ont un certain écho sur une grande partie de la population, surtout les plus jeunes, qui croient très naïvement que l’Algérie est un pays libre susceptible d’être visé par l’Empire alors que c’est devenu une sorte de pays corrompu ayant des liens très étroits avec les grandes corporations et les tenants de la finance internationale et par dessus tout un lien plus que solide avec le sionisme international de gauche comme celui qui contrôle une grande partie du pouvoir réel en France.

Les populations algériennes ont exprimé massivement leur rejet d’un cinquième mandat mais demeurent profondément divisées. L’absence d’alternatives viable et le blocage poli tique total voire l’échec de toute une classe politique d’apparatchiks et d’opportunistes ont amené la jeunesse algérienne a jeter son dévolu sur un outsider venu de France dénommé Rachid Nekkaz.

image

L’activiste politique Algérien Rachid Nekkaz brandissant son passeport que les autorités refusent de lui renouveler.

Cet homme qui s’était présenté aux présidentielles françaises de 2007 avant de se bâtir une notoriété en payant les amendes des femmes portant la tenue noire intégrale des Salafistes en Europe, se bat contre la corruption de la Nomenklatura Algérienne et s’est présenté aux présidentielles d’avril 2019. Il est ignoré par le gouvernement et les médias en Algérie, voire souvent bastonné, et ces actions sont toujours enregistrées par vidéo et diffusés par Nekkaz en temps réel sur les réseaux sociaux;  Ce qui augmente sa popularité auprès des jeunes branchés en permanence à leur smartphones.

Le pouvoir réel et son allié français l’ignorent et vont certainement l’éliminer de la course en utilisant des chicanes juridiques et réglementaires (nationalité d’origine, conjoint de nationalité US, séjour en Algérie, etc) mais Nekkaz aura réussi à créer une véritable base populaire que peu de partis politiques peuvent se targuer d’avoir dans un pays où la politique n’intéresse pas grand monde.

Le prochain président Algérien sera dans tous les cas de figure un autre simulacre qui aura à subir une terrible crise économique et sociale. Le régime établi par la France durant l’été 1962 continuera au moins jusqu’à l’horizon 2025-2030 soit presque 200 ans après la chute de la régence d’Alger en juillet 1830.

L’Algérie est en transition permanente depuis cette date et il y a tout lieu de croire qu’elle continuera cette transition dans la décennie à venir.

Publicités

Catégories :Analysis

21 réponses »

  1. Pourquoi les marocains mangent de la vache enragée et se fond de la bile face à leurs voisins algériens et espagnols?

    Est-ce que le Maroc et son gouvernement ont peur des développements politiques actuels en Algérie et en Espagne?

    Pourquoi semble-t-il se détester?

    Je ne connais pas vraiment le Maroc!

    Alors pourquoi se sentent-ils menacés? Et obligés de devoir répliquer? À quoi exactement?

    Le peuple marocain soutient-il son gouvernement?

    Qu’ont-ils à perdre ou à gagner avec la situation géopolitique présente dans cette région du monde?

    Est-ce que ce gouvernement marocain s’aligne avec l’Occident, avec les Mondialistes, ou avec les pays et les peuples qui tentent de se libérer de son influence?

    Oui je sais ça fait beaucoup de questions!

    Mais du Québec, on a de la difficulté à suivre ce qui se passe par là!

    • @Pierre:
      Les Marocains se soucient très peu de la politique et la majorité tente de survivre comme partout ailleurs. Leur perception de l’Algérie ou de l’Espagne, les deux pays voisins, n’est pas aussi négative que certains ultra-nationalistes Marocains le laissent penser. C’est plutôt le contraire: beaucoup de Marocains parlent et comprennent le Castillan (et ne rêvent que d’aller en Espagne) et la majorité se sentent liés aux Algériens par des liens ethniques, linguistiques et culturelles très profonds.

      Pour le côté propagande nationaliste, c’est une autre paire de manche.

      La question du Sahara Occidental et les Présidios Espagnols en territoire marocain donnent l’impression d’une intégrité territoriale non reconnue que des factions du Palais royal exploitent à des fins politiciennes.

      Le Maroc est un très beau pays touristique qui a ses lacunes. L’injustice sociale et la pauvreté en plus de la marginalisation de certaines régions aux revendications et à l’identité très fortes (le Rif) sont des sources de tension permanente.

      La monarchie marocaine est l’une des plus anciennes de la région MENA. Elle s’est alignée depuis des décennies avec les « Bleus » (pro-OTAN), entretient des liens étroits et réguliers avec Israël et est protégée par Paris en vertu d’Accords de défense secrets toujours en vigueur.

      Cette position est aux antipodes de celles de la majorité des populations marocaines.

      Les relations du Maroc officiel avec l’Algérie officielle ne sont pas au beau fixe en raison du problème toujours en cours du Sahara Occidental, perçu comme une affaire touchant à l’intégrité territoriale par Rabat et comme une affaire de décolonisation dans le cadre des Nations Unies par Alger. Dans les faits, l’Algérie a soutenu jusqu’à une époque récente le Front Polisario qui a crée une République Sahraouie (RASD) tandis que le Maroc, soutenu par Paris et Washington, refuse toute autre solution ç cette question que celle d’une autonomie dans le cadre de la souveraineté marocaine.

      Pour les populations, tout cela n’est qu’une affaire de rivalités entre deux oligarchies kleptomanes dont elles ne soucient guère (sauf pour les affiliés de chaque régime) car tout ce dont elles se soucient vraiment est d’avoir un visa et quitter leur pays à destination de l’Europe, de l’Amérique du Nord, des pays du Golfe ou d’Océanie le plus vite possible.

      Cordialement

  2. si vous permettez Mr strategika l article est de grande qualité rien a redire sur le contenu juste pour complément Nekkaz est un petit escroc il suffit juste de gratter la surface sur ses affaires en France , en plus il s est grillé avec pas mal de monde en déclarant qu il avait bcp d argent pour acheter tel media en Algerie et mettre en place une structure pour sa compagne électorale ……….bref rien qui merite de perdre son temps sur une branche pourrie ,pour conclure il doit etre resident en Algerie pendant 10 ans donc pas la peine d artifice jurdique pour le disqualifier .

    les citoyens naifs mais honorable se sont fait berner par Nekkaz et le maire de khenchla a pris la porte après cet incident a cause de son excès de zele et tant mieux .

    https://www.tsa-algerie.com/nekkaz-rassemble-des-milliers-de-personnes-a-khenchela-venues-defier-le-maire-et-le-pouvoir/

  3. Monsieur Strategika51.
    Cet article de presse ne reflète pas la toute réalité dans sa globalité .
    En tant qu’algérien je vous certifie que le peuple algérien dans ça très grande majorité écrasante prennent comme modèle le gouvernance la période où l’Algérie était dirigé par le président ultra patriote qu’était
    Le valeureux Houari Boumédiène.
    Ancien colonel et homme d’État algérien.
    Il etait le 2ᵉ chef de l’État de 1965 à 1976 puis 2ᵉ président de la République de 1976 à 1978.
    Les algériens le cite tous unanimement comme une référence de gouvernance.
    Un modèle à copier.
    Si il n’avait pas été assassiné par des mains étrangères qui voyaient très mal l’émergence de l’Algérie.
    Houari Boumédiène était un visionnaire, ces décisions ces ambitions était contraires aux intérêts de la France et des pays occidentaux qui l’ont empoisonnés lors d’un déplacement dans un pays arabe.
    Il avancer à contre sens des intérêts de la France et des occidentaux en général et pour eux c’était inconcevable d’où son élimination physique.
    Comme Saddam Hussein, Mouammar Kadhafi qui ne permettaient à quiconque une quelconque interférences ingérences dans leurs pays.
    Ils ont étés diabolisés aux yeux de l’opinion mondial et par des coups de passe/passe du bluff diffuser en boucle par les médias mensonges pour justifier d’envahir ces pays.
    La malchance que ces pays avaient c’est d’avoir dun gaz et du pétrole, comme d’autre pays, le Venezuela et aussi le Yémen et l’Afghanistan pour d’autres raisons d’intérêts méga économiques .
    Houari Boumédiène était en train de sortir des usines de production de divers produits manufacturés clés en mains dans tout le pays.
    Une indépendance à l’importation par une méga auto-suffisance du faite d’une production nationale de 50% au minimum de ces besoins nationale.
    Les changements étaient visibles palpables et prenaient de l’ampleur.
    Ça lui a coûté la vie.
    Aujourd’hui les algériens le glorifie , l’aime et le cite sans cesse en exemple.
    Vous êtes journaliste Strategika51 promenez vôtre micro dans les rue d’Algérie et vous le constaterez par vous même si je ment.
    Alors s’il vous plaît pour le peuple algérien corriger vôtre texte en n’incluent cette période au nôtre valeureux homme d’État et patriote qu’était Monsieur HOUARI BOUMÉDIÈNE.
    Sauf si vôtre orgueil mal placé vous dicte le contraire.
    Cordialement.

    • Merci pour votre commentaire.
      Il n’y a aucune part de subjectivité dans ce constat.
      Donc aucune forme d’orgueil de notre part. Il arrive très souvent de nous tromper et nous l’assumons.

      Cet article est global et non analytique.

      L’ascension au pouvoir et l’exercice de ce dernier par Mohamed Boukharouba plus connu sous le nom de Houari Boumediènne n’est pas l’objet de ce texte.

      C’est le clan d’Oujda avec armes et bagages qui a investi l’Algérie en 1962 et a pris le pouvoir. Il y a pris le pouvoir et ne l’a jamais lâché depuis.

      Ceci est un fait historique indiscutable.

      Boumedienne et Chadli ont voulu secouer le joug pesant des clauses secrètes des Accords d’Évian et ils ont été neutralisés. Ce sujet n’est pas l’objet de ce texte.

      • Je suis : Anonyme sur 23/02/2019 à 20 h 58 min

        Merci monsieur strategika51 d’avoir dissiper les doutes en disant clairement que ce sujet d’actualité ne concernait en rien nôtre valeureux Houari Boumédiène .

        Vous avez compris que chacun à ces héros et ces martyrs.
        C’est souvent les meilleurs qui partent les premiers.
        Nous en avons eu énormément de héros anonymes et d’autres plus ou moins connus.
        Mais comme dirigeant qui etait aimé de par son peuple à la très grande unanimité, il est de très loin le meilleur et le seul.
        Nous l’avons su après coup.
        C’est quand ont à vu tout ceux qui lui ont succédés après, que nous avons seulement compris la vraie valeur et le vrai patriotisme qu’avait ce dirigeant ce chef d’état en la personne de Houari Boumédiène.
        Parfois on a un trésor entre les mains sans le savoir.
        Quand nous le découvrons il s’en est hélas allé .
        Au plaisir de vous relire et encore merci .
        cordialement.

    • cher compatriote oui Boumediene a fait des choses honorable pour la Nation Algerienne ,malheureusement « on ne peut pas etre et avoir été  » , 45 ans en arriere c etait la famine en inde et en chine , le vietnam sortait a peine d une guerre destructrice avec 3 millions de victime entre morts brulés mutilés et malformation génétique (les effets de l agent orange) pendant que eux redressent leurs économies sans avoir ni pétrole ni gaz avec les résultats qu on connait……………..en 2019 un jeune Algérien qui a 20 ans ne se rappel même pas les debuts de Bouteflika avec les résultats catastrophique socio économiques d aujourd’hui alors Boumediene ?

      les pays cités plus haut avec de plus gros obstacle et d handicap démographique et économique sont ce qu il sont aujourd’hui , inversement la nation Algerienne avait les atouts lui facilitant la réussite un pays 4 fois la France et seulement une petite population echec sur l ensemble des tableaux .

      J espère qu un jour viendra qui nous fera oublier Boutef et consort surtout pour les jeunes Algeriens perso ma vie est derrière moi

      • Merci pour votre réponse, on comprend mieux pourquoi l’Algérie est rester bloquer dans les années 60, avec cette oligarchie qui se gave sur le dos du peuple et qui ne fait aucun investissement, qui ne met en place aucune stratégie de développement sociale, et qui se contente de dépenser des millions si ce n’est des milliards dans des armements obsolètes !

        • Un régime bloqué oui. Un armement obsolète, pas du tout. L’armée algérienne est équipée de S-300/S-400, Pantsir S-1 et S-2, dispose depuis peu de missiles balistiques Iskander, aligne des chasseurs Su-30 MKA et des missiles antinavires chinois, des submersibles Kilo et des milliers de chars T72 et T90.
          Le problème de l’Algérie c’est son Makhzen qui copie celui du Maroc et qui ne veut plus lâcher le pouvoir.
          Bien à vous !

        • @ l’Almoradive
          Ce que ta répondu strategika51.
          N’est exagéré en rien.
          Je confirme et j’ajouterai que tout n’est pas dévoiler.
          Normale , n’est ce pas …….

        • Oui c’est complexe à saisir!?!?

          Comment expliquer que d’un côté il y a des financiers qui baisent les pieds de l’Élysée et de l’Occident, et de l’autre, l’armée qui s’approvisionne en Russie et défend l’Iran, la Syrie, l’Irak, la Russie, la Chine… souvent face aux positions politiques arabes sunnites du golf? Et conséquemment, face aux sionistes d’Israël…

          C’est ambivalent comme gouvernement!

          Strategika51, vous laissez entendre que c’est l’armée qui porte les culottes en Algérie, et qu’elle tient les financiers et l’Occident en tutelle; sous surveillance!

          Comment expliquer que l’armée ne prend pas position en faveur de l’économie réelle, et du bien commun du peuple algérien, et laisse des oligarques, des financiers, proche de l’Occident et du gouvernement français, se servir eux-mêmes, laissant le peuple dans une relative pauvreté!?!?

          Les ressources pétrolifères servent-elles, comme en Lybie de Kadhafi, au peuple algérien, ou sont détournées par des oligarques vers l’Occident?

          La moitié du gouvernement est mondialiste, et l’autre, s’engage vers les pays à tendance « souverainiste » !?!?

          C’est ambigu! C’est mitigé!

          Ou de la simple corruption du gouvernement et de ceux qui détiennent présentement les rênes du pouvoir!?!?

          À quand les Gilets Jaunes en Algérie!

        • Mon chér strategika51, vous fantasmez un peu la. Des S400 en Algérie alors que la Chine et la Turquie entres autres ont toutes les peines du monde à mener à bien leurs contrats avec la Russie, entre les pressions internationales, les sanctions, les sabotages…. ! De plus vous dites vous même que le régime fantoche algérien est sous tutelle française, je vois mal les français laisser passer des iskander en Algérie, avec le risque qu’ils pourraient représenter si la caste de guignol qu’ils ont placer au pouvoir venait a être renverser par des islamistes ou autres.
          Quand aux SU-30, j’aimerais bien savoir d’où vous tenez cette info ?? Des vidéos ou quelques clichés à nous montrer ??? Car de mémoire les algériens sont beaucoup plus spécialiser dans le pilotage d’âne !

        • 9

          @Almoravide : les Maghrébins sont toujours un peu trop passionnels et ombrageux comme les Ibériques et c’est difficile de les convaincre que l’on est objectif.
          Croyez vous mon cher Almoravide que je vais jouer ma réputation pour des lubies ?

          J’ai avancé des informations du domaine public et cela date de plusieurs années:
          http://www.defenceweb.co.za/land/land-land/mena-country-has-acquired-iskander-e-ballistic-missiles/

          http://armyrecognition.com/march_2018_global_defense_security_army_news_industry/russian_iskander-e_ballistic_missiles_delivered_to_algeria.html

          Pour les Sukhoï Su-30 MKA (A pour Algérie), c’est le principal avion de combat de première ligne des forces aériennes algériennes et certains de ces appareils sont equipés de missiles Air-Surface (Mer)——->plein de références sur le web depuis 2009.
          https://defense-update.com/20100713_algerian-su-30-mka-line-up-at-ain-beida-airbase.html

          Pour les S-300 Pmu2 et 3 ils sont déployés et operationnels. Ce n’est point un secret.
          https://defense-update.com/20120311_satellite-imagery-uncovers-new-s-300-sites-in-algeria.html

          Pour le S-400 Triumph, c’est également public.

          Pour les submersibles, prière de vous refèrer au Web.

          Des missiles Iskander E ont été lancés lors d’un exercice il y a un peu plus d’un an. C’est la première fois depuis 1988 que l’Algérie renoue avec les missiles balistiques qu’elle a abandonné.

          Maintenant pour les ânes, des animaux que j’apprécie au plus haut point je ne peux que condamner vivement leur disparition quasi-totale de certains pays du Maghreb où ils auraient été dévorés par les hommes.

        • L’âne du Maroc que tu dois être ne te donne pas le droit de prendre ton cas pour une généralité pour ainsi dénigrer systématiquement les sujets traitants de l’Algérie.
          Alors va vomir t’a haine de l’Algérie et de son peuple sur bladinet les site Morroco.
          Ici c’est du moliére et le civisme comme prisme.
          Pathétique.

        • @: l’Almoravide.
          Le message de : Anonyme
          25/02/2019 à 1 h 22 min
          S’adresse à toi.

        • D’accord je suis convaincu, ces traine savate s’arment donc à vitesse grand V, contre qui ? Tel est la question. Contrairement à nos voisins, nous savons être objectif, je peux par exemple affirmer, que l’on a pris du retard sur l’Algérie et l’Espagne dans le domaine militaire, mais on a d’autre ressource 😉
          Les français mangent de la viande de cheval et les algériens de l’âne, c’est ce que vous essayez de nous dire dans la fin de votre message Mr strategika51 ? ^^

Leave a Comment/Laisser un commentaire