Le tropisme saoudien vers l’Asie se confirme de plus en plus. L’Arabie Saoudite se désengage massivement du Canada et de certains pays d’Europe de l’ouest pour investir en Chine, au Pakistan, en Inde et en Asie-Pacifique. 

C’est un changement de paradigme radical de la politique etrangere du royaume d’Arabie qui continue à acquérir de grosses quantités d’or et à developer une dissuasion nucléaire. 

Depuis la brouille avec le Qatar et la Turquie, Ryad se montre plus flexible vis à vis de la Syrie mais continue sa politique hostile à l’égard de l’Iran même si le degré de cette hostilité a changé de magnitude. 

Enfin, le rapprochement de Ryad avec Tel-Aviv et son intérêt pour le gigantesque marché asiatique marquent le début du désengagement saoudien de l’Occident. 

Ryad et Beijing signent des contrats de 28 milliards de dollars US
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.