Analysis

La coalition continue à supprimer les traces de ses liens avec Deach à Baghouz en usant de ses munitions les plus puissantes jamais utilisés

La coalition continue à supprimer les traces de ses liens avec Deach à Baghouz en usant de ses munitions les plus puissantes jamais utilisés 24

Regardez bien cette carte. Est-ce un heureux hasard si Baghouz, une petite localité frontalière désignée par l’ensemble des médias mainstream et de la propagande-système comme la dernière poche de Daech est merveilleusement, idéalement et optimalement située à quelques kilomètres des batteries d’artillerie britanniques, françaises, hollandaises et US en Irak ?

Plus encore, Baghouz est sise au milieu ou plutôt en plein milieu du dispositif militaire de la coalition internationale au Levant.

Coïncidence troublante ? Pas tout à fait.

La prétendue poche de Daech était en fait une base de formation et de logistique pour mercenaires radicaux entourés de dix-neuf camp militaire étranger illégaux en territoire syrien mais tout à fait légaux en Irak.

Cette base frontalière fait l’objet d’un pilonnage à l’artillerie lourde de l’OTAN à partir d’Irak et d’intenses bombardements aériens de la coalition pour officiellement éradiquer Daech mais en réalité supprimer toute trace compromettante mettant en évidence les liens troubles de la coalition avec Daech.

A cet effet, de Hagin à Baghouz, la coalition ne lésine pas sur la puissance de feu : des bombes au phosphore blanc, au napalm, les plus gros obus (l’artillerie française et celle des Marines US en Irak se croient en train de se battre en 14-18).

Daech est retiré du marché pour non-efficacité : le régime syrien tient bon grâce à ses alliés iranien et russe.

Et puis que faire des milliers de Daechiens trahis par l’organisation terroriste, dont des centaines de citoyens de pays de l’Europe de l’Ouest ? Londres veut les anéantir sur place pour services rendus à Sa Majesté ; Paris veut rapatrier la moitié pour recyclage tout en éliminant les plus dangereux, surtout les convertis radicalisés.

Washington a sonné la fin de la récré à ses alliés : que chaque pays rapatrie ses terroristes ou mercenaires. Les plans changent : Al-Qaïda reprend le service et on commence à désigner le prochain épouvantail : le plus jeune fils de Benladen. Un certain Hamza : Wanted pour cinq millions de dollars US.

Décidément, l’Empire est vraiment à court d’idées neuves !

La coalition continue à supprimer les traces de ses liens avec Deach à Baghouz en usant de ses munitions les plus puissantes jamais utilisés 25

En attendant le prochain simulacre réchauffé, la comédie de la fin de Daech continue sous un intense bombardement ininterrompu rappelant un peu les pires pilonnages du front oriental de la seconde guerre mondiale.

Combien a coûté la folle aventure de Daech aux pays qui l’ont créé de toute pièces ? Un véritable P.I.B d’un pays de second ordre.

Quel simulacre !

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

Advertisements
avatar
15000
6 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
My HomepagerocChamfortJanusstark Recent comment authors
  Subscribe  
Notify of
trackback
My Homepage

… [Trackback]

[…] There you will find 60714 more Infos: strategika51.org/archives/61715 […]

Anonymous
Guest
Anonymous

Beaucoup de suppositions chimériques et de vœux pieux sur un possible basculement des rapports de force entre est et ouest alors que… tout se joue au centre…et les résultats sont bien la!

A en lire la plupart des commentaires on se demande si la guerre par procuration en territoire indigène ne serait pas une opportunité bénie!
Qui vivra au moyen orient lorsque par procuration le ménage aura été fait…les russes peut être, ou bien les chinois, allez tiens pourquoi pas les vénézuéliens tant qu’on y est!
Vous savez bien qui convoite ce territoire et ces derniers entretiennent de “bon rapports” et sont bien implantés chez les uns et les autres…donc il n’y a qu’un seul grand perdant pour le moment, et c’est le monde sunnite arabo musulman!

Le plan c’est d’affaiblir toute présence arabe potentiellement dangereuse car hostile a israel, et c’est exactement ce qu’il se passe depuis le début de la guerre contre le terrorisme…

Souvenez vous de 73 une coalition de petits états (militairement parlant) sunnites a failli faire capoter le rêve sioniste et si ce n’était l’intervention yankee, le chantage nucléaire et…l’absence de réaction russe…les choses auraient pu être bien différentes, mais bon avec des si…

Quant a la face de “casser l’iran”…encore une diversion a grande échelle pour justifier d’actions parallèles visant eux, les vrais objectifs…
L’ennemi juré de l’entité sioniste c’est le monde arabo musulman sunnite et a fortiori le plus proche, ou tout du moins vivant sur son territoire, celui tant convoité du grand israel

Les russo chinois n’en ont rien a foutre d’arabo persans aussi éloignés d’eux que ne le sont l’est de l’ouest, personne ne leur en veut mais arrêtons de nous raconter des histoires…

http://diaconescotv.canalblog.com/archives/2013/09/17/28036934.html

Je suis persuadé qu’ils se sentent bien plus proches de leur ennemi juré yankee et donc…
si grande confrontation il y a, et que les sionistes tentent leur blitz, alors nous assisteront a un remake de 73, avec une issue tout aussi incertaine…mais en bons sionistes prudents ils préparent déjà le terrain!

Tout comme ils calquent leurs actions sur leurs “révélations”, et qui sait ceux qui se cachent derrière tout ça…bien peu de gens, le pouvoir c’est avant tout la connaissance, et votre serviteur stratégika le sait très bien, mais certaines vérités ne peuvent se distiller que selon leur contexte…

Beaucoup d’incertitudes il est vrai mais une chose est sure, les sionistes et leurs affidés sont très doués pour faire calquer leurs ambitions sur les actions très orientés qu’ils font prendre a leurs “alliés”, y comprit la russie.
La petite danse macabre en syrie des ces deux acteurs n’a visiblement pas éveillé la conscience quoique trop partisane des uns et des autres…pourtant sans creuser jusque la…

http://www.recherches-sur-le-terrorisme.com/Documentsterrorisme/poutine-juifs-russes.html

…bien d’autres action, ou leur absence, prouvent qu’une entente explicite entre ces deux acteurs a toujours existé… liens inextricables oblige!

Chamfort
Guest
Chamfort

En réponse à certains commentaires, je ne vois aucune démonstration dans la situation présente que le plan dit “Yinon” serait en train de se réaliser.
Je doute d’ailleurs très fortement de l’existence terrain de ce plan qui, à la base est une sorte de délire journalistique du style néo-con.
En revanche j’observe bien sur la durée une bascule de la puissance de l’Ouest vers l’Est. Si Yinon avait fonctionné, pourquoi le Vénézuela, le Pakistan ou les bruits de technologies nucléaires US vers le KSA par exemple, sinon qu’il faut trouver rapidement une diversion à un plan en train d’échouer ? Or le plan, c’est en l’occurrence casser l’Iran, une véritable obsession et parfaitement a-stratégique, mais c’est ainsi. Je ne crois pas que Bolton et Pompéo aient vraiment un QI qui crève les plafond et leurs successeurs seront pires encore.
Nonobstant tout ce que la guerre psy obscurcit, je vois parfaitement en revanche une grande puissance aux abois en réaction aux échecs répétés de ses rêves fous. La différence de ton en Occident entre l’arrogance d’il y a dix ans et l’hystérie actuelle en dit d’ailleurs très long sur sa posture désormais défensive, et même peureuse.
J’en prendrai pour exemple l’effarant déploiement de l’obsolète canon de 155 ( FR, UK, US, NE … ) pour effacer ses copains terroristes.
Churchill avait eu en son temps la bonne expression : ce n’est pas le début de la fin mais bien la fin du début.

roc
Guest
roc

” lorsque un pays se retrouve aussi exsangue démuni et divisé et ne survit que grâce au soutient d’alliés de poids aussi prompt a les lâcher qu’a les soutenir lorsque leur intérêt convergera ”
la Russie et la chine compte bien se servir de la Syrie et de sa reconstruction pour maintenir leurs système économique dans la crise qui pointe en 2019 et devrait les toucher comme tout le monde !
elles n’ont donc aucune raison de les lâcher maintenant que le partage du gâteau vas se faire !
le gaz présent au large de ses cote lui permettra de rembourser ses emprunts qu’ils lui accorderont !

Anonymous
Guest
Anonymous

“retiré du marché pour non efficacité”… sérieusement! est-ce qu’il y en a encore qui pensent que l’on voulait réellement les porter au pouvoir!

c’est seulement la continuité du plan oded yinon dont les objectifs d’affaiblissement et de partition de tout le moyen orient sont en bonne voie d’aboutissement.

Pourtant stratégika nous parle a juste titre d’ambiguïté stratégique de certains acteurs qui ont tout intérêt a ce que les choses se passent ainsi…quant a ceux qui pensent que c’est un échec car la syrie n’est pas réellement “tombée” je dis :

de quelle victoire peut-on parler lorsque un pays se retrouve aussi exsangue démuni et divisé et ne survit que grâce au soutient d’alliés de poids aussi prompt a les lâcher qu’a les soutenir lorsque leur intérêt convergera “officiellement” vers le principal instigateur de ce complot…et cela arrivera sans nul doute!

La Syrie était régionalement forte et unie, elle est maintenant affaiblie et divisée… tout comme l’Irak… les deux seuls états forts ouvertement hostiles a israel, la Jordanie quant a elle est un état fantoche et le Liban déjà divisé par nature, l’Égypte est pour le moment entre de “bonnes mains”.
Bon tout n’est pas parfait mais on peut dire que dans l’ensemble le plan “suit son cours”… pensez-y avant de vous jeter dans les bras des uns ou des autres!

trackback
La coalition continue à supprimer les traces de ses liens avec Daech à Baghouz en usant de ses munitions les plus puissantes jamais utilisées | Olivier Demeulenaere – Regards sur l'économie

[…] Strategika 51, le 5 mars 2019 […]