Analysis

Le Pakistan affirme avoir détecté et éloigné un submersible indien approchant ses eaux territoriales en Mer d’Arabie

Publicités

Catégories :Analysis

4 réponses »

  1. Et pendant ce temps, selon Al Manar :
    « Le général de brigade Hossein Valivand Zamani, doyen de l’Université du commandement et de l’état-major de l’armée (Dafos) en République islamique d’iran (RII) a déclaré que des étudiants militaires indiens, pakistanais et omanais passaient des cours de formation en Iran.

    « Outre Oman, le Pakistan et l’Inde, il y a d’autres pays qui demandent à envoyer des étudiants en Iran pour participer à ces cours militaires. Nous sommes en train d’échanger nos étudiants avec les pays amis et frères pour apprendre des sciences militaires », a souligné le doyen de l’Université de Dafos.

    Le général de brigade Valivand a souligné que l’étude des guerres régionales et extra-régionales, la tenue des cours pratiques et des manœuvres conjointes font partie des étapes de formation à l’Université de Dafos.

    « Les étudiants présents dans cette université apprennent les moyens nécessaires afin de faire face aux nouvelles menaces et à toute sorte de guerres dont la guerre par procuration », a-t-il indiqué. »

    * *
    *

    Une dislocation de l’OCS serait à craindre ? Ça n’a pas l’air d’en prendre le chemin, les responsables Indiens et Pakistanais ne semblent pas vouloir jeter de l’huile sur le feu …?
    Cette affaire prend une tournure très « asiatique » où les alliances stratégiques n’ont rien à voir avec les dissensions tactiques ou opportunistes et les triangles Inde-Pakistan-Iran, Turquie-Iran-Pakistan, Israël-Russie-Arabie Saoudite etc. sont d’énigmatiques embrouillaminis indéchiffrables… du moins pour ce qui me concerne,
    Heureusement pour moi, Vladimir Poutine et Xi Jinping sont là et bien là, nul doute qu’ils sauront une fois de plus tirer parti de ce dérapage, et ce n’est certainement pas Lavrov qui gâchera le travail.

    • « ….une tournure très « asiatique » où les alliances stratégiques n’ont rien à voir avec les dissensions tactiques ou opportunistes …. »

      le jeu des USA me semble trouble dans cette affaire . jusqu’a quel point ne jouent ils pas a tenter de jeter de l’huile sur le feu …?
      en effet les USA ne souhaite pas accéder aux demande indienne d’accès a l’Afghanistan car cela favoriserait l’Iran .
      d’autre part ils souhaite faire pression sur le Pakistan pour qu’ils oblige les Talibans a accepter une présence US sur leurs sol !

  2. traduction :

    L’armée pakistanaise a diffusé une vidéo qui décrit un sous-marin indien approchant des eaux pakistanaises le 4 mars 2019. La marine pakistanaise a publié un communiqué déclarant que le bateau n’avait pas été attaqué et qu’elle avait utilisé «des compétences spécialisées pour éloigner le sous-marin», ce qui aurait fait qu’il s’est éloigné.

    Selon des médias indiens, citant des responsables de la marine indienne, les images du sous-marin fournies par le Pakistan étaient fausses. Le South China Morning Post n’avait aucun moyen de vérifier de manière indépendante l’authenticité de la vidéo.

    La tension est forte entre l’Inde et le Pakistan à la suite de l’attentat-suicide perpétré le 14 février dans le Cachemire indien, qui a tué 40 officiers de la police paramilitaire. L’Inde a accusé le groupe militant soutenu par le Pakistan Jaish-e-Mohammad (JeM) pour l’attaque et a riposté avec une frappe aérienne dans des « camps de militants » à l’intérieur du Pakistan le 26 février. Le lendemain, le Pakistan a abattu deux avions militaires indiens et capturé un pilote libéré plus tard.

    Le ministère pakistanais de l’Intérieur a annoncé mardi 5 mars que les autorités avaient arrêté des dizaines de personnes, dont le frère du chef du groupe illégal JeM.

Leave a Comment/Laisser un commentaire