La Chine serait extrêmement intéressé par un concept russe de porte-avion semi- catamaran élaboré par le centre de recherche Kyrlov.

La marine chinoise cherche à s’affranchir des designs établis et surtout éviter ce que les ingénieurs chinois qualifient de dérapages des bureaux d’étude US en la matière.

La Chine s'intéresse au concept russe d'un porte-avion catamaran 1

Le concept du catamaran semble être le meilleur compromis pour une force aéronavale asymétrique.

La Chine s'intéresse au concept russe d'un porte-avion catamaran 2
La Chine s'intéresse au concept russe d'un porte-avion catamaran 3

La Chine s’intéresse au concept russe d’un porte-avion catamaran
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

4 commentaires sur “La Chine s’intéresse au concept russe d’un porte-avion catamaran

  1. Un porte-avion reste très utile pour projeter sa force loin du territoire nationale, que ce soit pour attaquer ou soumettre (e.g. USA) ou pour protéger un allié, un fournisseur d’énergie, une route commerciale (e.g. la Chine). Mais la Russie est au coeur de nombreuses routes commerciales, est le plus vaste pays du monde et un des plus riches en ressource naturel. Elle donc de très loin le pays du monde qui a le moins besoin d’un porte-avion. Mais c’est loin d’être le cas de la Chine…

  2. Mouais…
    Ce sont bien les Russes qui voient les porte-avions comme autant de jolies et coûteuses cibles idéales pour missiles…?
    Les Russes sont intelligents, créatifs et pratiques : ils disent en fonction d’une réalité tangible, celle de leur armement de nouvelle génération.
    Depuis quelques années, les Chinois, tout aussi intelligents, créatifs et pratiques, leur emboîtent le pas ; difficile de les imaginer se ruiner dans des structures obsolètes. vouées prioritairement à la destruction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.