Analysis

Le pouvoir réel en Algérie s’approprie la protestation populaire en l’orientant vers son idéologie

La vraie fausse crise politique en Algérie serait terminée.

Le pouvoir réel s’y est approprié la protestation populaire et organise lui-même les manifestations contre un cinquième mandat du président Bouteflika.

Pour les tenants de la faction gauchiste caviar du pouvoir réel Algérien, tout serait acceptable sauf les anciens militants du FIS (Front Islamique du Salut-dissous) et les anciens militaires déchargés et particulièrement remontés contre les autorités.

Le pouvoir réel tente de mobiliser les étudiants et surtout les femmes pour orienter la protestation vers un modèle précis en s’inspirant des fausses marches “spontanées” appelant à la sauvegarde du pays après l’annonce des résultats des élections législatives de 1991 et dont l’interruption avait provoqué un long et coûteux conflit civil.

La manipulation de la manipulation bat son plein en Algérie au point où très peu de chancelleries Occidentales et Arabes arrivent à comprendre ce qui ce passe réellement.

En réalité, le pouvoir réel à déjà conclu sa quête du futur président et est en train d’utiliser les protestations à des fins de diversion tout en vendant la même image promue des décennies durant d’un pays aspirant aux idées de la Gauche française caviar et pratiquant un libéralisme sauvage à la colombienne assailli par les menaces de la régression islamiste. Un cliché proto-colonial que Paris et Alger ne cessent de promouvoir mais cette image cache une autre réalité que personne ne veut voir.

La transition du pouvoir en Algérie est enclenchée en raison d’un aléa biologique rendant impossible la continuité d’un paravent. Le pouvoir réel s’approprie la protestation grâce à sa grande expérience des manipulations de masse. L’idéologie en Algérie continue à être un problème majeur empêchant tout développement au-delà d’un certain stéréotype imposé et accepté comme tel par les élites locales.

L’Algérie est un autre Maroc, un peu plus difficile à manier certes, mais paradoxalemt plus ouvert aux manipulations.

Publicités

25 Replies to “Le pouvoir réel en Algérie s’approprie la protestation populaire en l’orientant vers son idéologie

  1. @ Strategika51
    Bonjour, je viens de lire votre article sur les événements en Algérie, et je suis surpris par votre analyse ou appeler cela comme vous voulez.. Pour moi se ne sont que des affirmations, et si ce n’est pas le cas alors vous auriez du développer votre article et apporter des arguments ou des preuves de se que vous affirmer.

    1. Ce que l’on retient est qu’en ce moment la manipulation en Algérie a atteint un seuil très dangereux : une des factions en arrive à utiliser les écoliers et les collégiens ce qui est en soi extrêmement grave.
      On peut comprendre que par manque d’expérience, certains ont été assez inconscients pour sortir en famille dans des manifestations où tout peut basculer en moins d’un clin d’oeil mais en arriver à mobiliser des enfants, c’est la manip de trop.

      Ceci étant, la situation actuelle en Algérie est celle où il n’y a plus ni gouvernants ni gouvernés.

  2. @Strategika51 J’aime tes articles, les infos et tes analyses (je me permets de tutoyer, c’est pratique pour moi), meme si la je n’adhere pas a cette analyse, est ce les emotions qui parlent?
    Merci et continu de nous abreuver de savoirs, j’en ai soif !

    PS: desole si je ne commente pas en ce moment, car trop d’infos depuis un certain temps!

    1. Merci!
      Cela reste une analyse tentant d’approcher une situation fort opaque et complexe.
      Mes sources évoquent un fort possible report des présidentielles algériennes et la mise en place d’un conseil de transition.

      l’ex-premier ministre de 1989-1990, Moloud Hamrouche, est donnée comme favori mais le puissant patron des Armées, le général-major Gaid Salah ne l’aime pas et ne s’entend pas du tout avec les généraux qui sont derrière ce personnage.

      Lakhdar Brahimi aurait décliné une offre.

      1. Le probleme aujourd’hui le peuple qui est dans la rue, n’en vuet pas il ne veut personne de ses gens la, il veut seulement des tetes neuves qui n’ont rien n’avoir avec ce pouvoir. Quant aux sieurs vice ministre de la defense, il est vomis par les militaires eux memes y compris les officiers superieurs,
        Une info a verifier, on parle d’une rencontre qui s’est deroulee vendredi soir entre justement le vice ministre de la defense, le general major en retraite dit “Toufik”, Said le frere du president aujourd’hui decede et le president du conseil constitutionnel, on ne sait pas la teneur de ses discussions mais on peut le deviner, ils sont en fait prets a tout pour rester au pouvoir, meme quit a inclure Toufik

  3. Bien vu S 51. Il est temps que certains commentateurs sortent de ce qu’ils reprochent aux autres. Chercher à comprendre, c’est évidemment se faire des ennemi puis être isolé. L’humain n’est que vain car attaché à des chimères, mais l’évolution reste.

  4. Msr Strategika51 allons voyons ne comparer pas l’incomparable.
    Vous devez être surmené et un peux de repos vous fera énormément de bien.
    Vous aurez au cours des événements post 18 avril et après le 18 avril ce que sont les algériens.
    Ils sont incomparables à quiconque.
    Depuis le temps que vous connaissez l’Algérie et surtout son peuple vous faite parti des meubles.
    Un peux de patience et vous verrez de vos yeux vues.
    Plus jamais ne nous comparer au Maroc.
    Merci

    1. L’Algérie ne produit absolument rien, sinon de fieffés fils de garce tels que vous. Hier, vous étiez sous domination ottomane, aujourd’hui, sous la coupe d’une mafia compradore liée à Paris comme une putain à son maquereau. Et vous venez, triste sire, tranquillement et sans y aller par quatre chemins, soutenir vos griefs morbides. Allez ailleurs, sale gradin et cuistre téléguidé, puisque ce n’est pas de honte que vousl mourrez. Rideau.

      1. Et toi, un esclave à un soumis servile et pédé qui se prétend roitelet du Maroc, vous produisez quoi ? Des tantouzes, de la magie noire, de la drogue et des escrocs !

        Quand on une maison de verre, pas la peine de lancer des pierres à celles du voisin.

        Le Maroc est toujours une sous-colonie française et ce n’est pas Najat Vallaud-Belkacem, Rachida Dati et “Alexandre Benalla” qui vont nous contredire.

        Pire la monarchie n’est qu’un paravent symbolique qui ne représente plus rien.

        C’est l’un des premiers pays à entretenir de très profonds liens avec Israël et le sionisme.

        Le pauvre peuple marocain est écrasé et notre ami le roi est un prédateur économique absolu.

        Ceci dit je vous répond à la mesure de votre bêtise et ignorance pour vous éveiller de votre hallucination.

        Et là en ce moment précis je suis dans le port libre de Tanger en train de siroter un long thé à la menthe comme seuls les marocains savent en faire !

        Connard !

        1. Hé ho ! Faut pas se gêner là !
          Faut pas pousser non plus !
          Vos commentaires puérils commencent à m’agacer.

          Ce n’est certainement pas le lieu le mieux indiqué pour vos échanges fort polis.

          Je suis pour un Maghreb Uni.

        2. Maxi-raclure de bidet,

          De mémoire de commentateur, on n’a jamais observé un étron de blog tel que vous, une sorte de stratège en chambre de la branlette et amateur de longs zobs marocains à la menthe, venir soutenir qu’il fait jour à minuit et que quatorze-heures est midi.
          Lorsque j’ai répondu ci-dessus à votre confrère en décervelage et cie, j’étais en Algérie en train de boire force verres de vin appelé Sidi-Brahim, tonnerre de Dieu, ce vin si bon du temps des français s’est mué en une exacte image de l’Algérie actuelle : corrompue, paresseuse et laide, elle importe même sa semoule et le reste, délapide des centaines de milliards de dollards qui vont remplir les poches du général Gilette et autres prévaricateurs du même tonneau percé des danaïdes.
          Bon, les algériens parlent un arabe mauvais, et si j’en juge d’après votre post de merdre, ne savent pas s’exprimer en français. L’Algérie n’a eu ni un Ibn-Khaldoun, ni un Ibn-Battuta, ni Al-Quaraouiyine, ni Zitouna, ni rien.
          Ceci dit, j’aime le peuple algérien véritable qui est l’exact opposé des mercenaires tels que vous ; ce sont les larbins de votre espèce qui l’on ruiné, et à votre place, je filerai doux, car, tôt ou tard, vous rendrez compte de vos agissements.
          Avec les salutations qui conviennent, je vous prie de croire en l’expression de mon profond mépris à votre égard et à tout ce qui vous ressemble.

        3. @bartleley abdelli makhzen chose :
          Toujours à exceller dans le mensonge et le dénigrement de soi haha ! Il faut que tu relises quelques livres d’histoire et dégivrer ta cabeza pleine de merde makhzenienne, et penser à te lever de cette bouteille de Sidi Brahim enfoncée dans ton cul, c’est trop dur je sais ! Hihi ! Elles sont bonnes les rifaines de mon côté ! Mokoko6 doit pas s’en plaindre !

    2. ” Vous aurez au cours des événements post 18 avril et après le 18 avril ce que sont les algériens.
      Ils sont incomparables à quiconque. ”
      mouais incomparables les Américains eux se dise exceptionnels et on en vois le résultat !
      savoir prendre du recule permet d’avancer . tout s’apprend avec le temps !

      1. @Roc : certains commentaires et des pings sont bloqués par défaut et doivent être débloqués manuellement. C’est assez fastidieux et je comprends pourquoi les grands sites confient la modération à des sous-traitants.
        Pour revenir au sujet, nous vivons un peu partout une ére de populisme 2.0 et de néo-démagogie (ça vient du grec pâtisserie). L’exceptionnalisme national ou ethnique n’existe pas, c’est une fumisterie menant tout droit vers l’holocauste.

        Il y aura toujours des endoctrinés qui défendent des utopies ou qui croient appartenir à des ensembles meilleurs que d’autres.
        Au fond la condition humaine est une et similaire partout : elle est misérable.
        Je ne dénigre pas. J’analyse selon diverses approches.
        En 2011, les Tunisiens, certainement par atavisme, croyaient vraiment avoir accompli la huitième merveille du monde avant de découvrir qu’ils n’ont fait que reproduire le putsch de 1987 avec la sacralisation de la révolution, laquelle a failli être deifiée comme au bon vieux temps du paganisme Romain.
        Certains lecteurs croient que je prends fait et cause ou que je laisse mes opinions subjectives prendre le dessus.
        C’est un vieux débat. Le sujet et l’objet lorsque ce dernier est le sujet. L’épistémologie du savoir est complexe. L’homme encore plus.
        Je ne dénigre ni l’Algérie ni le Maroc ni la France ni la Dacie ou le Pont ou autre Nouvelle Zemble. L’analyse doit demeurer libre de toutes ces contingences.
        On peut faire un peu de poésie sur un étron. Cela ne change rien à sa nature.

        L’esprit comme l’humour, l’ironie ou le sarcasme n’ont besoin d’aucune justification.

        Je n’ai jamais été, ne suis pas et ne serai jamais enfermé dans un quelconque tribalisme, communautarisme ou nationalisme lesquels ne sont que des carcans artificiels enchaînant l’esprit humain.

        Il y a quelque chose d’universel dans chaque être humain mais la plupart s’acharnent à s’enfermer et à s’aliéner eux-mêmes dans des prisons qu’ils érigent dans leurs esprits.

        Depuis longtemps, j’ai été accusé d’un peu de tout. C’est ainsi.

        Je suis usé. J’en ai vu des choses et des retournements de situation à vous faire blanchir les cheveux en une demi-journée. En général, quand on a un peu trop vu ou su, on se mure dans le silence jusqu’à la mort. C’est ce que faisaient la majorité écrasante des vétérans des guerres du 20ème siècle. On se tait. On garde tout pour soi même. A quoi bon en parler ? Les gens ne comprennent pas. Personne ne vous croira. Le monde change très vite. L’individu n’a jamais vraiment compté. Il vient au monde, vit un certain nombre d’années puis disparaît. C’est un Nomos de cet univers dans lequel nous sommes.
        Internet, cette invention militaire du Darpa, nous permet, malgré son état primitif actuel, de pouvoir nous exprimer, de livrer des analyses, des commentaires et des opinions qu’il était impossible de dire jusqu’à un passé très récent. Cela est éphémère car la censure tente de rattrapper la faille. En attendant, cette plate-forme nous permet une certaine liberté que toutes les autres plateformes similaires nous dénient et je dois dire que cela a quelque chose à voir avec l’esprit Beatnik et son fief. Cette influence risque de disparaître vu la tendance actuelle.
        Quant à celles et ceux qui s’interrogent sur ma nationalité ou appartenance, la réponse est simple : je n’en ai aucune. Je leur ai tout abandonné. Je ne crois pas aux idoles. Je revendique mon statut d’être humain citoyen de l’univers connu.

        Désolé pour ce HS sur le fil de notre brave Roc mais certaines choses méritent d’être clarifiées.
        Merci.

        1. @ Strategika51 Je suis Anonyme
          07/03/2019 à 22 h 35 min

          Je n’ai fais que donner mon avis sur le sujet d’actualité. c’est tout.
          Et nous savons tous que tu travail énormément d’où je t’ai suggéré un peux de repos gentiment .
          Et je t’ai demander de ne jamais comparaitre les algériens aux marocains.
          C’est comme ci tu comparer les français au nazi .
          j’ai toujours eu énormément d’estime pour toi et ça ne changera jamais.
          Car tu es un gars formidable .
          Je tien à m’excuser si je t’ai offensé .

          1. Aucune offence. Mon commentaire ne fait pas suite au votre mais à ceux de trolls.
            Je tenais à préciser certains traits.
            Les stoïques ont tenté une approche afin d’attenuer la nature réelle et définitive de la condition humaine. Les épicuriens n’ont fait que cacher le soleil avec un tamis.
            En fait, l’aveuglement de certain est tel, qu’il dénie jusqu’à sa propre existence.
            Merci et
            Bien à vous !

        2. Bonjour à tous,
          Merci à vous, Strategika 51, de remettre les choses à leur place.
          Il est évident que le chaos, où qu’il se situe sur terre, n’est profitable à personne et, pareillement, personne n’est à l’abri de ses conséquences funestes pas même ceux qui se pensent suffisamment éloignés pour en être épargnés. Les joies du mondialisme en somme.
          Bref, advienne que pourra.
          Fraternellement,
          Lisa A.

        3. @Strategika 51
          « ne comparer pas l’incomparable.
          Vous devez être surmené et un peux de repos vous fera énormément de bien.»
          « Plus jamais ne nous comparer au Maroc. »
          Voilà donc ce que écrit ce décervelé. Bien. Vous n’y trouvez rien à y redire. Les marocains sont des gâleux et vous emboîter le pas à ce roquet : « Mon commentaire ne fait pas suite au votre mais à ceux de trolls. ». Etant alors en voyage, je lui ai répondu comme il convient à un homme d’honneur de le faire : non par des insultes mais par des injures. Re-bien. Mais vous, vous estimez que je suis un troll. Par exemple, elle est belle celle-là.
          Je vous prie de croire que je reste votre très obéissant serviteur.

          1. @Bartleby : cela fait longtemps et votre absence nous pèse.
            Pour l’objet du commentaire, je crois que vous êtres un amoureux inconditionnels de manuscrits et de livres et je ne vois aucunement l’intérêt à vous abaisser à répondre à des futilités.
            Ceci étant, certains commentaires de nouveaux venus (tous les IP sont Fr) ne sont point constructifs lorsqu’il s’agit de bisbilles puériles ayant pour objet une hypothétique rivalité Algérie-Maroc.
            Je sais que vous êtes exigent et complet, donc ombrageux comme un hidalgo mais mieux vaut éviter un nivellement par le bas.
            Merci et bon retour !

  5. Euuuh! La c’est du graaand n’importe quoi …
    Je garde le doigt sur se : desabonner!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.