Analysis

Damas : “la sortie théâtrale des terroristes de Daech de Baghouz est une mise en scène flagrante”

Publicités

5 Replies to “Damas : “la sortie théâtrale des terroristes de Daech de Baghouz est une mise en scène flagrante”

  1. En visite au Liban, où il est venu vendre sa soupe talmudiste, le Sous-Pompée moderne s’est fait rabroué sévérement par le président Aoun : le Part idu Diable est un parti libanais qui représente une partie confessionnelle importante du Liban, il n’est pas terroriste mais constitue la principale de la résistance libanaise contre l’agresseur sioniste.
    Quant au Golan, les risibles déclarations de Trump et de Bolton, pour faire plaisir au gangster Bibi ont fait un flop, mais ce qui compte en fin de compte, est la réalité sur le terrain.

    1. La réalité du terrain est qu’une partie du Golan est investie par des unités de l’armée syrienne et des unités d’élite du Hezbollah libanais et que l’autre partie, occupée par Israël, est toujours revendiquée par la Syrie.
      La perte du Golan par Israël signifie la disparition pure et simple d’Israël en tant qu’entité pseudo-étatique.

      1. Parfaitement. La récente rencontre syro-irako-iranienne a donné des sueurs froides à Tel-Aviv, on a même vu le Sévère Russe aller à Damas pour savoir de quoi il retourne et éviter le pire. Il semble que le Syrien, le Hizb et l’Iranien sont prêts pour en découdre.

Leave a Comment/Laisser un commentaire