Analysis

Algérie : malade et amoindri, Bouteflika manoeuvre serré et élimine ses adversaires en moins de quatre heures

Il faut reconnaître la Virtue dans la pure acception machiavélienne d’un vieux de la vieille en politique et le président Algérien Abdelaziz Bouteflika en fait partie.

Avec sa riche expérience de plus de 60 ans de manigances et de manoeuvres, il a pu, en dépit de sa maladie et son état amoindri, neutraliser ses adversaires au sein du pouvoir réel Algérien, écarter ceux du sérail et clouer le bec momentanément à ses détracteurs ainsi qu’à la majorité de l’opinion en débarquant en Algérie et en prenant une série de contremesures afin de stabiliser une situation menaçante puis en neutralisant ses adversaires.

Qu’aurait-il pu faire s’il avait toute sa force d’antan ?

Par dessus tout, Bouteflika, très fragilisé biologiquement, vient de neutraliser les généraux des services de renseignement qui lui sont hostiles en supprimant l’objet et le vecteur de leur manipulations.

Le report des élections présidentielleset l’extension du mandat actuel du président pour une durée indéterminée tout en conditionnant la tenue de prochaines présidentielles par la préparation, la mise en place et la réunion d’une Commission nationale “inclusive” (un long processus pouvant s’étaler sur des années) pour accoucher d’une nouvelle constitution n’est pas une surprise puisque les observateurs les plus avertis de la scène politique de ce pays le savaient depuis l’été 2018.

C’est la manipulation du pouvoir ayant réussi à faire sortir les populations dans la rue qui étonne sur les capacités extrêmes du pouvoir Algérien en matière de guerre psychologique.

La majorité de l’opinion veut sincèrement un changement total du système politique et économique tenant l’Algérie en otage depuis le 03 juillet 1962.

Paris qui est obligé de soutenir, par pure realpolitik, Alger contre vents et marées (ses médias font de la manipulation de l’opinion aussi bien en France qu’en Algérie en faveur du régime), applaudit des deux mains et des pieds et se sent un peu soulagé car la bombe algérienne pourrait emporter non seulement la 5ème République mais l’ensemble de ce qui reste du pré-carré africain.

Très dur de cerner quoi que ce soit dans les sables mouvants de la politique de ce pays hautement stratégique d’Afrique du Nord et de la Mediterannée occidentale.

Publicités

127 Replies to “Algérie : malade et amoindri, Bouteflika manoeuvre serré et élimine ses adversaires en moins de quatre heures

  1. Quand les chats ne sont pas là les souris dansent
    zaraatou !

    Kezako ceci monsieur Strategika ?
    Pour finir, perso je ne crois pas à une amélioration des choses dans tous les pays du Maghreb et je pense-cela reste mon avis perso-qu’il s’agit d’un problème d’essence pour ne pas évoquer la génétique.
    génétique ??? Quelle génétique

    Monsieur Bartleby
    Moi, je n’ai jamais voté Bouteflika abdel Aziz mais toi as tu déjà voté pour élire ton malik ?

    j’y reviendrais quand j’aurais le temps

    1. « Ce qu’il y a d’enivrant dans le mauvais goût, c’est le plaisir aristocratique de déplaire. » (Baudelaire)

      « Lui qui a misé sa vie,
      pour sa loi, à tant de coups
      De son jeu ;
      Lui qui a si bien servi
      La Couronne de son roi
      Véritable »
      (Manrique)

      Si Bartleby combat effectivement pour « son roi véritable », à savoir celui qu’il s’est fait lui même, il ne vit pas au Maroc, n’a jamais voté de sa vie et ne votera jamais ; il se considère à ce propos comme hors-circuit et a poussé son rigorisme jusqu’à la non-inscription sur les listes électorales. Par ailleurs, Bartleby aime le peuple algérien et espère que ce dernier sortira plus fort de la crise qu’il traverse actuellement ; qui ne se souvient du président Mohamed Boudiaf, éphémère président algérien, disant, quelques instant avant son assassinat à Annaba le 29 juin 1992, « La vie est brève, nous devons tous disparaître un jour » ? Et qui alors aurait pu deviner les dramatiques événements qu’allait connaître alors l’Algérie durant le reste de cette decennie ?
      Enfin, Bartleby vous prie à plat-ventre de ne pas lui donner du tu, ou bien alors de le laisser tranquile.

    1. Tu veux qu’on te laisse tranquille alors mêles toi de ce qui te regarde
      Quant au tutoiement si tu ne veux pas être tutoyé tu ne fréquentes pas les forums, dans les forums on m’a toujours donné du “tu” sans que je ne m’offusque telle une vierge effarouchée que tu sembles être
      Et laisse le mépris que tu portes à Bouteflika aux algériens qui sont dans la rue, ton mépris n’apportera rien de plus
      Un mec qui parle de lui à la 3è personne..ça ne peut être qu’un Alain…de loin

      1. Petit salop mal-appris,
        ce n’est certes pas un minus psychopathe tel que toi qui me dira de quoi je dois ou ne doit pas me mêler, par exemple ! Les misérables de ton acabit sont la cause principale des malheurs de l’Algérie, et ils voudraient, afin de cacher leur tturpitude, interdire aux autres de parler. Puisque tu refuses de te comporter poliment comme un quidam normal, chaque fois que tu t”aviseras de répondre avec cette familiarité canaille de catin qui te caractérise, et qui t’est en quelque sorte congénitale, je te répondrai par les injures qui conviennent. J’ai parlé de moi à la troisième personne à toi, car je savais bien à qui j’avais affaire, une espèce de bassesse impuissante, et je ne veux avoir aucun rapport direct avec un triste sbire incapable de vouloir comprendre quoi que ce soit. Broûte et eructe ta aine brute, tu n’en deviendras que plus inculte.

        1. Y a pas plus salope que toi sur ce forum
          Ton langage de petite frappe ne m’impressionne pas petit con
          tu veux parler ainsi petit con de mes deux
          Va parler de ton roitelet laisse le cadavre comme tu parles de Bouteflika, un jour tu auras son âge et tu seras aussi cadavre..tu verras… et fiche nous la paix
          yakhi rkhiss
          Arrête tes écrits masturbatoires, tu n’impressionnes dégun
          Il n’y a pas plus catin que toi je t’ai bien observé et lu toujours là à faire ta chochotte dès qu’on te dit quelque chose
          Il n’y a pas plus vulgaire et mal-appris que toi la vierge effarouchée (tu t’es reconnue c’est ce qui a déclenché ton ire)
          Il n’y a plus con que celui qui vient étaler sa soi-disant culture sur tout sujet et hors sujet
          Tu veux du cru salope je t’en donne
          t’avais qu’à pas me chercher
          Ta réponse violente montre que tu es un faible…un soumis

        2. Donc,Tapin d’Alger, tu fais le trottoir pour le cadavre, envoie ta soeur, peut-être sera-t-elle plus convaincante qu’une tapette telle que toi.
          Ta mère.

  2. Coup de chapeau à S 51. Moi qui ne connais pas le dossier peut maintenant me tenir à l’abri des c… de la presse française.

  3. Bien désolé d’avouer que ce Boutflika ne m’inspire que le mépris, qu’a-t-il donc fait pour son pays et son peuple ? Rien, sinon organiser la prévarication du peuple par la mafia compradore qu’il représentait. C’est une sorte de Staline algérien, rusé et roué, rien de plus. Je ne sais si les noms des individus traduisent leur réalité, mais je ne peux m’empêcher de penser que Bouteflika signifie le père de celui qui a été bléssé à la tête par une pierre. Vaste programme.

    1. Cela dépend des approches.
      L’observation des faits bruts nous force à évaluer ce que vient de faire un président malade et amoindri, au plus bas de sa popularité en deux temps trois mouvements. Cela dénote d’une réelle maîtrise politique acquise dans les arcanes d’un sérail où la politique n’a jamais été un long fleuve tranquille.
      Je jauge ses actions en observateur et là je ne cache point mon étonnement car non seulement il est bien vivant mais alerte (son état physique importe peu dans ses conditions) mais faire face à de redoutables adversaires qui ne sont pas nés de l’avant dernière pluie dans un système politique aussi dur que celui en vigueur en Algérie, cela se remarque et c’est la raison du post.
      Maintenant pour la perception de l’homme, les médias algériens ont dénigré en long et en large leur président depuis son avènement et à un certain moment ils sont allés trop loin. Plus loin que partout ailleurs.
      Je ne suis pas un défenseur de Bouteflika ou de Béji Kaid Sebssi ou du roi Mohamed VI et encore moins des barons libyens ou du president mauritanien mais si l’un d’entre-eux se distingue par une action d’éclat inattendue, elle mérite d’être analysée.
      Reste un point sur lequel je m’attarde. Bouteflika n’a jamais été stalinien ou communiste ou même socialiste. Il a toujours représenté la faction libérale et même néolibérale du régime Algérien.
      Pour ce qu’il a fait au peuple Algérien, cela n’est pas de mon ressort et je me rappelle avoir fait l’objet d’attaques en règle lorsque je posais cette question sur des forums Algériens.
      L’ironie du sort est que ce président est allé très loin dans la politique pro-féministe, voire parfois ultra-féministe, probablement plus loin que tous les pays occidentaux réunis et pour finir les femmes sont sorties manifester contre lui. Comme quoi…

      Pour finir, perso je ne crois pas à une amélioration des choses dans tous les pays du Maghreb et je pense-cela reste mon avis perso-qu’il s’agit d’un problème d’essence pour ne pas évoquer la génétique.

      Ceci dit, mon approche n’est pas toujours subjective. J’ai été refoulé à deux reprises de ce pays mais je ne garde aucune rancune car au Maghreb, il s’agit toujours de dépassements individuels.

      1. ” …. je ne crois pas à une amélioration des choses dans tous les pays du Maghreb et je pense-cela reste mon avis perso-qu’il s’agit d’un problème d’essence ….”

        en effet un esprit de clan, le mariage endogamique n’en étant qu’un des symptôme rend ces sociétés inapte a tout système ou le pouvoir se doit pour espéré durer d’au moins donner l’impression de changer de main . car l’alternance y signifie la disparition !
        la France pour d’autre raison qui sont plus baser sur la corruption a tester timidement dabord avec Sarkozy et Hollande et franchement avec Macron un ” en même temps ” sous entendu de gauche et de droite sans qu’il se rendent compte qu’il tuaient par là même le contrat sociale .

        Bouteflika et Macron n’ont rien fait d’autre que d’utiliser les moyens de l’Etat pour tuer toute opposition et empêcher tout possibilités d’alternance ; ils ont scier la branche sur laquelle ils étaient assis !

      2. Oui, mais j’ai comparé Boutflika à Staline non pour signifier qu’il était « communiste » mais dans le sens de bureaucrate fin connaisseur de la sphère du pouvoir en Algérie.

      3. Et que penser alors de cet article ?
        https://www.voltairenet.org/local/cache-vignettes/L400xH300/Voltairenet-org_-_1-673-d6cba.jpg

        « Saïd Bouteflika (photo) a profité de la maladie de son frère pour s’emparer du pouvoir. Il exerce la présidence à la place du président élu, presque totalement paralysé. »

        « Ni la presse algérienne, ni même les médias internationaux ne rapportent ce qui se passe vraiment en Algérie. Pourtant, un président presque totalement paralysé est censé diriger un pays de 42 millions d’habitants. Un Pouvoir opaque y mène en son nom une campagne électorale ubuesque en violation des lois et de la Constitution. Tandis que le Peuple descend en masse dans les rues contre cette mascarade. »

        https://www.voltairenet.org/article205504.html

        1. Cet article est issu d’un clan rival connu et qui tente maintenant de revenir aux affaires.
          C’est le clan qui a conduit l’Algérie au désastre durant les année 92-2000.
          Il faut bien situer les enjeux.
          Quant au pouvoir prêté au frère, ce dernier n’en a aucun.

  4. Moi je pense que c’est en coulisse à l’insu du président Abdelaziz Bouteflika que les décisions
    sont prises aux mépris du peuple , par des affairistes ne voulant en aucun cas céder leurs privilèges .
    Ils sont tellement obnubilés par l’appât du gains . qu’ils n’hésiteront pas à prendre le risque à créer l’étincelle qui mettrait le feu au poudre.
    Ils ont tous organisés leurs fuites vers l’étranger le cas échéant.
    Ces affairistes qui gravitaient au sommet de l’état par la corruptions tout azimuts ne voient pas les risques de ma situation.
    L’argent encore toujours et sans cesse leurs font prendre des décisions explosif.
    Même loin de l’Algérie il seront reconduit en algérie par des demandes d’extradition .
    par l’exigence du nouveau pouvoir qui lui sera élu et instauré par la volonté du peuple .
    À toujours plus en vouloir ils perdront tout et plus encore.

      1. Si vous permettez cher Strategika Mr Bouteflika a fait choux blanc avec cette manœuvre deja il y a eu une manif ce matin au centre de la capitale dénonçant cette supercherie et même quelques grande ville a l est et l ouest , le vendredi 15 mars une grande manif avec un slogan non au 4+ signifiant le prolongement du mandat actuel et annulation des élections du 18 avril .

        Il faut simplement comprendre que l image du Président Bouteflika ainsi que Gaid saleh pour ne citer qu eux sont un catalyseur de colère et de mépris depuis 20 ans au peuple Algérien .

        Le mouvement va durcir car ceux au sommet sont complètement déconnecté de la réalité du petit peuple ,ce dernier n a rien a perdre vu la situation socio économique catastrophique , l essor du pays ne progresse guère bien au contraire elle se détériore a vue d oeil a cause des effets de la blanche a billet et la balance import export dépendante du baril a 97% et les besoins croissants de 44 millions .

        Pour finir si rien ne bouge malgré la manif de vendredi il y aura une gréve importante .

        Cordialement

        1. Merci tout d’abord à Strategika pour ce journalisme de haut vol ,peu de gens arrive à decripter le dessous des cartes en Algérie,ce blog est l’un des seuls où l’on trouve des infos dignes de ce nom . Pour répondre à notre ami Citoyen sur terre,je ne pense pas qu’il ait fait choux blanc ,ceux qui ont manifesté aujourd’hui sont des lycéens,qui éprouvent beaucoup de plaisir en ce moment à se défouler lors de rassemblements et à scander des slogans hostiles au pouvoir,qui leur est pour l’instant autorisé. Une transition est nécessaire et tout le monde le sait,et une transition nécessite du temps ,et ce temps Bouteflika se l’est accordé avec tout les outils juridiques à sa disposition,avec la mise en place dans très peu de temps d’un État d’Exception,qui lui permettra légalement de reporter les élections. On assiste à un festival de quenelles de la part du président algérien. J’ai personnellement manifesté le 22fevrier à Alger,c’est cette première grande manifestation qui a ouvert la brèche et qui a fini par emporter cette caste qui a utilisé la faiblesse physique (et non mentale car il voyait tout) du président. Bouteflika a toujours été populaire,l’oligarchie il s’en est servi comme Poutine l’a fait en Russie;certes la corruption a pris des proportions inquiétantes en Algérie,et c’est cette erreur que je lui reproche personnellement,l’etat n’a pas suffisamment agit contre des cas graves de corruption avérées,mais bon les calculs nous dépassent,et la fin de la récréation approche. Pour conclure,l’avènement d’une deuxième république est inéluctable ,il l’a promis en 1999,il le fera bientôt. 20 ans lui ont été nécessaire pour tout assenir,Dieu lui prête vie pour atteindre ses objectifs et faire de l’Algérie ,un grand pays. Cordialement à tous .

      2. Bonsoir Strategika,pourriez vous nous fournir plus de détails sur l’etat profond algerien,et la position de chacun sur cet échiquier invisible. Merci encore,bonne continuation !

  5. J’apprécie ce site de plus en plus !
    Vous êtes l’un des rares vraiment libres ! Je m’abonne de suite !

    1. Non mais il change radicalement la donne : le pouvoir dispose désormais d’un atout incontestable.
      C’est un peu comme en France. Macron ne partira pas car c’est tout un système qui est derrière lui. Son homologue Algérien non plus.
      Pour l’instant les manifs algériennes sont pacifiques et très ordonnées.

      Seul bémol :

      En Égypte c’est pire, Al-Sissi, l’ex-apprenti Mephisto à la mine de mendiant veut rester président jusqu’en 2034 tandis que MBS veut se faire introniser pour au moins 70 ans car il estime que d’ici 2050 la médecine pourrait allonger artificiellement la vie des autocrates.

Leave a Comment/Laisser un commentaire