Analysis

France : Acte XVIII, les forces de l’ordre attaquées

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

Advertisements
avatar
15000
9 Comment threads
30 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
12 Comment authors
BartlebypaeoniatreeAir Forceonehectorscamandriosroc Recent comment authors
  Subscribe  
Notify of
Bartleby
Guest
Bartleby

Platon estimait que la vérité sort de la bouche des enfants, mais nous avons fait tellement de progès fulgurants depuis, et maintenant elle sort de la bouche de … policiers en colère. Pour détourner une publicité canaille, le Progrès ça craint, cracher dessus c’est bien.

Bartleby
Guest
Bartleby

La police républicano-démocratique nous protège contre nous-mêmes ! Que se le dise !

sergio
Guest
sergio

qui pourrait confirmer cette info: “des flics auraient pillés des magasins de luxe sur les Champs Elysées”?!

sergio
Guest
sergio

J’ai regardé cette vidéo avec un grand intérêt, *l’interviewé s’appelle Juan Branco à cette adresse : http://newsnet.fr/153460, et à partir de la seconde heure de l’interview il est question des Gilets jaunes et de la journée d’hier à Paris, et des violences instrumentalisées par le gouvernement macron, et dont bien entendu castaner-le-menteur exploite de manière éhontée, notamment quand il parle d’assassins, au sujet de(s) auteur(s) de l’incendie d’une banque (d’ailleurs comment sait-il qu’ils étaient plusieurs, et où sont les corps des gens qu’ils auraient soi-disant assassinés ?) et parle (encore et encore, pour la énième fois) de « chant du cygne » concernant les gilets jaunes, sans doute fait-il allusion à son propre sort ?!
D’ailleurs, Juan Branco parle de 1500 morts qui décèdent tous les ans en France…, décès en masse dues aux conséquences directes du chômage (un cas unique en Europe et sans doute dans le monde !) et dont les médias dominants, qui comme vous le savez sont aux mains de cinq à six milliardaires, crapules et voleurs cyniques, pratiquant couramment l’Apartheid social (en fait un racisme virulent contre tous ceux qui ne sont pas de leur « monde » ; que macron se permet d’injurier à longueur de temps) et dont ils ne parlent jamais, et pour cause…
Juan Branco conclue à une double mort pour toutes ces victimes de la dictature financière: la première physique et la seconde ignorée pour ceux qui gouvernent réellement (et qui sont les vrais assassins ultra-violents !, ce que ne dira jamais castaner-le-menteur, préférant le mensonge et la fuite en avant), le personnel politique et leurs larbins, journalistes, etc., etc., etc.
Je l’aime bien ce Juan Branco, courageux et tout et tout, bravo l’artiste !
*l’interview a eu lieu la veille de la manif parisienne (et dans toute la France bien sûr), et son analyse est particulièrement fulgurante !

Thorgari
Guest
Thorgari

Salut les amis. Je dois vous raconter une histoire, une rencontre que j’ai fait hier à Paris, en marge des GJ. J’ai été avec ma fille jusqu’au Champs-Elysées. Je n’ai pas vu de barrage de CRS d’où je venais. L’accès était libre. Puis nous avons quitté les champs vers la concorde. En sortant des derniers cordon, je suis tombé sur un groupe de black block. Ils étaient en groupe de 4-5, habillés en noir dont un avec des lunettes de protection. Autour d’eux, que des flics. Et un mec plus âgé qui parlait avec des policiers, c’était la police oui. Le mec plus âgé qui parlait avait un pantalon de protection type atelier ou chantier. Comme un mec de chantier quoi, banal, 55-60 ans. Quand nous sommes passés à la hauteur du groupe, la seule nana du groupe a dit : ”ils ne nous ont pas envoyé, on n’était pas assez beau gosses” Elle était en plein délire quoi. Alors j’ai voulu les filmer. Mais un mec est arrivé, un leader de meute, l’air par malin, agressif surtout. Alors je me suis éloigné un peu. Je voulais les filmer de plus loin, mais le mec agressif a vu que je les regardais, il me fixait, alors je suis parti. Voilà mon court passage

Anonymous
Guest
Anonymous

Explication des origines du taoïsme et du christianisme.
Texte de Michel Dakar, chercheur en politique globale, autonome,
Villequier ex-France, province coloniale de l’Empire mondial israélo-US nécrogène
en voie de désagrégation rapide, le 17 mars 2019.
http://www.aredam.net/explication-des-origines-du-taoisme-et-du-christianisme.html
Illustration : http://www.aredam.net/bouillon-blanc-15-septembre-2018-villequier-seine.pdf

Chamfort
Guest
Chamfort

Il serait aussi interagissant de connaître les ordres d’un ministre dit “de l’intérieur” qui est en boite quatre heure avant une manif qui s’annonce elle-même violente. On est sous Héliogabale et “l’empereur” ( si on ose dire ) fait du ski. Son image à l’étranger est catastrophique : seul Bolsarono fait mieux, pour l’instant.

Tout à fait étrange ces chefs d’État du globalisme heureux qui “pètent les plomb”. Ça pue la dictature en marche. Il ne manque plus qu’à mettre en place pour l’acte XIX les très connus “mystérieux tireur d’élite” (selon les média bien sûr ).
C’est dans tous les petits manuels des “agences”, directement traduit le l’américain. Et si ça ne marche toujours pas, on mettra en panne l’électricité. C’est aussi dans la petit manuel.
Après, on ira encore donner des leçons à Assad, toujours dans le petit manuel …. d’Emmanuel.
Heureusement qu’il est trop intelligent et qu’il sait lire le manuel Emmanuel ! Où serait-on sans cela ? .

15ansdemafia
Guest
15ansdemafia

je suis quand même étonné que l’on soit étonné qu’un gendarme mobile se fasse tabasser. Il y a eu cet après midi sur une chaîne télévisée des commentaires d’un représentant syndical de police qui disait qu’il faudrait chercher l’expertise d’anciens policiers et gendarmes sur la façon qu’ils traitaient les manifestations il y a trente ans. A cette époque les manifestants lançaient des cocktail Molotov au lieu des “petits pavés” d’aujourd’hui. Le maintien de l’ordre actuel est effaré de la violence. D’un autre côté, comme il a été dit dans un débat télévisé, les forces de l’ordre regardent des pillages mais n’interviennent pas systématiquement. Cela démontre que la transmission du savoir-faire de la gestion de la violence n’a pas eu lieu entre différentes générations de policiers et gendarmes mobiles, et que les maillons de prises de décisions sont ou incompétents ou sabotent des décisions politiques.