Analysis

Le raid israélo-US sur Alep vise l’usure des alliés de Damas

Israël a célébré à sa façon la reconnaissance par le président Donald Trump de ses prétentions sur le plateau occupé du Golan syrien en lançant une attaque aérienne combinée sur la province d’Alep (Nord de la Syrie).

En réalité, les israéliens n’étaient pas seuls sur ce coup. Ils ont été devancés par les Américains. Le raid d’hier sur Alep était israélo-US.

Les objectifs visés sont l’aéroport civil d’Alep, un dépôt de munitions, un centre d’écoutes, une station météorologique, un dépôt désaffecté et quelques immeubles.

Le dépôt de munitions fut touché par les missiles israéliens, de même que le centre d’écoutes et un radar.

Le commandement militaire syrien a affirmé que la défense aérienne syrienne a réussi à intercepter un certain nombre de missiles ennemis sans autres précision. Un autre communiqué militaire syrien laisse entendre que les systèmes de défense Sol-Air assurant la protection de Damas sont entrés en action pour contrer l’agression.

Aucun missile Sol-Air S-300 n’a été utilisé par Damas pour contrer les aéronefs et les missiles adverses.

Ce raid ne change rien à l’évolution de la guerre en Syrie mais revêt une symbolique : il n’y a plus de ligne rouge ni de droit international. Les cibles visées à Alep sont situées à un battement d’aile de bombardier de la base russe de Hmeimim et si Israël va encore une fois évoquer la menace iranienne (fourniture de missiles et d’armes de précision) pour justifier les frappes, personne n’est dupe sur son rôle crucial dans le prolongement forcé d’un conflit long de plus de huit ans afin de discréditer les armes syriennes et par dessus tout celle de ses alliés russe et iranien.

Publicités

10 Replies to “Le raid israélo-US sur Alep vise l’usure des alliés de Damas

  1. Ils ne retiennent pas les leçon de l’Histoire, je vois déjà les Russes débarquer à Tel Aviv et nous refaire le remake de l’invasion de la Khazarie !

  2. Qui use vraiment l’autre serait ici une intéressante discussion. Bibi a un gros besoin de guerre pour être réélu ou repousser les élections. Trumpette de la mort, après un certain temps d’incertitude, est semble-il devenu fou à lier. Veut-il être réélu lui aussi ? C’est probable. Les deux sont en tout cas soutenu par les mêmes milliardaires. Un jour, forcément, on finira discrètement par s’en prendre à eux s’il n’y a plus d’autre alternative. Le plus drôle entre les deux rombiers est que chacun veut que l’autre fasse la guerre à sa place. Apparemment, on est pas très chaud au Pentagone. Il y a plein de plan mais on ne sait vraiment pas comment faire, et une défaite est aujourd’hui si vite arrivée.

    1. @Chamfort,

      Un “Ouest très terne” où le plus fin sait attendre et évaluer les coûts et les coups et où les pressés ne peuvent plus se permettre une cinglante défaite. Un grand calme avant le dénouement sur une musique d’Ennio Morricone ou de Mort Shuman (Sorro-w)?

      Bien à Vous,

      Marc Edmond

    2. Les images, Chamfort, les images disent tout ! J’ai repassé en boucle une cinquantaine de fois la signature de Trump du décret du Golan sous la supervision de Netanyahou debout derrière lui. Ce dernier lui a carrément arraché le stylo de la main. Un trophée🏆 !
      Trump est en position d’infériorité. L’escroc de Netanyahou en a profité au max. De toute évidence il y a un deal impliquant l’affaire Mueller et c’était peut être cela le prix à payer.

  3. Faut-il vraiment que les Russes réagissent du tac au tac aux provocations de Washington et de Tel-Aviv qui n’attendent que cela pour enfin avoir leur déflagration nucléaire qui emportera toute la planète et leur permettra de cacher leurs crimes et surtout leur faillite, leur chute, car c’est de cela dont il s’agit ? (Et du coup, je comprends mieux cette attaque car je ne voyais pas d’où les avions israéliens auraient pu surgir alors que s’il s’agit d’une attaque de l’aviation américaine menée depuis Incirlik, évidemment, c’est tout de suite plus facile)

    En attendant, du reste, les militaires Russes viennent de débarquer à Caracas, ce qui a déclenché la fureur de Washington, avec cette remarque : si les Russes n’ont pas hésité à envoyer une centaine de leurs militaires au Venezuela, il fallait tout de même qu’ils soient bien sûrs de ne pas se retrouver confrontés à une défaite militaire humiliante, parce qu’il me semble entendu que ces forces sont déployées beaucoup trop loin du territoire russes pour espérer un quelconque soutien.

    Mais peut-être qu’ils ont suffisamment confiance dans le matériel qu’ils ont vendu aux Vénézuéliens et notamment les armes de défense anti-aérienne et les chasseurs Sukhoï sans compter sans doute des missiles anti-navires en quantités suffisantes pour tenir à distance les navires et l’aviation de combat américaines ? Et peut-être que ce déploiement symbolique (mais il y a des spécialistes de la guerre électronique parmi eux, et ils seront sans doute très utiles) va peser lourd dans la perception de l’impuissance américaine ?

  4. tiens ? il était pourtant question très récemment que Damas ne tolère plus ce genre d’agression et réplique …

    quant aux “missile interceptés” il ne s’agit vraisemblablement que de quelques unes des bombes guidées. Bombes peu chères, peut-être même moins coûteuses que les missiles anti-aériens …

    les servants syriens des S300 ne sont pas encore opérationnels ? les Russo-Syriens accumulent-ils des données pour les utiliser –enfin– à coup presque sûr contre les appareils judéo-nazis ? en attendant le bilan reste désastreux concernant la capacité de défense syrienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.