Le cas Julian Assange 1
Le cas Julian Assange 2
Couverture de Gore Vidal, History of the National Security State, le livre qu’Assange tenait à la main au moment de son arrestation par la police britannique.

L’arrestation de Julian Assange, fondateur de Wikileaks, par la police britannique à l’ambassade de l’Ecuador à Londres, quelques heures après que le gouvernement de ce pays ait décidé de lui refuser l’asile politique et de le remettre aux britanniques, qui à leur tour vont l’extrader aux Etats-Unis.

Dans les faits, les Ecuadoriens ont non seulement jeté Assange aux Anglais mais ont permis à la police londonienne de violer l’extraterritorialité de leur représentation diplomatique.

Le cas Julian Assange 3
Lenin Moreno, president de l’Ecuador.

Enfermé dans une aile de l’ambassade de l’Ecuador durant près de sept ans, Assange est passé par toutes les étapes de l’aliénation consécutive à la perte de liberté. De dépression en dépression, il a fini par atteindre un stade proche de la démence.

Les relations entre Assange et le personnel de l’ambassade assiégée étaient fort tendues et c’est le moins que l’on puisse dire ; le climat à l’intérieur de la représentation diplomatique était délétère, marqué souvent par de violentes disputes et des mesures de rétorsion envers Assange (coupure de l’internet, confinement, signatures forcées sur des engagements restrictifs, etc.)

Lorsque Assange commença à s’intéresser aux affaires de corruption du nouveau président ecuadorien, il fut accusé par le personnel diplomatique local d’avoir été un agent de la CIA avant que cette dernière ne le laisse tomber selon une tradition bien établie.

D’autres accuseront Assange d’avoir été utilisé pour déclencher certaines opérations de guerre hybride comme les révolutions colorées dans certains pays ou la farce de ce que des publicistes de l’empire désignèrent comme le “printemps Arabe”.

Un rapport établi par l’ambassadeur ecuadorien à Londres sur les agissements personnels d’Assange et sa déchéance physique fut exploité afin de mettre fin illégalement à son asile politique et l’expulser.

Quel que soit son background ou ces liens passés avec la communauté du renseignement US ou des Five Eyes, Julian Assange est devenu l’un premiers individus à exposer la gigantesque machine de la propagande mensongère d’un empire bâti entièrement sur la manipulation et le mensonge.

Les faux représentants du Congrès US, Hillary Clinton et l’État profond, quasiment tous corrompus et acquis à la faction la plus belliciste du sionisme international peuvent se réjouir de la “capture” de l’Australien, ce dernier semble détenir encore des secrets bien plus explosifs que ceux divulgués jusqu’ici.

Il est à noter que pour une raison ou une autre, Wikileaks a toujours évité certaines lignes rouges comme les réseaux d’influence israéliens aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en France et en Allemagne, la méga-corruption du complexe militaro-industriel US et les fonds secrets de l’AIPAC.

En réalité, le peu qui a été révélé sur le totalitarisme orwellien universel déguisé sous un néo-libéralisme destructeur a mis fin à la fiction hollywoodienne d’un”monde libre” dont les pratiques sont infiniment pires que celles cumulées de la Gestapo, le NKVD, la Stasi ou de toutes les dictatures tiers-mondistes vilipendées par les médias aux ordres. En d’autres termes la ruine du monde dit libre, un euphémisme qui n’a pas survécu à la fin de la première guerre froide et aux défaites de l’empire en Irak, en Syrie et en Afghanistan.

Vidéo de Wikileaks exposant les crimes commis par les forces US en Irak. Ici deux hélicoptères Apache massacrant au canon de 30 mm des photographes de Reuters et des civils, périphérie de Baghdad, 2007.

Le cas Julian Assange
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

14 commentaires sur “Le cas Julian Assange

    1. pour aller dans le même sens que vous:
      https://ronaldthomaswest.com/2019/04/11/assanges-arrest/

      à propos de quoi, de quel événement julian assange et wilileaks n’ont jamais rien publié, à l’exception de documents qui confortent l’histoire dite officielle des media et de l’administration nord-américaine de 2001:les relevés de conversations téléphoniques à bord des avions soit-disant détournés par des pirouates de l’air?

      le 11-Septembre (9/11). ce n’est quand même pas rien!

      pis, assange a même parlé à propos de la controverse du 11 septembre 2001 comme de ‘théories du complot’ (sic).

      donc oui, méfiance à l’égard de ce personnage.

      1. Il est clair qu’Asssange avait initialement trempé avec la CIA et d’autres agences du renseignement US. A ce titre il a participé à des opérations de guerre informationnelle mais comme vous devez le savoir, une fois certaines tâches accomplies ils se retournent contre vous et soit ils vous jettent comme un kleenex, soit ils vous neutralisent d’une façon ou d’une autre. C’est ce qui est arrivé à Assange.
        Il a tenté de se débattre comme il a peu mais la machine l’a rattrapé.
        Ce qui frappe en consultant WikiLeaks est l’absence totale de certains sujets essentiels.

        Cela n’enlève rien au fait qu’il a révélé au monde des bisounours certains aspects de la machine totalitaire.

        Nous vivons dans un monde où le mensonge est devenu la seule norme.

        1. vous dites: ‘Ce qui frappe en consultant WikiLeaks est l’absence totale de certains sujets essentiels.’

          quels sont les sujets essentiels dont wikileaks ne parle pas?

        2. Israël, l’AIPAC, les événements troublant ante 11 septembre et impliquant Al-Qaïda de 1992 à 1999, les financements occultes de certains partis européens, l’allégeance réelle des oligarques russes, etc.

        3. @Strategika
          à propos des événements impliquant ‘alqaeda’ dans les années 1990, le journaliste allemand Jürgen Elsässer a écrit un bouquin sur le djihad arrivé en Europe, en Yougoslavie (Bosnie, Kosovo, Albanie).

          il raconte vite fait son enquête dans cet article:
          https://www.voltairenet.org/article139861.html

          sinon:

          – 1993 attentat au sous-sol du world trade center c’est une opération sous faux drapeau, les suspects sont des bouc-émissaires.

          – il n’y a pas beaucoup d’informations sur les attentats du 7 aout 1998 au Kenya et en Tanzanie. est-ce qu’il y a des pseudo-éléments à charge contre ‘alqaeda’?

          – l’attaque contre l’USS Cole en septembre 2000 à Aden au Yémen, il n’y absolument aucune preuve contre ‘alqaeda’. John O’Neill, agent du FBI qui dirigeait la cellule de recherche sur ‘alqaeda’, s’est rendu au Yémen mais a été empêché d’enquêter sur l’attaque contre l’USS Cole.
          donc là non plus, pas beaucoup d’informations..

  1. Lorsqu’on regarde une photo d’Assange datant de 2012, on ne peut qu’être frappé par celle de 2019, on dirait qu’il s’agit d’un homme de 90 ans. Ce monde est décidément devenu invérifiableà l’instar de cette planète devenue ingouvernable.Qui sait ce qui se passe véritablement au Soudan ? Ou en Algérie ? Et que penser de cette trumpette qui a mille fois retourné sa veste ? Et des onze poisons que l’on injecte aux innocents dès leur naissance en France et ailleurs ?

    1. Si on en croit Wikipedia et les médias, Assange serait âgé de 47 ans. Il en paraît beaucoup plus. Il s’agit d’un vieillissement prématuré. Un cas connu. Le stress a du être intense sur une longue période. Il a subi une forme de déchéance. Il s’était laissé aller.
      En le voyant, mon voisin médecin me souffle que ce gars ne fera pas long feu.

      Moi je pense à une autre cause de mortalité.

      Ceci étant la simultanéité des événements en Algérie et au Soudan est frappante et mérite d’être étudiée.

      Trump est un joueur de casino. Il retourne la roue et les jeux ne sont jamais faits. Il parait qu’il n’a jamais gagné au Poker et qu’il a du tricher pour gagner les rares mises…Faudra confirmer ça car je vois d’ici des individus me demandant des sources et des références sous peine de nous traiter de guignol.

      Même les guignols de l’info ne sont plus ce qu’ils étaient.

      1. @Strategika51,

        Julian Assange n’a pu ingérer durant des années que ce qu’il a reçu au sein de sa prison. Un vieillissement aussi rapide à un âge aussi jeune signe plus que probablement une intoxication.
        Il semble clair qu’il a préparé sa neutralisation définitive et que quelles que soient les infos qui restaient à être divulguées, elles le seront.
        Son travail pour la Vérité a déjà réussi et, quel que soit son futur martyr, il entrera dans la Lumière et restera celui qui a montré au monde entier la véritable face du mal.
        Il a été trahi, il a été livré à ses bourreaux, peu importe où se situera son “Golgotha” , il a gagné la partie, Paix à son âme!

        Bien à Vous et aux Vôtres,

        Marc Edmond

  2. Bravo! (Soit dit en passant… Lenin Moreno: cela se produit lorsque des parents stupides vous imposent un nom absurde, à la fois pour un enfant et pour un adulte. Après, la victime se venge.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.