Algérie: l'état-major des Armées frappe le noyau dur des réseaux occultes qui s'étaient accaparé le pouvoir politique et économique durant plusieurs décennies 1

Notre précédente analyse sur la situation actuelle en Algérie, intitulé “Coup de tonnerre en Algérie! l’État profond et les réseaux occultes s’effondrent sous les coups de l’état-major de l’Armée“, s’est avérée fort pertinente: le 04 mai 2019, un séisme de magnitude biblique ou coranique vient de secouer les plaques tectoniques de l’histoire politique de l’Algérie contemporaine. L’état-major des forces armées algériennes a frappé un coup très fort en procédant à l’arrestation de Said Bouteflika, frère et conseiller de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika ainsi que les généraux-majors Mediène dit Toufik, l’ex-patron du DRS (Direction du Renseignement et de la Sécurité, services spéciaux) et Tartag, ex-coordinateur de la DSS, la Direction des Services de Sécurité, qui dépendait de la présidence.

C’est plus qu’un coup de tonnerre! C’est un cataclysme cosmique! L’avertissement lancé par le général-major Ahmed Gaid Salah, vice-ministre de la défense et chef d’état-major des Armées au général-major Toufik, l’ex-patron des renseignements durant plus d’un quart de siècle ne fut pas vain. Devant la poursuite des manipulations et des tentatives de diversion menées par les réseaux de l’ex-DRS et les soutiens du clan des Bouteflika, l’Armée n’a eu d’autres options que de frapper. Une option fort risquée car à ce rythme, l’état-major de l’Armée algérienne va inévitablement se heurter avec les pays étrangers soutenant ce que le chef d’état-major des Armées a qualifié de “bande criminelle”.

Algérie: l’état-major des Armées frappe le noyau dur des réseaux occultes qui s’étaient accaparé le pouvoir politique et économique durant plusieurs décennies
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

12 commentaires sur “Algérie: l’état-major des Armées frappe le noyau dur des réseaux occultes qui s’étaient accaparé le pouvoir politique et économique durant plusieurs décennies

  1. Ping : URL
  2. Le coup de force de l’armée vis-a-vis de l’état profond peut permettre un changement dans la continuité constitutionnelle, et éviter par là même un effondrement du pays. Rien n’est acquis, mais c’est probablement ce qui pouvait arriver de mieux aux Algériens.

  3. Vu d’Algérie d’où je vous écris, d abord les gens ont été incrédules de ces arrestations, personne ne s y attendait si vite malgré que le peuple demande leur tête dans les manifestations…
    Çà avance vite cette révolution, et ça augure de très bonnes choses pour la suite même s’il faudra du temps…

    Ils se passe des choses incroyables depuis février dernier, d abord des millions de citoyens unis qui sortent avec le mot d ordre : “selmiya wa adhariya !” traduction : pacifique et civiliser ! personne n aurait pu croire ça de la part d un peuple qui peut être très violent. Et ça ne peut pas être téléguidé ni manipulé à l échelle d un pays entier.
    Strategika51, oui c’est intersidéral ce qui se passe…Seul Allah peut à ce point empêcher un peuple pareil a rester pacifique et déterminer…L’Algérie a un destin, nous saurons bientôt lequel et pourquoi

    1. @ Chaoui40
      Moi aussi je pense comme toi .
      Que l’Algérie à un destin à jouée.
      Moi je pense que ce sera celui de leader dans des décrets divin.
      Dieu crée des événements successifs qui s’enchaînent les uns après les autres afin que ceux ci conduisent à l’aboutissement final.
      Et l’Algérie jouera un rôle majeur dans l’un de ces signes qui pour les plus éveillé d’entre nous comprendrons ou cela nous conduira tous sans pouvoir rien y changer .
      Car les décrets de Dieu se réaliseront aux millimètres près comme il l’a voulu.
      L’Algérie entame le début d’un processus qui prendra du volume , fera des émules et sera l’élément déclencheur de l’unification pour l’un des signes précurseurs.
      Dieu seul connaît la vérité et le futur.
      Moi je n’émet que mon avis .

  4. À strategika51.
    Vous avez entièrement raison.
    Quand vous dite que c’est du jamais vue.
    L’armée entière est issue du peuple comme la police les gendarmes la garde républicaine et d’autres acteurs .
    Ils se sentent tous concernés par l’injustice qu’ils ont tous subit.
    En tout les cas leurs familles le vivent au quotidien.
    Mais évidemment que le peuple a son écrasante majorité est entièrement d’accord avec les décisions prises au plus haut sommet de l’état major impulsée par le maréchal Gaïd Salah.
    Le peuple en a plus qu assez d’agonisé en silence.
    Un processus de Karchérisation s’est enclenché et plus rien ne pourra l’inverse.
    Le chef d’état major et tous le haut commandements de l’armée avec l’appui des différentes forces qui les composent ont le même objectif.
    Rendre l’Algérie aux algériens.
    Ce que pensent les pays étrangers de ce changement à 180 degrés les militaires et le peuple n’en n’ont que faire.
    Bien au contraire ils espèrent que cela sera perçu comme à l’étranger comme un défi de ne plus se laisser saignées en silence.
    Et que rien de pire ne pourra dorénavant leurs arriver ce ce qu’ils ont vécus avant et depuis 《l’indépendance》de leur pays .
    Les algériens vivent une guerre sournoise qui tue par ricochets , par différents moyens son peuple.
    La misère , la mal nutrition , pas les moyens de se soigner convenablement , le stress, l’engoisse, le chagrin, la précarité tue tout les jours en algérie comme ailleurs.
    Les algériens se disent si guerre et morts il doit y avoir à cause des uns comme des autres.
    Eh bien elle devra dorénavant montrée son visage pour la combattre et le cas échéant disparaître dignement .
    Le général doit être prudent dans tous ces déplacement.
    Car son bras droit et les bras droits des bras droit doivent être animés du même objectif.
    Libéré le peuple algérien et l’Algérie dû joug du colonialisme qui ne veut pas dire son nom.
    Cela a été permis et rendus possible depuis cet pseudo indépendance à cause de ces traîtres collabos qui sont en train d’être arrêtées.

  5. Entre l’armée au service de son peuple et une armée au service d’un clan ou de pays étrangers il y a une différence. Le tous pourris est réducteur. Les amis russes ne sont pas très loin.

  6. On revient à la case départ. L’armée au pouvoir. Bref tout changer pour que rien ne change.

    1. C’est la première fois qu’une armée régulière se débarrasse d’un État profond soutenu par les services secrets, des oligarques et des pays étrangers et rien que pour cet aspect, c’est un morceau d’anthologie.
      Vous imaginez un peu si l’état-major des Armées françaises commençait à se débarrasser de la DGSE, du CRIF, des oligarques de France et de Macron !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.