Voici comment les incidents techniques affectent les hélicoptères en Afghanistan/Here's How Aircraft Technical Incidents Occur in Afghanistan 1

Depuis le début de la guerre en Afghanistan, des dizaines, voire des centaines d’aéronefs et d’hélicoptères appartenant soit à la coalition internationale soit à des organisations privés se sont abîmés dans les montagnes de ce pays enclavé d’Asie. Officiellement, tous ces appareils volants ont été endommagés ou perdus suite à un ou plusieurs incidents techniques. Ce que l’on sait peu est que dans la plupart des cas, ce fameux “incident technique” est une roquette RPG, des tirs de mitrailleuse lourde ou un missile Sam portatif comme celui, très vraisemblablement un 9K32 Strela, qui apparaît dans cette vidéo d’anthologie.

Les incidents techniques ont succédé aux mauvaises conditions météorologiques, deux causes assez vraisemblables susceptibles de causer le crash d’aéronefs. Plus récemment, les aéronefs de combat les plus avancés ont eu maille à partir avec des… oiseaux migrateurs.

En Afghanistan, les aéronefs tombent si fréquemment que les bergers des régions reculés de ce pays croient que c’est un phénomène naturel et qu’il en est ainsi.

Un jour, on saura réellement combien d’avions et d’hélicoptères ont été abattus durant la désastreuse guerre d’Afghanistan. Pour le moment, c’est un sujet plus que tabou, puisqu’il n’existe pas.

Voici comment les incidents techniques affectent les hélicoptères en Afghanistan/Here’s How Aircraft Technical Incidents Occur in Afghanistan
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

3 commentaires sur “Voici comment les incidents techniques affectent les hélicoptères en Afghanistan/Here’s How Aircraft Technical Incidents Occur in Afghanistan

  1. Dur à croire. Mais bon, vous avez l’air informé.

    Sur le principe, pour vaincre il faut le vouloir. Lorsque des enlistés qui rêvent de rentrer au pays ASAP affrontent des kamikazes, la supériorité technologique ne peut compenser l’infériorité de motivation, ou de qualité/loyauté des états-majors 🙁

  2. Merci pour l’info. Impressionant! C’est sur le site de Strategika en 2014 que j’avais appris avant tout le monde qu’Israel n’osait plus envoyer ses hélicoptères AH-64 Apache au dessus de Gaza. Etant donné ce que l’on peut voir sur ses images on comprend à présent pourquoi. Surtout que la tension entre Gaza et Tel Aviv est montée d’un cran ce week-end, pourtant toujours pas d’Apache au dessus du ciel Gazaoui.

    …très vraisemblablement un 9K32 Strela,…En Afghanistan, les aéronefs tombent si fréquemment que les bergers des régions reculés de ce pays croient que c’est un phénomène naturel et qu’il en est ainsi.
    Normalement les hélicoptères et surtout US, sont équipés de système capables d’aveugler, voir de neutraliser ce genre de menace, ce qui est appelé leurres où Flare en anglais. Quelque chose n’a pas marché comme prévu sur ces images. Soit l’hélicoptère n’a pas utilisé ses leurres -ce qui serait trés etonnant-, soit plus grave les talibans se sont procurés une version améliorée du Manpad. Il est peu probable que les autorités du Pakistan vont s’amuser à livrer des SA-14 et plus avancées aux talibans, sans quoi les US et la Chine vont leur tomber dessus, sachant que ce pays ne vit que des subsides et de l’aide accordée par les US et dans une moindre mesure la Chine. L’Iran fabrique des Manpads extremement performants -via l’aide de la Corée du Nord-, mais ne les donnera jamais aux Talibans. Contrairement à ce que la propagande occidentale affirme une haine tenace existe entre les autorités iraniennes et les Talibans. Juste avant les evenements du 11 sept 2001, l’Iran était sur le point d’envahir l’Afghanistan, et s’appretter à attaquer les talibans. Et depuis jamais les relations ne sont améliorées entre Teheran et les Talibans. L’explication la + probable étant que durant la guerre civile en Syrie, les terroristes de DAECH ont pu impunement piller les casernes de l’armée syrienne et ont pu se procurer ainsi des SA-14/16/18 voir SA-24 et ainsi les auraient sans doute donné aux Talibans. Si les talibans ont pu abattre un hélicoptère de la sorte, alors ont ils réellement abattu le B-52 il y a quelques semaines ? Ca ne me semble plus du tout impossible.

    Un jour, on saura réellement combien d’avions et d’hélicoptères ont été abattus durant la désastreuse guerre d’Afghanistan…
    Jusqu’à présent on ne connait toujours pas la réalité des pertes US durant la guerre de Corée, un tout petit peu plus sur celle du Vietnam. Pour info, en Mai 1972 en plein début de l’operation Linebacker, le gouvernement du Nord Vietnam totalisait au moins 3.500 carcasses d’avions US jonchants le sol du pays. Au USA pays “civilisé”, pensez donc! Comment des “jaunes” pourraient ils descendre autant d’appareils US! Vous rigolez messieurs ! Wikipedia dixit le DoD et sa cohorte de pseudo historiens à deux balles affirment que le nombre d’avions US abattus étaient aux alentours de 2.000. Pour ma part en essayant de recoller les morceaux, je pensais que les américains avaient perdu entre 4.000 à 5.000 avions. Or j’avais un lien que je retrouverai tot ou tard lié au parti républicain qui affirme que les US ont en réalité perdu entre 7 et 8.000 avions au Vietnam. Si les US ont deguerpi du Vietnam, d’Irak c’est pas pour rien. Et ils vont trés bientot plier bagages d’Afghanistan prochainement, le chiffre de plusieur centaines d’hélicos perdus en presque vingt ans de guerre, ne me semble pas farfelu bien au contraire. Malheureusement on ne peut s’empecher de penser à l’opération Barkane pour la France c’est pas beaucoup mieux. Combien de pertes françaises en réalité ?

    1. Vous savez Foxhound, j’ai moi aussi longtemps cru aux communiqués officiels, à la narration officielle et au mythe de l’invicibilité de certains systèmes d’armes. Je croyais à la com du complexe militaro-industriel US.
      Avec le temps, Internet et l’expérience, j’ai fini par découvrir l’immense mensonge. J’ai fini par assister à quelques fiascos et c’est là que j’ai définitivement ouvert les yeux.
      Au Vietnam ce fut une berezina sans nom. Des B-52 par dizaines, des zincs de l’aéronavale par centaines, des Phantoms, des Intruder, des Huey par milliers ont été perdus et il se trouve toujours quelqu’un pour vous dire sur un ton docte que non, on n’a pas perdu la guerre du Vietnam. Vous lui remettez sous le nez les images saisissantes de l’évacuation chaotique de Saigon, les hélicos jetés à la mer par dessus les portes-avions pour laisser place aux évacués, l’inoubliable et non humiliante évacuation de l’ambassade US par hélicoptère et il vous dira sans ciller que c’est de la propagande viet-cong.

      C’est la même chose avec les guerres d’Afghanistan et d’Irak. La seconde est un véritable désastre miliraire, politique et stratégique. La première est un piège sans aucune issue. Et il se trouvera toujours quelqu’un pour vous dire “bah, nous avons gagné ! ”
      Pour le Mali et le Niger, c’est la catastrophe. Les attaques contre les forces de la Minusma sont de plus en plus violentes, coordonnées et élaborées. Les militaires africains n’ont pas envie de combattre, leurs homologues occidentaux arrivent au début enthousiastes pour sombrer dans une forme de léthargie et l’impuissance. Les affrontements intercommunautaires prennent une ampleur inédite et dangereuse. Pour les hélicoptères, pas besoin de SAM, le sable et les conditions extrêmes du Sahel s’en chargent fort bien : aucun n’arrive à décoller passé les trois mois de déploiement. Les allemands, les canadiens et les hollandais en savent un bout. Les français aussi. C’est un piége.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.