Analysis

Les essais balistiques nord-coréens du 04 mai 2019 ont révélé de nouveaux types de missiles de courte portée

Les missiles de courte portée testés par la Corée du Nord le 04 mai 2019 sont de nouveaux modèles inconnus jusqu’ici :

Les essais ont été supervisés personnellement par Kim Jong-Un.

La télévision nord-coréenne a également diffusé des images d’au moins deux autres types de missiles à courte portée, d’un modèle inconnu.

Mais le modèle le plus énigmatique demeure celui ayant la forme un peu trapue :

Un missile qui n’a vraiment pas l’air commode…On devine sans peine que l’ogive ou la charge active emportée doit être assez importante et donc susceptible d’être non-conventionnelle.

Bref, il semble que les équipages de la Seconde Artillerie nord-coréenne soient contents. Ce qui n’est pas le cas de leur dirigeant, qui semble lui assez chiffonné depuis son retour de Vladivostok.

Notre pronostic maison : Pyongyang n’est pas prêt à désarmer et va continuer à étoffer ses arsenaux balistiques à fond la caisse.

Source des images :

1. Télévision d’État de la République Démocratique et populaire de Corée ;

2. KBS, République de Corée

Publicités



');

17 Replies to “Les essais balistiques nord-coréens du 04 mai 2019 ont révélé de nouveaux types de missiles de courte portée

  1. Ping : My Homepage
  2. toujours dans la rubrique “essais de nouveaux missiles”, cette “info” à prendre avec des pincettes:

    Cette “info” qui semble sortie tout droit de l’une des officines propagandistes sionistes (il s’agit en l’occurrence du “Jerusalem Post”, le choix de ce média n’est certainement pas dû au hasard !…), parue sur le site « Réseau voltaire », le 23 avril 2O019 et titrée : « Les FDI inaugurent des missiles Rampage contre la Syrie »

    L’armée israélienne aurait tiré pour la première fois des missiles Rampage contre la Syrie. Le 2 avril 2019, à 2 h 30, des avions israéliens opérant illégalement depuis l’espace aérien libanais ont détruit trois hangars d’une base militaire syrienne à Maysaf, dans le district de Hama, blessant trois soldats. Selon le Jerusalem Post, les missiles utilisés seraient les nouveaux missiles Rampage supersoniques de haute précision. Ces projectiles, d’une portée de 150 km et d’une précision de 10 m, sont faciles à détecter mais, compte tenu de leur vitesse, sont très difficiles à intercepter. Ils sont coproduits par Israel Aerospace Industries et IMI Systems à un prix trois fois inférieur à celui de leurs concurrents. Comme d’habitude, la presse israélienne a justifié cette attaque en insistant sur le fait qu’elle ciblait une installation iranienne située sur une base syrienne.

    L’entité sioniste serait placée au 7ème ou 8ème rang pour la vente et l’exportation d’armes dans le monde…

    1. A propos du Rampage, les israéliens ont trouvé une petite parade en multipliant par 3.8 la vélocité du projectile après avoir estimé que l’époque des missiles de croisière subsonique était révolue à tout jamais.
      Un missile hypersonique est paradoxalement plus rapide qu’un missile anti-aérien ou un obus de canon de DCA.

  3. Sur notre site : Strategika51, j’ai eu maintes fois l’occasion (quasiment tout le temps, merci cher Strategika51) de faire allusion à une opposition au libéralisme poutinien, ce peuple russe absent de touts les commentaires et articles de presse “mainstream” (que chacun sait aux mains (et aux ordres) d’une oligarchie de milliardaires et de la puissance de l’argent, partout dans le vaste monde) presse aux ordres, et qui est férocement censuré par le pouvoir poutinien ! Soyons réaliste, la Chine (ce très cher pays que j’aime passionnément !) n’est hélas pas en reste, car il vous suffit de lire cet article intitulé : « … La Chine doit accepter la tragédie de Tiananmen… » écrit par notre ami, Kent Wang, évoquant sans ambigüité et de manière très claire, une énième censure étatique ! voir à ce sujet le site : « … https://www.asiatimes.com/ adresse Internet : et l’adresse internet de cet article « … https://www.asiatimes.com/2019/05/opinion/china-must-come-to-terms-with-tiananmen-tragedy/
    Soyez toujours vigilant-e-s, et doutez fortement de tout !, c’est notre luxe (comme le disait si bien une juive newyorkaise)

  4. Poutine défendrait exclusivement les intérêts de la *”sainte” Russie, c’est du moins ce qu’il déclare publiquement à la face du monde… un gros bémol tout de même, car lorsqu’il s’agit de soi-disant intérêts entremêlés “russo-sionistes” (voir à ce sujet les très nombreux articles faisant ouvertement l’amalgame entre poutinisme et sionisme, afin d’imposer à la Russie (et à l’instar de celles et ceux qui osent le contredire) le seul point de vue poutinien) le site “Suptunik” (lire à ce sujet un article paru via les « Izvestia », c’est la même maison !…) vient de pondre un article sur le soi-disant pays le moins antisémite au monde, et ce serait bien entendu… la Russie “poutiniste” qui décrocherait le pompon !, ben voyons…) selon un article paru sur le site russe « Izvestia » (rubrique : LU DANS LA PRESSE/21:36 07.05.2019), et pour celles et ceux qui n’auraient pas bien compris le message russo-poutinien, il est précisé que : «…La Russie a été reconnue comme étant un pays plus sûr pour les Juifs que les Etats-Unis ou les pays d’Europe occidentale. C’est ce qu’annonce le rapport annuel du Congrès juif européen (CJE), dont le quotidien Izvestia a pris connaissance. …» plus faux cul, tu meurs ! La Russie “poutiniènne” exerce une féroce censure sur tout ce qui concerne l’entité sioniste et le gouvernement Netanyahou, et en particulier, car ce dernier (Poutine) entremêle allégrement religion orthodoxe russe et **sionisme, espérant noyer dans cet amalgame saugrenu, le réel, et surtout espérer définitivement semer le trouble dans les soi-disant esprits faibles… Poutine prendrait-il le peuple russe (et les peuples du monde entier par la même occasion) définitivement pour des cons !

    *comme au bon vieux temps du tsarisme !
    **Il s’agit (sans équivoque) d’une idéologie raciste et totalitaire…

    PS : il serait complètement absurde de confondre les doctrines religieuses juives (et plus généralement hébraïques) avec l’idéologie des fascistes-racistes sionistes… mais Poutine continue allégrement de prendre les autres (celles et ceux qui ne seraient pas de son avis, c.-à-d. le peuple russe) pour des cons !

  5. Serait ce une réponse “impériale” de la part de Poutine? J’aurai tellement aimé qu’il soit ce chevalier blanc dont la planète a tellement besoin….Que nenni mon cher l’heure des comptes a sonné. A son tour de manipuler, au final il intervient partout pour le même motif énergétique de la même façon belliqueuse, en s’alliant se désalliant avec les même temporaires “partenaires” comme il aime dire que les autres du camp du bien hein hein hein!
    L’autre raison qui me fait dire ceci est un schéma assez bien foutu montrant les sociétés auquelles lui ainsi que d’autre sont associés. Certaines les pires et non des moindres, évidement armement, exploitation minière plus plus plus, à l’échelon mondial cela donne des chiffres exprimés en Mia. Je veux bien me gargariser avec la meute en ce qui concerne sa fortune perso, avérée ou supposée mais des fois une thèse bien appuyée surgit et …maintenant cette histoire de pétrole/essence en Syrie ajouté le fait que ces fameux S300 ne servent pas à 100% (interdit contre Israel).

    1. À Cynocéphal

      Je n’ai jamais vraiment crû que Poutine était ce chevalier blanc.
      Je me suis laissé persuadé quelques temps pour aussitôt revenir campé sur mes intuitions.
      Poutine ne voit que c’est intérêts celle de la Russie et de son égo.
      La Chine sait très bien qu’elle ne pourra jamais se fié entièrement à Poutine.
      C’est pour cela et c’est tout à son honneur que la Chine ne compte d’abord que sur elle même et ne met pas ces oeufs dans le même panier.
      La Chine viendra le jour ou elle détrônera les deux rivaux que sont les américains et les russes.
      Et elle le méritera amplement.

      1. BSM sans remettre en cause les deux articles de Korybko au sujet du jeu trouble de Poutine, il est aussi possible d’émettre une hypothèse fort simple : Poutine a tendance à prioriser la stabilité tant au niveau national qu’international. Il préfère travailler avec un ennemi qu’il connaît. Il ne favorise pas l’élection de Netanyahu parce que c’est son pote mais parce qu’il le connaît et que ce dernier est son débiteur J’ai du mal à imaginer que Poutine ignore le rôle de la nation du peuple-élu-par-je-sais-qui dans cette guerre et que la Russie est une cible.
        il est fort possible que Poutine utilise la pénurie énergétique pour contraindre Assad à adopter sa constitution mais Poutine n’a-t-il pas aussi beaucoup à perdre d’un effondrement du pouvoir central en Syrie ? C’est prendre le risque de détruire l’œuvre en cours. L’argument Poutine serait plus pro sioniste qu’Iranien paraît aussi bizarre car dans l’éventualité d’une guerre contre le bloc où le soleil se meurt ce n’est pas Israël qui serait du côté des Russes mais l’Iran. Il n’y pas que l’Iran, le Vénézuela, la Syrie, la Corée du Nord… qui ont besoin de la Russie, elle aussi à besoin d’eux. L’argument Poutine est un grand marionnettiste qui cherche à neutraliser tous les adversaires en essayant de faire émerger un système basé sur des liens d’interdependances étroits entre les acteurs et où les pertes en cas de guerre seront supérieures aux gains vaut peut-être le détour.
        Par ailleurs la Russie, la Chine, l’Iran, le Vénézuela, la Corée du Nord l’Inde, le Pakistan… gagnent s’ils parviennent à éviter la guerre. Les pays du bloc où le soleil se meurt qui n’ont plus d’utopie à proposer au monde sinon un avenir dystopique ont besoin de la violence de la guerre pour conserver leur étreinte mais ne sont pas sûrs de pouvoir la gagner. Évidemment Poutine n’est pas un chevalier blanc mais il a peut-être à cœur l’intérêt de la Russie sous peuplée, c’est la paix et pour y parvenir Poutine n’a pas d’autres choix que de garder le lien avec tous mêmes ceux qui lui font des coups de putes.

        1. @ :Anonyme sur 08/05/2019 à 0122
          J’avoue que ton analyse est très solide.
          Et que pour m’en assurer il m’a fallut voir la carte mondial de haut.
          Tenir compte des conflits en cours sur cet carte mondial.
          Les raisons de leurs agissements leurs degrés d’implication.
          Les risques de déflagrations.
          Les chasses gardées des uns et des autres sur l’échiquier mondial.
          Les intérêts qu’ils suscitent pour les intérêts de chacun.
          Et d’autres critères aussi important voir plus encore.
          Eh bien je relativiserai dorénavant dans mes préjugés en y rajoutant tes critères bien opportun .
          Mais l’aspect d’un dérapage provenant d’un des camps d’en face , créant une réaction en chaîne pour atteindre un point de non retour n’est pas à écarter.

  6. Séoul est à portée de LRM, l’utilité de missiles à courte portée, éventuellement équipés de têtes non conventionnelles ne peut s’envisager que concernant le Japon et cela changerait grandement les données.

  7. Ah, ouais, je voulais ajouter que Poutine exerce un odieux chantage sur son *”allié” Bachar el-Assad (vous aurez tous les détails dans l’article intitulé : « … Pourquoi la Russie, gavée de pétrole, n’aide-t-elle pas son allié syrien qui subit une grave crise énergétique ? … » écrit par Andrew Korybko et paru sur le site https://lesakerfrancophone.fr/, afin que celui-ci cède sur le chantage à la (sa) réforme constitutionnelle (concoctée en grande partie, je vous le rappelle, par les Russes (Poutine) et les Turcs (Erdogan), et où il est fortement question de virer les Iraniens (indéfectibles et premiers alliés de la Syrie, dans cette guerre internationale en Syrie, en gros, les occidentaux et leurs affiliés des monarchies pétrolières, contre les membres de la Résistance (la vraie), l’Iran, l’Irak, la Syrie et le Hezbollah libanais), d’installer sur le territoire syrien une sorte d’état kurde, des zones (plus ou moins vastes) sous le contrôle de la Turquie, et bien entendu de faire une croix sur le Golan… un vrai cauchemar russo-turc !
    *Des “alliés” de cet acabit ça laisse rêveur !…

    1. J’ai oublié de préciser cette info extraite d’un article intitulé : “Syrie – Les forces aériennes russes et syriennes préparent le terrain pour une attaque contre la province d’Idlib”, article daté du 6 mai 2019 et paru sur le site https://www.moonofalabama.org/ « … Le pire est actuellement une pénurie d’essence, les sanctions américaines bloquant les livraisons de pétrole iranien à la Syrie. Les pétroliers iraniens à destination de la Syrie sont retenus au canal de Suez. Demander de l’essence à la Russie aurait un prix politique que la Syrie ne semble pas prête à payer. Les champs de pétrole syriens, qui pourraient produire suffisamment pour faire fonctionner le pays, sont sous le contrôle des forces américaines. Les États-Unis ont interdit de vendre ce pétrole au gouvernement syrien. … »

      On a du mal à suivre entre les intérêts des uns et les sanctions étasuniennes, ça devient de plus en plus compliqué pour la Syrie !

      1. dans ce théâtre d’ombre nous ne somme sur de rien !
        2019 devrait nous apporter plus d’info sur les objectif réel de la Russie !
        je pense cependant qu’elle attend la reprise en main des USA et le drainage du marais par Trump qui devrait commencer sous peu, notamment avec la campagne électorale qui commence !
        Poutine aura alors les mains libre pour affermir ses positions et celle de ses alliés sans avoir a se préoccuper de Trump, d’Erdogane et de Bibi !
        si il est gourmand il pourrait même rendre au USA la monnaie de leur pièce des année 1991/2000 !
        Assad n’a pas a ce jour été obligé de reconnaître la sois disant nouvelle constitution préparée par les Russe !

      2. @ SERGIO

        Je pense que si le problème du ravitaillement en carburant iranien à la Syrie n’est pas réglé au plus vite à cause d’un blocage des uns comme des autres.
        Et que la Russie persiste dans sont chantages du donnant donnant avec Assad dans le dos et contre les iraniens.
        Poutine se tirera une balle dans le pied.
        Et le regrettera amèrement.
        Car le masque de Poutine est en train de tomber face à ceux qui ont tant crû de la loyauté de l’homme fort du kremlin.
        Dos au mûr un animal blessé où se sentant pris au piège.
        Il devient imprévisible et dangereux .
        La syrie l’Iran l’Irak le Liban le Yémen la Corée du Nord et même la Chine.
        Restent potentiellement des alliées sincère pour certains et de circonstance pour les autres.
        La Russie de Poutine rend service à montrer ce que nous soupçonnions tous depuis 2017.

    2. @Sergio.
      Je suis entièrement de ton avis.
      Poutine n’est vraiment pas net du tout.
      S’agissant des turc tout le monde est d’accord qu’ils sont multifacces depuis le début et qu’ils le demeureront.
      Qui s’assemblent se ressemblent.
      Poutine manipulent tout le monde pour faire desserré l’étau autour de la Russie .
      Tant sur le plan géopolitiques que économiques.

  8. Je le dis et le répète, sans m’en lasser, sans le site de notre ami Strategika51, qui publie toujours des infos de première main, infos qui nous décillent et nous permettent de voir et d’analyser beaucoup plus loin que cette pauvre pitance propagandiste, – appelée “informations” – qui ne sont en réalité que de piteux mensonges éhontés (soyons certains que les infos issues de pays tels que la Chine ou la Russie ne sont guère plus fiables…) ; les évènements récents qui se sont déroulés en Palestine (et sur les territoires occupés de la Palestine), sont autant de sujets qui prêtent à l’analyse, au même titre que le présent article, et dont nous pouvons bénéficier…
    Il s’agit là encore de missiles, et de leur efficacité sur les infrastructures sionistes en territoires occupés, et dont on ne sait pas vraiment d’où ceux-ci proviennent (bien que des brigades, pour ne pas dire régiment palestinien opèrent en Syrie, et que ces troupes sont au contact direct avec des experts iraniens, syriens, mais surtout nord-coréens)
    Et chose exemplaire, lors de ces deux/trois de bombardements intensifs (qui ont apparemment fait d’énormes dégâts dans le sud et le sud-est de l’entité sioniste), les Palestiniens – durant ses deux/trois jours de bombardements intensifs – opéraient sous un commandement unifié (nous connaissons tous la stratégie de l’entité sioniste, qui a pour objectif premier de semer la chaos au Proche-Orient, chaos dont ils se servent pour mieux régner, et bien en ce qui concerne la Résistance (la vraie), ce ne sera apparemment plus le cas !)
    La Chine a reçu, après la Russie avant elle, une forte délégation palestinienne… l’escroc et criminel Netanyahu, n’est plus le seul à utiliser (les images) de ses rencontres avec son grand ami Poutine !… (bien que dans ce cas précis, aucune publicité n’a été faite lors de ces rencontres…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.