Analysis

Rien ne va plus au Sahel

En dépit d’un blackout sur l’information et la censure militaire française, la situation sécuritaire au centre du Mali, au Niger et au Nord du Burkina Faso ne cesse de se détériorer.

Une église a été ce dimanche la cible d’une attaque armée menée par deux douzaines d’assaillants au Nord du Burkina Faso.

Hier, une vingtaine de soldats nigériens tombaient dans une embuscade tandis que des dizaines de personnes trouvaient la mort au centre du Mali.

Les groupes armés se multiplient et certains de ces groupes imposent leur diktat sur d’immenses territoires qu’aucune force militaire au monde ne peut contrôler.

Au Mali, la situation dans le bassin de la Macina demeure fort préoccupante et volatile. Des groupes armés s’y forment selon l’appartenance ethnique suivant une stratégie adoptée par les services de renseignement français. L’objectif étant de lutter contre les groupes islamistes au moyen de groupes armés rivaux. Une stratégie déjà utilisée par Washington en Irak (Surge/Sahwat) et en Afghanistan. Si cette stratégie a donné quelques résultats en Irak, notamment dans la province sunnite d’Al-Anbar, elle servira plus tard à créer les conditions idéales à l’émergence de groupes ultra-violents comme ceux d’Al-Zarqawi puis les premiers noyaux de Daech. En Afghanistan, cette stratégie n’a jamais fonctionné.

Dans le cas de l’Irak, l’exploitation des clivages interconfessionnels et ethniques a mené à une affreuse guerre civile.

Qu’en sera t-il dans les pays du Sahel ?

Le Mali, à l’instar du Niger et du Burkina Faso voisins sont des pays pacifiques et leurs sociétés ne sont pas connues pour être particulièrement réceptives à l’intolérance, le sectarisme ou la violence.

Les interventions exogènes d’acteurs étrangers risquent de modifier cet état des choses et d’y créer un chaos “durable” pour la sauvegarde d’un statu quo favorable à leurs intérêts.

Des analystes évoquent souvent les velléités hégémoniques de l’empire US et son déclin patent mais oublient la lutte désespérée d’un autre empire mineur au Sahel : la Françafrique et son système d’exploitation anachronique et archaïque légué par celui des colonies.

Paris n’est toutefois plus en mesure d’agir comme avant et massacrer dans le plus grand silence puisqu’il est sous la tutelle de Washington. Un grand allié qui paradoxalement ne verrait pas d’un mauvais oeil la fin de l’escroquerie du Franc CFA ou le retrait de l’influence française en Afrique francophone pour y substituer la sienne.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

Advertisements
avatar
15000
6 Comment threads
4 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Strategika51BernardoFRANCE 🇫🇷: rien ne va plus au Sahel | The international informantRien ne va plus au Sahel | Réseau International Recent comment authors
  Subscribe  
Notify of
Bernardo
Guest
Bernardo

https://reporterre.net/En-prison-depuis-quatre-mois-Son-crime-Etre-anarchiste

un jeune homme est enfermé à Toulouse depuis 4 mois, sans aucune raison soit-disant légale (soit-disant légitime). Aucun délit réel ne lui est reproché. Mais ses opinions anarchistes l’ont fait mettre en examen pour « association de malfaiteurs »… à lui tout seul.

L’avocat général évoque une “détention de confort” pour les besoins de l’enquête mais cela n’existe pas en droit. Cette affaire n’est pas une procédure judiciaire mais un dossier des renseignements générox (RG) qu’on judiciarise.

trackback
FRANCE 🇫🇷: rien ne va plus au Sahel | The international informant

[…] LIRE […]

trackback
Rien ne va plus au Sahel | Réseau International

[…] source : https://strategika51.org/archives/62926 […]

L'Almoravide
Guest
L'Almoravide

La racaille occidentale fait ce qu’elle sait faire de mieux foutre le bordel !

Anonymous
Guest
Anonymous

J’ai une information qui n’a rien à voir avec ce sujet adressée à strategika51.

Plusieurs explosions puissantes ont retenti ce dimanche matin 12 mai dans le port de Fujaïrah, aux Émirats Arabes Unis, a annoncé la chaîne de télévision libanaise al-Mayadeen en se référant à des médias locaux. De sept à dix pétroliers seraient embrasés, a rapporté l’agence Sputnik.

L’information a été reprise par l’agence iranienne Mehr news selon laquelle les explosions se sont produites dans le port de Fujaïrah entre 4 et 7 heures du matin.
Alors que des témoins cités par Al-Mayadeen ont indiqué que des avions de guerre américains et français survolaient le port au moment des explosions.

Néanmoins, le porte-parole des autorités locales a démenti ces informations sur Twitter, affirmant que «le port fonctionnait normalement».

Le port de Fujaïrah est le plus grand port de la côte est des Émirats arabes unis et le deuxième plus grand centre de soutage au monde.

Source: Divers

Bernardo
Guest
Bernardo

zarkawi? il fait partie du storytelling ‘global war on terror’ (GWOT) des nord-américains, néocons et isr, donc il y a de forts doutes sur son identité, et s’il agissait de façon indépendante.
Réseau Voltaire avait publié des articles sur le cas zarkaoui: https://www.voltairenet.org/article17481.html

sinon, un Freedom of Information Act (FOIA, un peu comme une demande d’information à la CNIL nord-américaine?) a reçu une réponse positive et le citoyen nord-américain a obtenu ces photos sur les dancing israelis du 11 septembre 2001.

https://twitter.com/DualCitiznPepe/status/1127284856843571200

FOIA: https://twitter.com/DualCitiznPepe/status/1127557986891726849