Un remake des guerres du Golfe I et II est totalement exclu mais la guerre au Levant continue... 1

Quand une attaque sur le point le plus faible de la défense adverse échoue, il est quasiment suicidaire de porter l’offensive sur des points plus fortifiés. C’est pour cela qu’il n’y aura pas de guerre contre l’Iran.

Par contre, les jours de John Bolton en tant que Conseiller US à la Sécurité Nationale, sont comptés.

L’aveuglement idéologique et la stratégie militaire font rarement bon ménage.

L’idée de Bolton d’envoyer 5000 militaires US en Colombie pour participer à un changement de régime au Venezuela voisin, n’a pas été retenue. Pas plus que celle, folle, consistant en l’envoi de 120 000 militaires au Moyen-Orient dont près de la moitié en Irak et le reste en Arabie Saoudite. Un remake des désastreuses guerres du Golfe I et II est totalement exclu.

Il existe un réel problème idéologique au sein de certaines élites au pouvoir aux États-Unis. Ces cercles croient que les États-Unis pourront mener avec succès une guerre mondiale sur quatre ou cinq fronts “durs” (Iran/Irak/Syrie/Liban, Golfe, Ukraine/Moldavie/Baltique, Corée du Nord, Mer de Chine orientale) au nom d’une notion assez vague comme l’exceptionnalisme ou une destinée divine mais oublient qu’ils peinent à créer une pénurie de carburants dans un pays comme la Syrie ou une crise monétaire dans un pays perdu d’Asie du Sud.

A cet égard, des personnes comme John Bolton ne vivent pas dans le réel. Ils vivent dans une auto-illusion narrative. Plus cette narration est éloignée du réel et plus elle comporte des risques réels.

C’est la raison pour laquelle un homme d’affaires peu scrupuleux mais ayant les pieds sur terre comme Donald Trump ne pourra pas s’accommoder longtemps des délires guerriers de Bolton dans un monde où le moindre faux pas sera fatal.

Un remake des guerres du Golfe I et II est totalement exclu mais la guerre au Levant continue…
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

7 commentaires sur “Un remake des guerres du Golfe I et II est totalement exclu mais la guerre au Levant continue…

  1. Il est évident que les velléités guèrière de Bolton sont irréalisables, les états unis étant au bord d’un effondrement économique, de la disparition du dollars, que leur influences politiques mondial est de plus en plus faible et largement contester, y compris au sein même de l’Europe, et que leurs puissance militaires ne leur permettent pas de tenir plusieurs front à la fois.

    D’autant plus qu’ils ne maitrisent plus les airs avec leur F35 devenue la risée mondial, avec des S250 Syrien capable d’intercepter pratiquement l’ensemble de leur missiles balistiques et que même les Houthis Yéménites sont désormais capable de percer leur DCA au coeur de l’Arabie.

    Il est plus que probable qu’à l’heure actuelle, alors queTrump freine de tous ces pieds ce cycle infernal que lui ( en se retirant du PGAC ) et ces conseiller ont eux même lancer, l’Arabie Saoudite et Israel, mains dans la mains font leur maximum pour déclencher LA grande guerre, qu’aucun de tous ces protagonistes ne pourront l’emporté.

    La puissance et l’unité de l’Axe de la Résistance est arrivé à un tel paroxysme, que l’Espagne refuse de participer à ce jeu de massacre, et que le porte avion USS Abraham Lincoln à jeter l’encre à Oman pour ne pas franchir le rubicond qui l’entrainerais vers le fond avec seulement un ou deux missiles Irraniens qui n’hésiterons pas à couler si la ligne rouge est franchi.

    Il n’est pas surprenant de voir ces deux alliés que sont Tel Aviv et Riyad tout faire pour les sauver d’une disparition certaines lorsqu’on se rappel le dernier épisode contre Gaza ou une pluie de missiles à fait trembler tous les colons et à amener tous ces rats à courir dans leur abris; quand serait il si la Syrie, le Liban, l’Irak et l’Iran participaient à cette déradications ?

    Quand au Saoûd, ils ont beau continuer à massacrer les civils sous leurs bombes Françaises, plus rien ne peut stopper le Dragon Yéménite qu’ils ont eux même réveillé, et qui désormais est capable de frapper au coeur même de ces barbares takfiristes, apôtre du wahhabisme.

    Nous sommes à la croisée des chemins, bien qu’une guerre mondial ne profitera à personne, il n’y a pas 36 solutions pour finir cet épisode.

    Ou bien l’impérialisme sioniste reconnait sa défaite, et accepte de laisser sa place à un nouvel ordre mondial multipolaire, respecteux du droit international et de la charte des nations unis.

    Ou bien il si refuse, est tel l’option Sanson , décident d’emporter tout le monde dans sa chute…

    Car il est évident qu’en cas d’un nouveau conflit mondial, les sionistes n’hésiterons pas à balancer leurs bombes nucléaires, qui tel un jeu de domino entraineront des répliquent de part et d’autres qui plongeront notre terre dans un hiver nucléaires.

  2. …des personnes comme John Bolton ne vivent pas dans le réel…
    Pour commencer J. Bolton a été incrusté en tant que conseiller à la sécurité par l’AIPAC -et précisons que c’est cette organisation, et nul autre qui pousse absolument la guerre-, cependant on ne le dira jamais assez, Bolton est la à titre non statutaire, en gros un temporaire sans réel pouvoir, c’est à dire que sa nomination n’a pas été validée par le Sénat, un deuxième camouflet. Durant la période Bush dans les années 2000 le Sénat des USA lui avait refusé son role d’ambassadeur des Etats Unis à l’ONU. L’explication est toute simple, parce que ceux qui décident aux USA savent que c’est un tocard rien et de plus -soit dit en passant Pompéo n’est pas mieux-. Donc la saga J. Bolton faut zapper! C’est juste un abruti là pour ameuter les grands médias controlés en grande partie par l’AIPAC.

    les États-Unis pourront mener avec succès une guerre mondiale sur quatre ou cinq fronts durs … Corée du Nord, Mer de Chine orientale…
    Je viens de tomber sur une info qui sera loin de te laisser indifferent. Le dernier essai de missile de missile balistique Hwasong-X, on dira le Iskander nord coréen, les systèmes sud coréens AEGIS n’ont pas pu le detecter, ni beaucoup plus grave le tracer -je ne sais meme pas s’ils savent la portée de cet essai-. Si les nord coréens avaient voulu s’attaquer aux destroyers de la classe Arleigh Burke, ces systèmes n’auraient absolument rien pu faire. Or le système AEGIS se veut etre le “bouclier” des porte avions. Non seuleument grace au developpement du Hwasong-X, les nord coréens se sont ouverts toute grande la porte du developpement de missile hypersoniques, MARV, mais aussi ils sont capables de neutraliser l’ultime bouclier des Task Forces. Les porte avions sont plus que jamais extrememeent vulnérables.
    Ca n’est plus du virtuel, de l’Hollywood, c’est du réel. C’est pas trop crier sur les toits, mais à Washington, comme à Tel Aviv c’est vraissemblablement la stupeur, et la consternation. Dans ce contexte, il n’est pas etonnant du tout que les américains n’aient pas trés envie d’aller plus loin avec la Corée du Nord. Par ailleurs, il s’avere que ce missile, cette technologie est “hautement exportable”. Et donc dans trés peu de temps elle sera déployée au Moyen Orient, par l’Iran -si ce n’est deja fait-, mais aussi l’Irak, la Syrie, sans doute dans un future proche l’Egypte, et la Turquie. Voir meme l’Algérie, la Serbie, et le comble pour les USA le Venezuela, et Cuba. Il faut s’attendre trés prochainement à ce que les Hwasong 14, et 15 soient modernisés, et deviendront eux aussi hypersoniques.
    On est entrain de vivre en direct un basculement historique d’une ampleur sismique.

    1. Merci pour ton analyse Foxhound.
      Cela permet de voir une lueur d’espoir.
      l’oncle Sam enjoint par la technologie galopante sera contraint de se mettre au vert et faire le dos rond un certain temps.
      Toujours un plaisir à te lire Foxhound .
      Comme strategika51 et aussi d’autres analystes qui nous ont habitués à nous éclaircir l’horizon tellement impénétrable.
      Que l’on vient quotidiennement s’abreuver de vrais synthèses.
      Merci les gars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.