Des "objets volants lumineux et hostiles" interceptés par la Syrie 24
Analysis

Des “objets volants lumineux et hostiles” interceptés par la Syrie

Selon des médias officiels syriens, la défense aérienne de l’Armée Arabe Syrienne (dénomination officielle des forces armées syriennes) a détecté et intercepté des “objets lumineux hostiles” en provenance des “territoires occupés” dont deux au dessus de la ville de Qunaïtra, dans le plateau du Golan syrien et sept autres au dessus du Sud-Ouest de la grande banlieue de Damas.

La Syrie ne reconnaît pas Israël et utilise les termes de territoires occupés pour décrire la Palestine historique.  

Des vidéos d’amateurs montrent l’interception de deux de ces “objets volants lumineux et hostiles” en provenance de la partie du Golan occupé par les israéliens. 

Les missiles de la défense aérienne syrienne ont été lancés depuis la base aérienne de Mazzeh et ont effectivement abattu un certain nombre de missiles ou objets volants hostiles. Une source syrienne parle d’un chasseur-bombardier F-15I Sufa israélien endommagé à l’extérieur de l’espace aérien syrien. 

Par ailleurs, d’autres sources évoquent le ciblage par les israéliens d’objectifs assimilés avec la présence militaire iranienne au sud-Ouest de Damas. Ce qui expliquerait la réaction rapide des défenses antiaeriennes.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

Advertisements
avatar
15000
3 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
roccroixmorandsergio Recent comment authors
  Subscribe  
Notify of
roc
Guest
roc

une petite vidéo d’analyse sur la Corée du nord :

sergio
Guest
sergio

Titre et auteur de l’article : « DE KARBALA À AL-FUJAIRAH : UN ACTE DE SABOTAGE POURRAIT METTRE FIN À LA PERSPECTIVE D’UNE GUERRE CET ÉTÉ AU MOYEN-ORIENT» Par Elijah J. Magnier
Traduction : Daniel G., extraits : « … Le 11 janvier 2007, les forces US ont perquisitionné le bureau de liaison iranien à Erbil et capturé trois officiers du « Corps des gardiens de la révolution iranienne ». Neuf jours plus tard, un commando dirigé par un officier du Hezbollah et des membres de la résistance irakienne du groupe de Moqtada al-Sadr (Asaeb Ahl al-Haq) ont mené une attaque audacieuse en plein jour dans la province de Kerbala, à bord de voitures blindées appartenant à un ministre irakien. Ils ont alors capturé et tué cinq soldats et officiers américains. C’est le modus operandi de l’Iran pour transmettre des messages aux USA, des messages sans équivoque qui ne laissent aucune trace iranienne. … »
Cette info fut développée sur le site par notre ami Strategika51 : « … Dimanche matin à 4 heures, heure locale, une forte explosion s’est fait entendre au port d’al-Fujarah dans les Émirats arabes unis, qui a endommagé cinq navires de charge (al Marzoqah, al Miraj, al Majd, al Amijal et Khamsa Ashra), sans toutefois causer de blessure ou de déversement de pétrole ou de produits chimiques. Deux des quatre navires étaient des pétroliers saoudiens. … », ainsi que : « … Cette opération propre, peu coûteuse, rapide et efficace a donné un immense résultat : elle a mis fin non seulement à la perspective d’une guerre entre les USA et l’Iran cet été, mais aussi d’une guerre entre le Hezbollah et Israël. L’acte de sabotage a donné un avant-goût de ce qui pourrait arriver aux économies des pays du Moyen-Orient et aux importations de pétrole si l’Iran était acculé au mur et attaqué. Les USA et leurs alliés du Moyen-Orient ne peuvent pas s’imaginer ce que l’Iran est capable de faire, même si aucune preuve tangible du sabotage ne mène à l’Iran, en cas de guerre. Trump devra bien réfléchir à sa réélection en 2020 s’il se lance dans une guerre sans horizon ou résultat clair. …»
L’auteur de cet article, Elijah J. Magnier, généralement bien renseigné (renseigné et non informé), n’y va pas par quatre chemins et suggère fortement une opération de sabotage organisée et diligentée par l’Iran… ce qui restera impossible à prouver ! Quasiment tous les actes de sabotages sont délégués à des commandos locaux (sauf les commandos héliportés ou plus rarement aéroportés qui sont souvent ceux du camp des attaquants) et dans les deux cas très difficile à clairement identifier . Il est clair que l’Occident et les Etats-Unis d’Amérique du nord ont reçu ce message cinq sur cinq ! Si tel n’avait pas été le cas, le prix du pétrole aurait atteint des sommets, et les pays occidentaux seraient soit dans une merde noire, ou très prêt d’imploser à cause de gigantesques mouvements populaires et sociaux !, et les “forces du désordre”, personnalisées par les polices et certains corps d’armée, ne feront plus le poids…

sergio
Guest
sergio

Apporter un peu d’eau (dans le cadre de “la stratégie de l’eau”) au moulin :
« …Dans la nuit de vendredi à samedi, la DCA syrienne a violemment repoussé ce qui ressemblait à une nouvelle frappe israélienne visant l’aéroport militaire de Mezzeh. Pourtant et dans les heures qui ont suivi l’attaque, les agences de presse ont confirmé que les explosions entendues dans la banlieue ouest de la capitale appartenait aux S-200 syriens et non pas à leurs cibles: Israël aurait tiré non pas des missiles mais des drones-kamikaze depuis le Golan occupé, lesquels drones n’ont pu survivre aux missiles antimissiles syriens. Quelques heures plutôt, le PM sioniste avait contacté le secrétaire d’Etat US, pour lui faire part de sa crainte de voir l’Iran, engagé dans un ” bras de fer militaire avec les USA”, s’en prendre à Israël. A la dernière réunion du cabinet sécuritaire, Netanyahu aurait même demandé à son équipe de suivre de “très près” les évolutions et de “tout faire pour en rester à l’écart”. .. » extrait d’un article paru sur l’excellent site PRESSTV, le 18/05/2019, sous le titre: « … En Syrie, Israël risque d’être totalement éliminé … »