Chinese Private Company Tests Liquid Rocket Engine (TQ-12) with 80 Tons Thrust Power 1
Analysis

Chinese Private Company Tests Liquid Rocket Engine (TQ-12) with 80 Tons Thrust Power

Publicités

6 Replies to “Chinese Private Company Tests Liquid Rocket Engine (TQ-12) with 80 Tons Thrust Power

  1. L’ère de la grande mutation de l’espèce humaine, la fin de l’individualité et la généralisation des systèmes sans direction.
    Apprendre dès maintenant la règle pour survivre …
    Texte de Michel Dakar, chercheur en politique globale, autonome, Villequier ex-France, province coloniale de l’Empire mondial nécrogène israélo-US en voie de désagrégation rapide, le 19 mai 2019.

    http://www.aredam.net/l-ere-de-la-grande-mutation-de-l-espece-humaine-fin-de-l-individualite-et-systemes-sans-direction.html

    1. Merci Michel, vos textes m’aide dans ma réfléxion…
      Vous écrivez: “Il faut apprendre, pour ceux qui possèdent encore une individualité et donc une conscience (une âme), à vivre au milieux des pseudo-êtres, au sein de systèmes géants sans tête, occupant la totalité de l’espace vital planétaire.”
      Malheureusement ces portails organiques servent de “véhicule” aux entités négatives et il y en a de plus en plus… mais je suis plus optimiste 😉 , il y a aussi de plus en plus d’êtres qui s’éveillent et c’est notre terre qui nous le dit (par son taux vibratoire).
      et:”Il n’y a pas de lieu de repli, de refuge, de fuite possible.”
      J’ai appris très jeune qu’il existe bien un lieu de refuge sûr, il est en nous 💗 !! Belle et douce journée

  2. il faudra quand même un jour que l’on m’explique : pourquoi faire appel a des sociétés privé qui ne font que sortir des système basés sur une technologie connue de tous ?

  3. traduction :
    Un moteur fusée à propergol liquide (LRE) de 80 tonnes appartenant à une société basée à Pékin a effectué avec succès ses essais de tir à chaud vendredi, la plus longue durée de fonctionnement atteignant 20 secondes. Le TQ-12 est jusqu’à présent devenu le troisième LRE au monde, après le moteur Raptor de SpaceX et le moteur BE-4 de Blue Origin, à effectuer le test avec une poussée aussi élevée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.