Global Times: the U.S Should Learn From Huawei Attitude and Broad-Mindedness 1
Analysis

Global Times: the U.S Should Learn From Huawei Attitude and Broad-Mindedness

Publicités

2 Replies to “Global Times: the U.S Should Learn From Huawei Attitude and Broad-Mindedness

  1. Les mensonges des mass médias occidentaux et pro-étasuniens sur ce “non-dossier” (pas vraiment brûlant, et pour tout dire, tout à fait banal, pour ne pas dire très secondaire…) “brûlant” comme aimerait le faire accroire les Etats-Unis d’Amérique du nord, d’ailleurs à ce sujet, lisons cet extrait d’article, fort instructif et dont le titre s’intitule : « Une petite visite à Guanzhou », Publié le 21 Mai 2019 par Observatus geopoliticus in Chine, Etats-Unis, Economie…
    et tout particulièrement cet extrait, très, très instructif sur les tenants et les aboutissants de cette pseudo-affaire :
    l’extrait donc : « … Dans la guerre commerciale qui fait rage entre Washington et Pékin, dont l’épisode Huawei n’est que le dernier avatar, le dragon vient de lancer un avertissement qui n’est pas passé inaperçu. A Guanzhou, le président chinois Xi Jinping s’est rendu au siège d’une société de haute technologie spécialisée dans les terres rares. Le message n’a échappé à personne :
    En formalisant la défiance envers Huawei par un décret lui rendant très difficile les relations commerciales avec des entreprises américaines [Google etc.], Donald Trump a-t-il enclenché un mouvement de fond aux conséquences difficilement prévisibles ?
    Mais si Donald Trump peut faire bloquer l’accès aux composants américains, son homologue Xi Jinping a aussi des leviers à actionner. Sa visite ce lundi d’un site d’extraction de terres rares est sans doute loin d’être anodin.
    Ces terres, pas si rares, sont indispensables à la fabrication de nombreux composants électroniques et la Chine en est le fournisseur mondial de référence, et de loin. Elle pourrait donc très bien imposer des restrictions sur les exportations qui toucheraient durement en retour les fabricants de composants et par extension leurs concepteurs… c’est à dire ces mêmes entreprises américaines qui ont suspendu leurs approvisionnements à Huawei !
    L’oncle Sam une nouvelle fois dans le rôle de l’arroseur arrosé ? Toujours est-il que les marchés financiers ne s’y trompent pas : suite aux menaces voilées de Xi, les cours des terres rares et des compagnies du secteur explosent depuis deux jours :

    le schéma que vous ne verrez pas, mais visible sur le site sité plus haut, est fort intéressant!

    Ces terres rares, que les Etats-Unis importent à 80% de Chine, sont utilisées aussi bien dans l’optique de pointe que le raffinage du pétrole, les radars ou encore la téléphonie. Bref, des métaux hautement stratégiques et dont la Chine a plus ou moins l’apanage. Le dragon n’est pas seulement le premier producteur au monde (71 %), il en est aussi le premier raffineur. Les terres rares ont en effet besoin d’être séparées et purifiées avant de pouvoir être utilisées, et même les quelques compagnies US d’extraction envoient leur production en Chine pour y être raffinée à des coûts bien moindres. … »

    merci à ce monsieur, Observatus geopoliticus, d’avoir ramené cette esbroufe étasunienne, somme toute assez banale, à ses justes proportions… c.-à-d., un coup pour rien !

    1. L’article que je site plus haut, ne fut évidmment pas le seul à signaler cette fiction pro-occidentale, fiction furieusement propagandiste!…, des sites “chinois” et des sites sociaux occidentaux en firent de même, et bien avant le site pré-sité ci-dessus, mais il est l’un des plus complet sur le sujet…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.