Analysis

De ces drones artisanaux guidés par GPS qui prolifèrent en Syrie du Nord

Les rebelles de Hay’at Tahrir Al-Sham (Instance de Libération du Levant) basés à Idlib utilisent de plus en plus des drones artisanaux armés guidés par GPS contre les forces gouvernementales syriennes à Hama mais également la base militaire russe de Hmeimim.

Ces drones dotés d’une structure légère en bois et en polystyrène, plus rarement en fibre de carbone, se multiplient de manière exponentielle depuis le début des coups de main et des incursions rebelles en territoire loyaliste.

Ces drones disposent d’un système de guidage GPS assez précis destiné à un usage militaire et non disponible au public. Les rebelles d’Idleb se fournissent en composants électroniques et opto-électroniques en Turquie.

L’histoire opérationnelle de ces drones artisanaux en bois est assez riche : des dizaines d’engins de ce type ont été lancés sur la base russe de Hmemim ; neuf autres ont été utilisés pour detruire les infrastructures de production d’énergie électrique à Hama et à Alep ; un drone artisanal a réussi à atteindre le QG de campagne d’une unité militaire syrienne en opération au nord de Hama, un autre a lâché des obus de mortier sur une centrale électrique au sud de Hama ; d’autres ont été utilisé pour lâcher des grenades ou des bombes à clous ; enfin depuis très peu de temps une version améliorée de ces drones a lancé une roquette sur un bâtiment administratif avant de s’écraser.

Les russes ont appris à ne point sous-estimer ces drones artisanaux rebelles. Si les systèmes de DCA Pantsir S1 sont assez efficaces contre un large éventail d’objets volants évoluant à basse altitude, les drones rebelles sont très difficiles sinon impossibles à détecter à distance et il faut souvent attendre le contact visuel ou la première déflagration pour activer les contre-mesures défensives. Cela veut dire que le premier impact est quasiment imparable sans observateur humain ou une caméra.

Le monde change.

Publicités



');

2 Replies to “De ces drones artisanaux guidés par GPS qui prolifèrent en Syrie du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.