Analysis

L’Armée syrienne et ses alliés continuent à pilonner les positions du Front Enosra à Idleb (TV Syrienne)

Les provocations de l’organisation rebelle Jabhat Enosra ou Front Al-Nosra se sont multipliees ces dernières semaines et avaient nettement une visée expansionniste. Des roquettes tirées par les rebelles ont ciblé des civils vivant dans les zones loyalistes à Hama. Le Front Enosra regroupant les islamistes les plus extrémistes du Levant, est actuellement activement soutenu par la France et Israël et ne cesse de s’armer et de se fortifier en profitant des accords de désescalade et d’Accords conclus sous l’égide d’Ankara et de Moscou.

Le haut commandement militaire syrien a fini par découvrir que de tels Accords ne pouvaient que renforcer l’organisation terroriste et l’amener à tenter une nouvelle occupation du terrain.

L’artillerie de campagne et l’aviation syriennes ne cessent de pilonner et de bombarder les positions du Front Enosra mais cela ne réduira pas la capacité de nuisance des terroristes extrémistes soutenus par l’OTAN. Seule une opération militaire d’envergure visant la recapture de la province rebelle adjacente à la Turquie pourrait mettre un terme aux opérations de destabilisation mais cela pourrait aboutir à une guerre directe entre la Syrie et la Turquie et par conséquent l’OTAN.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

Advertisements
avatar
15000
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Davidsergioroc Recent comment authors
  Subscribe  
Notify of
David
Guest
David

Il me semble tout de même qu’une des grandes “spécialités” russes qui ont le don de mettre les nerfs à vifs chez leurs “partenaires” occidentaux, ce sont bien les “conflits gelés”, chose dont les Russes eux s’accommodent très bien. Et le conflit syrien, maintenant que les Syriens ont recouvré le contrôle de la plus grande partie de leur pays, et en particulier les zones les plus densément peuplées, est devenu un exemple type de “conflit gelé”.

Oh, bien sûr que les Américains les premiers aimeraient que ce conflit soit dégelé de bonne manière, étant donné que cela leur permettrait de désarrimer la Turquie de l’orbite russe. Bien sûr également que les Turcs et leur président ne dédaigneront rien qui puisse leur permettre d’étendre leur emprise sur les territoires voisins, et bien sûr encore que pour avoir flatté durant des années les pulsions nationalistes – avec un zeste de prosélytisme islamiste par dessus – des siens, le président Erdogan doit composer avec leurs envies d’en découdre, et nul doute à ce sujet que des infiltrés appuient consciencieusement – ou pas, après tout, cela peut bien procéder d’une activité quasiment réflexe désormais – sur cette fibre nationaliste/islamiste, et je dirais qu’il est bien obligé de leur laisser en quelque sorte la bride sur le cou, comme en ce moment.

En attendant, les djihadistes de la région d’Idleb ne disposent toujours pas du moindre soutien aérien, et ne disposent pas davantage d’un réel soutien d’artillerie en dehors de quelques volées de tirs de roquettes. Alors, comme toujours, les Russes “laissent venir”, “laissent les djihadistes amasser des forces supplémentaires”, mais ils n’ignorent rien de leurs préparatifs et se préparent en conséquence en même temps qu’ils préparent leurs alliés.

Et puis, il n’y a pas que la Syrie. Il y a le Donbass dont les résidents vont obtenir la nationalité russe et qui va ainsi progressivement s’intégrer à la Russie, il y a la Biélorussie qui se rapproche de la Fédération de Russie qu’elle va intégrer, il y a encore le Venezuela où – pour paraphraser Orlov – un clown se promène dans les rues en proclamant à qui veut l’entendre qu’il est leur président parce qu’il a le soutien des Etats-Unis et ne suscite que des haussements d’épaule et des roulements d’yeux. Il y a ce conflit fantasmé avec l’Iran. Il y a ce conflit en gestation avec la Russie dans l’Arctique, sauf que seuls les Russes disposent d’une flotte de brise-glaces, eux. Et puis il y a la Chine avec laquelle les Américains voudraient en découdre, sans réaliser que si les Chinois achetaient encore quelques produits américains et notamment les Boeing, c’était surtout pour ne pas trop creuser un déficit commercial déjà abyssal…

Pourquoi prendre le risque de déclencher une guerre d’envergure en Syrie alors qu’il y a tellement de fronts sur lesquels les Américains s’épuisent ? Et je n’ai pas parlé de l’Afghanistan, des tensions commerciales avec l’Union Européenne sur quasiment tous les sujets possibles (le commerce avec l’Iran, avec la Russie les exportations de voitures allemandes aux Etats-Unis,..), des tensions avec la Turquie au sujet des S400/F35,…

En fait, les Etats-Unis sont désormais en conflit avec la planète entière parce qu’ils ne contrôlent plus rien et ne sont plus en mesure de rétablir le moindre semblant d’ordre. Il faut dire aussi qu’ils ont exercé leur contrôle en répandant systématiquement le désordre, en promouvant les individus les plus corrompus possibles, en les poussant toujours davantage à exercer leur “liberté” en épanchant leurs plus sombres désirs (en échange de quoi ils pouvaient maintenir un chantage discret) mais cela a atteint de telles proportions que cette corruption s’étale désormais au grand jour, et il n’est plus possible d’exercer le moindre rétro-contrôle.

Pour ne donner qu’un exemple, c’est bien gentil de pousser ses alliés à museler leurs médias pour favoriser la diffusion des éléments de langage de l’OTAN, mais il ne faut pas s’étonner si cela permet ensuite au président Erdogan de consolider son pouvoir…

sergio
Guest
sergio

Cette information capitale:
PRESSTV : Hama : 30 officiers étrangers, dont des Israéliens et des Turcs, ont été capturés Thu May 30, 2019 2:49PM
Un expert militaire a déclaré que l’armée syrienne avait réussi à capturer 30 officiers de services de renseignement étrangers, y compris des Israéliens, au cours d’une récente opération dans la ville de Kafr Naboudah, dans le gouvernorat de Hama.
L’armée syrienne et ses alliés ont commencé il y a deux semaines les opérations de libération de la province de Hama et ils ont réussi à réaliser jusqu’à présent de bonnes avancées. L’une des zones libérées au nord-ouest de Hama a été la ville de Kafr Naboudah. Un grand nombre de terroristes ont été tués lors de sa libération.
Maqsoud a déclaré à Radio Sputnik qu’après l’encerclement de Kafr Naboudah par l’armée syrienne, les terroristes étrangers avaient combattu pour empêcher l’armée de prendre le contrôle de la ville et que l’armée avait opéré de manière très habile, en opérant un retrait tactique pour mieux prendre possession du terrain et qu’elle avait réussi à réellement encercler les terroristes dans une zone confinée. L’expert a ajouté que les étrangers présents parmi les terroristes étaient des officiers du renseignement d’Israël et de la Turquie et qu’ils avaient donc été encerclés par les soldats de l’armée. L’expert a indiqué que cette arrestation était une très bonne chose pour l’armée, dans la mesure où nous assistons depuis peu à des tentatives des Occidentaux pour orchestrer et mettre en scène une attaque chimique en l’imputant à Damas.
Le nombre des officiers arrêtés serait compris entre 25 et 30. D’après l’expert, cela constitue une très bonne carte dont dispose l’armée pour ses futures discussions avec les pays occidentaux. Selon l’expert, Damas pourra ainsi obliger Ankara à respecter ses obligations conclues dans le cadre de l’accord de Sotchi, et les pays occidentaux à faire sortir du territoire syrien les terroristes et à les traduire en justice.

roc
Guest
roc

donc ni les USA ni l’Europe ne tolérera que la Turquie se prenne une avoiné en Syrie !