Syrie: après les accrochages au Golan, des raids israéliens sur la base aérienne T4 à Homs 1

Après un bref accrochage durant lequel un poste de collecte de signal de l’Armée israélienne sis sur le Mont Hermon (Golan) fut touché par deux roquettes, des avions de combat, des drones et des hélicoptères d’attaque israéliens ont tiré des missiles et des roquettes sur plusieurs positions militaires syriennes près d’Al-Qunaïtra. Les batteries de DCA syrienne sont entrés en action et aucun appareil volant israélien n’a pu survoler la partie syrienne du Golan. S’en suit des échanges de tirs d’armes légères de part et d’autres. Ce qui enrage les israéliens, qui ne sont guère habitués à se faire tirer dessus dans cette région hautement stratégique. Le commandement militaire syrien évoque officiellement de plusieurs militaires syrien au cours des actions des deux derniers jours.

Deux jours avant cet accrochage, un F-35A israélien survolant la ligne bleue au dessus du Golan et violant à plusieurs reprises l’espace aérien syrien, essuie des tirs nourris d’un Shilka ZSU-23-4 du 121ème bataillon d’infanterie de l’Armée Arabe de Syrie.  Moins d’une heure plus tard, le Shilka syrien est pris pour cible par un ou deux missiles Air-Sol israélien causant la mort d’un très jeune officier syrien.

La partie n’est pas finie. Des missiles, des bombes guidées et des drones ont ciblé aujourd’hui la fameuse base aérienne T4 dans le gouvernorat de Homs. Damas reconnait la mort d’au moins un militaire. Les systèmes de la défense anti-aérienne ont été activés au dessus de Damas et Homs et le commandement militaire syrien affirme avoir intercepté des projectiles ennemis.

En réalité, les israéliens, qui sont les véritables protagonistes de la guerre en Syrie, sont de plus en plus paniqués par la tournure des évènements au Levant. La dissuasion israélienne ne tient plus et les factions bellicistes au sein d’Israël et ses puissants soutiens aux États-Unis et en Europe sont favorables à une guerre généralisée visant en premier lieu l’Iran afin de rétablir l’équilibre en la faveur de Tel-Aviv.

Les raids israéliens sur la Syrie continueront jusqu’à ce que la Syrie ripostera de manière vigoureuse. Ce qui sera exploité comme un prétexte pour une guerre régionale impliquant l’ensemble de la coalition arabo-occidentale hostile à l’axe Damas-Téhéran.

Syrie: après les accrochages au Golan, des raids israéliens sur la base aérienne T4 à Homs
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

3 commentaires sur “Syrie: après les accrochages au Golan, des raids israéliens sur la base aérienne T4 à Homs

  1. Ping : URL
  2. Que faut-il faire donc? Faut-il que la Syrie se laisse faire et se laisse bombarder sans reaction?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.