Analysis

Mer des Philippines: un destroyer russe a tenu à affirmer son droit à la libre navigation maritime face à un croiseur US comme au bon vieux temps de la guerre froide 1.0

Le croiseur lanceur de missiles de la classe Ticonderoga USS Chancellorsville (CG-62) a rencontré le 07 juin 2019 un destroyer russe qui a tenu à affirmer son propre droit à la libre navigation maritime en mer des Philippines et non loin de la mer de Chine orientale où la marine US ne cesse d’affirmer ce même droit face à la Chine.

Le destroyer russe Udaloy I DD 572 s’est rapproché dangereusement du croiseur US pour réaffirmer ce droit et du coup la mer des Philippines est devenue un peu trop étroite pour l’un des deux commandants de bord.

Ce genre d’incidents était très fréquent entre les marines américaine et soviétique durant la guerre froide 1.0 et apparament cela continue avec la marine de guerre russe.

Dans tous les cas, le commandant de bord du destroyer russe semble vouloir démonter aux Américains qu’il n’a aucun lien avec la retenue légendaire des commandants des navires de guerre chinois et que la manoeuvre qu’il a effectué derrière puis sur le côté droit du croiseur USS Chancellorsville alors que celui-ci attendait le retour d’un hélicoptère était la seule forme de salutation assez acceptable en mer de Chine orientale et l’allusion est on ne peut plus claire.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

Advertisements
avatar
15000
4 Comment threads
3 Thread replies
2 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
samotodina DSScamandriosAnonymesfoxhound Recent comment authors
  Subscribe  
Notify of
dina DS
Guest
dina DS

Merci Strategika, ça me rappelle une vidéo (sans doute fausse…) qui montre l’arrogance et la bétise de certains!!!
3 minutes de fou rire!!! https://youtu.be/sdvuB5_VnyM

Scamandrios
Guest
Scamandrios

Mille sabords, marins d’eau douce !@#*z?%&

La 7ème flotte américaine ignore les règles en mer – elle se heurte presque à un destroyer russe

Pour juger de la situation, il faut voir les deux équipes de pont avant la manœuvre d’urgence. L’équipage du croiseur américain a vu le navire russe arriver à tribord, à droite. L’équipage du navire russe a vu le navire américain arriver à bâbord, à gauche. Les règles pour un tel croisement en mer sont claires.

Le manuel du règlement nautique annonce dans la règle 15 de l’Organisation maritime internationale :
Lorsque deux navires à propulsion mécanique se croisent de manière à présenter un risque de collision, le navire qui a l’autre navire à tribord doit se tenir à l’écart et doit, si les circonstances le permettent, éviter de passer devant l’autre navire.

Anonymes
Guest
Anonymes

Ca nous rappel l incident de 1988 ,une perle de la marine sovietique face au navire americain

Un amiral russe Valery Kulikov : Une claque de temps en temps ça remet les idées en place

https://reseauinternational.net/un-amiral-russe-une-claque-de-temps-en-temps-ca-remet-les-idees-en-place/

https://www.voltairenet.org/article204271.html

foxhound
Guest
foxhound

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il était moins une avant collision. De toute façon les américains ne comprenent que le langage de la force, et à ce jeu là ils sont rarement les + forts.