Huawei affirme vouloir continuer à utiliser Windows et Android sur ses appareils mais cela signifie que la firme chinoise a son propre système d'exploitation en réserve 1

Le géant chinois Huawei va continuer à utiliser les écosystèmes Windows (Microsoft) et Android (Google) mais il semble que la firme dispose de son propre écosystème d’exploitation de réserve qu’elle aurait développé à partir de 2012.

Cela signifie qu’il y a un marchandage secret et des négociations en cours entre Beijing et Washington sur cette affaire extrêmement sensible.

Le géant mondial Google avait mis en garde la Maison Blanche sur la poursuite de ms sanctions ciblant Huawei en soulignant que ces sanctions porteront préjudice à moyen terme à la sécurité nationale des États-Unis et à la capacité des grandes firmes US à dominer le marché mondial. Google affirme également vouloir continuer à travailler et à coopérer avec Huawei en dépit et même en cas d’une interdiction fédérale.

La Maison Blanche a laissé entendre pour sa part que tout est sujet à négociations et que l’affaire Huawei pourrait être utilisée pour parvenir à un compromis avec la Chine dans le cadre de la guerre commerciale en cours entre les deux plus grandes économies mondiales.

Côté chinois, l’allusion est encore plus subtile et on affirme que les systèmes US seront toujours en usage sur les produits de la firme Huawei dont l’avenir proche semble brillant.

Huawei affirme vouloir continuer à utiliser Windows et Android sur ses appareils mais cela signifie que la firme chinoise a son propre système d’exploitation en réserve
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

15 commentaires sur “Huawei affirme vouloir continuer à utiliser Windows et Android sur ses appareils mais cela signifie que la firme chinoise a son propre système d’exploitation en réserve

  1. La racaille occidentale obnubiler par le veau d’or a vendu tout son savoir faire aux Chinois, qui sont en train de les surpasser ! Ajouter à ça l’invasion migratoire en Europe et le déclin du dollar en Amérique, l’avenir ne s’annonce pas radieux pour eux !

  2. foutaises ! cela signifie que même si Huawei disposait d’un système maison fonctionnel –ce dont je doute– elle sait ne pas pouvoir l’imposer. Les ventes perdues par Huawei se reporteront sur d’autres marques. On doit bien en rigoler chez Google et Microsoft. Menaces futiles et désespérées du faible. Point final.

    1. Au contraire. C’est un argument de négociation et un outil de pression. On est devant une situation de perdants perdants ou de gagnants gagnants dans la tradition chinoise la plus typique dans le domaine.

      1. à mon avis pas du tout, il y a un perdant certain : Huawei, les autres ne perdent rien, certains en profiteront même en se répartissant les parts de marché de Huawei. Les Google et autres Microsoft n’ont rien à y perdre (ni à y gagner).

        1. …. il y a un perdant certain : Huawei, les autres ne perdent rien,…
          Dans une guerre tout le monde perd par définition, sauf que certains perdent beaucoup + que d’autres. Je suis pas mal cette guerre commerciale depuis en gros le début des années 2010. En fait ce conflit qui n’en est pas un à une origine…Israèl. Le mouvement sionniste internationale voulait mettre définitivement un terme à l’existence du Hezbollah, et donc de l’Iran. L’ultimatum c’était le 1° mai, ordonnant à toute la planete de boycotter le pétrole iranien, la Chine a refusé de s’y soumettre, d’ou cette guerre. Si la Chine était comme en 2004 elle se serait couchée immédiatement, et personne n’aurait trouver à redire. C’est plus le cas. De plus la guerre commerciale a commencé discretement des 2012-2013, aprés le succés du Tianhe-1, les US ont pris peur et se sont rendus compte que la Chine avance bien plus vite qu’escompté. Ils avaient décrété un blocus contre la Chine sur des composants clefs. La réponse chinoise le successeur 100% chinois du Tianhe était trois plus puissant que celui des meilleurs calculateurs occidentaux. Aujourd’hui les chinois en sont aux supercalculateurs quantiques et exascales. Coté O/S Huawei n’aura pas grand chose à craindre, ils ont déja des substituts prets au combat, si tant est que Google veuille appliquer l’embargo de la Maison Blanche, ce qui reste à voir. C’est les constructeurs US qui payeront le prix fort.

          1. Cher ami, je ne parle que du sujet : Huawei.

            “Leur” OS ne leur servira à rien. Commercialement les gens achètent un Android, qui n’est d’ailleurs qu’une surcouche/verrue Java sur Linux, étroitement liée aux “services” Google …) pour y faire tourner les applis qui les intéressent ainsi que pour avoir tout le potentiel du Google store.

            Donc ils n’achèteront plus de Huawei et se reporteront sur d’autres marques, Même les distributeur vireront Huawei de leurs rayosn car devenu invendable. Est-ce si difficile à comprendre ?

            D’autres se sont vainement essayé à ce petit jeu de court-circuiter Google avec un simili-Android libre (et j’y particpe activement en que dev.). Croyez-vous que les dév’ des app’ Android vont se casser le c*l à porter leur app’ sur un autre système, même proche ? quid des APIs enfouies (p.ex. payement, cartographie, satellite, …). Même démarché par Microsoft, prêt à me payer, pour porter une app sur “Windows Mobile” j’ai refusé –et je ne suis pas le seul.

  3. Avec la crise Huawei c’est en définitive tout l’Occident qui réalise l’ampleur du désastre. Le transfert de technologie occidentale vers la Chine aux depens des salariés européens et US aura un coup dévastateur. Du fait de la cupidité, les occidentaux ont accéléré l’ascenssiion d’un redoutable rivale à leurs dépens.

    Wireless carriers around the world are sprinting to adopt 5G networks to power self-driving cars, virtual reality and smart cities. We’re talking about billions of devices on the same network, not just millions. First-adopter countries embracing 5G could sustain more than a decade of competitive advantage. Countries that adopt 5G first are expected to experience disproportionate gains in macroeconomic impact compared to those that lag. China’s Five-Year Plan calls for investing a further $400 billion in 5G and consequently, China may be creating a 5G tsunami, making it near impossible to catch up. Deloitte.

    President Trump has attacked the Made In China 2025 policy because the US, stuck in neoclassical macroeconomics, is committed to a system which not only does not produce the goods but also can’t afford the essential infrastructure required for the next major advance in the ongoing industrial revolution. The decision will put the Five Eyes countries ten years behind China in 5G and its associated technologies.

    http://www.unz.com/article/huawei-5g-and-the-fourth-industrial-revolution/

    1. salut cher Foxhound, dans l’article que tu nous a donné à lire il y a ce passage décoiffant! “… Votre téléphone Huawei est assemblé avec seulement 28,5 secondes de travail humain dans une usine automatisée haut de gamme répartie sur 1,4 km 2. L’automatisation et les mises à niveau technologiques ont réduit le personnel à 17 personnes, alors que plus de 30 lignes de production produisent 2 millions de smartphones par mois…” aïe, aïe, aïe… ouïlle, ça va faire très mal, cette affiare. (l’avenir de la planète se situe bien à l’est toute!)

    2. traduction du post : Les opérateurs sans fil du monde entier se précipitent pour adopter les réseaux 5G afin d’alimenter les voitures autoportées, la réalité virtuelle et les villes intelligentes. Nous parlons de milliards d’appareils sur le même réseau, pas seulement de millions. Les pays qui adoptent la 5G pour la première fois pourraient bénéficier de plus d’une décennie d’avantages concurrentiels. Les pays qui adoptent d’abord la 5G devraient enregistrer des gains disproportionnés en termes d’impact macroéconomique par rapport à ceux qui sont à la traîne. Le plan quinquennal de la Chine prévoit d’investir 400 milliards de dollars supplémentaires dans la technologie 5G et, par conséquent, la Chine pourrait être en train de créer un tsunami 5G, ce qui rendrait presque impossible le rattrapage. Deloitte.

      Le président Trump a attaqué la politique Made In China 2025 parce que les Etats-Unis, bloqués dans la macroéconomie néoclassique, se sont engagés dans un système qui non seulement ne produit pas les biens, mais ne peut pas non plus se permettre les infrastructures essentielles requises pour la prochaine avancée majeure dans la révolution industrielle en cours. La décision placera les pays de Five Eyes dix ans derrière la Chine en 5G et ses technologies associées.”

      Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

    3. Tout est dit ! La cupidité du marché a fini par lui créer un clone plus efficace et il n’y a plus aucun moyen de rattraper la nouvelle évolution. Le syndrome de Thyucidide (Sparte vs Athènes) n’est pas adapté en tant que concept heuristique pour expliquer la nouvelle donne entre les États-Unis et la Chine.

  4. Cet article paru sur le site Asia Time à l’adresse Internet suivante: (https://www.asiatimes.com/2019/06/article/china-grants-5g-licenses-to-major-telecoms/). La Chine a déjà pré-vendu des licences de sa technologie 5G à 30 pays dans le monde, impossible d’arrêter la “machine”…, ni les étasuniens, et ni personne n’y peuvent plus rien!, c’est un fait… (article intitulé : « … Feu vert à l’utilisation commerciale de la 5G pour accélérer l’avenir connecté de la Chine… ( Xinhua ) 09h12, 7 juin 2019» à l’adresse Internet suivante : (http://en.people.cn/n3/2019/0607/c90000-9585575.html) La Chine accorde des licences 5G à de grands opérateurs télécoms China Telecom, China Mobile, China Unicom et China Broadcasting Network, tous deux inscrits sur la liste. Par le PERSONNEL de : ASIA TIMES Le gouvernement chinois a accordé jeudi des licences 5G pour un usage commercial à quatre sociétés de télécommunications appartenant à l’Etat. Le déménagement est venu plus tôt que prévu par le marché. Le premier groupe de sociétés ayant obtenu les licences 5G comprenait trois opérateurs inscrits à la liste de Hong Kong – China Telecom, China Mobile, China Unicom – ainsi que China Broadcasting Network, a rapporté l’agence de presse Xinhua. Le marché avait initialement prévu que le gouvernement octroierait les licences 5G vers la fin de cette année, ou en octobre au plus tôt. Cette annonce intervient un jour après que Huawei, le géant de la technologie récemment mis sur une liste noire par le gouv

    1. …ni les étasuniens, et ni personne n’y peuvent plus rien!, c’est un fait…
      Le pari des régimes neo-féodaux occidentaux grace à la sinistre vague “Social-Démocrate” et toute cette pourriture de néo-libéraux venant d’Europe de l’Est, était de démanteler les acquis sociaux en démantelant toutes les structures de production, ne laissant que le minimum, l’industrie militaire de pointe, et les services. La destruction des grands outils industriels étant la condition obligatoire pour éliminer toutes les résistances syndicales entre autres, pendant que les oligarques s’enrichissaient comme Crésus. Or en agissant de la sorte ils ont sans le vouloir accélerer l’ascenssion d’un rival qui est entrain de les bousculuer, et à terme qui les challengera. Les élites occidentales ont tout détruit, au point de casser la cohésion des pays. Ils voyaient la Chine puissance seuleument et au mieux vers 2080-90. Or en 2020 avec la sortie du J-20 et SU-57, la Chine et la Russie leur disputent la domination mondiale. Les dirigeants occidentaux en particuliers US sont stupéfaits, parce qu’ils n’ont aucune parade à opposer. Ils n’ont plus d’outil militaire décisiif, plus de moyens financiers -tous surendettés-, plus de suprematie technologique. Là ou avant il y avait Alcatel, Ercisson, Nokia, aujourd’hui c’est ZTE, Huawei etc…et bientot Comac, Tupolev suplanteront Boeing, et Airbus. Basculement historique, merci la cupidité!

    2. suite: Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, a déclaré : « … En date du 6 juin, Huawei avait déjà signé 46 contrats pour l’utilisation commerciale de la 5G avec 30 États… » article intitulé: « Ministère chinois des Affaires étrangères: le discours de Pompeo manque de crédibilité » Mardi 11 juin 2019 (adresse Internet: ) (http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2019/0611/c31354-9586750.html)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.