Analysis

L’Iran a utilisé le système Sol-Air Khordad pour abattre le drone de reconnaissance furtif US RQ-4A “Global Hawk” alors qu’il était en mode invisible

C’est finalement avec des missiles Sol-Air Khordad que la défense aérospatiale iranienne a pu abattre le drone de reconnaissance furtif US Northrop Grumann RQ-4A Global Hawk et dont la version abattue comportait des options de furtivité supplémentaires et totalement inédites.

002

Le Northrop Grumann RQ-4A est l’un des drones les plus chers dans l’inventaire US (coût unitaire dépassant les 230 millions de dollars US). Le RQ-4A perdu dans le Golfe arabo-persique était en mode furtif complet lorsqu’il a été détecté, verrouillé et abattu par le missile Sol-Air iranien.

b5

lk1.jpg

La survivabilité du RQ-4A est pourtant quasiment légendaire selon des analystes de la défense US qui évoquent ses brillants et très discrets états de service au dessus d’un nombre incroyable de pays dont des alliés très proches de Washington. Des RQ-4A avaient survolé des pays dotés de très puissants systèmes de défense aériennes et d’un maillage dense de radars sans qu’ils soient détectés.

La République islamique d’Iran affirme, preuves à l’appui, que le drone abattu aurait pénétré son espace aérien tandis que Washington insiste sur le contraire.

Le commandement militaire iranien a affirmé avoir abattu le drone furtif et délibérément épargné un avion de guerre US P-8A Poseidon avec 35 personnes à bord qui accompagnait le drone. Le P-8 Poseidon est un avion de lutte anti-submersible et anti-navire basé sur une version militarisée du Boeing 737.

p8.jpg

Cet incident démontre de manière claire que l’on ne connaît pas les capacités réelles de la défense iranienne.

Le fait qu’un missile Sol-Air entièrement fabriqué en Iran puisse abattre l’un des meilleurs drones furtifs américains soulève des myriades de questions sur la réalité du dispositif défensif iranien, lequel ne doit certainement pas être de deuxième ligne.

Le système SAM iranien Khordad est l’un des rares systèmes à avoir eu son baptême de feu très peu de temps après sa présentation au public. Son premier test au combat fut incontestablement un succès complet. Au bout d’une brève salve de deux missiles tirés, le second abat un RQ-4A en mode invisible complet. C’est une prouesse que ni le système russe S-300 et encore moins le Patriot US n’ont réussi à réaliser dans des conditions de combat réel.

Mais d’où vient ce système?

Le Khordad III est une variante issue du système de défense Sol-Air de moyenne portée RAAD. Ce dernier est entré en service vers les années 2006-2007 et déploie des missiles TAER-2B sur des rampes mobiles et des TEL. Le TAER-2B serait l’un des missiles Sol-Air iraniens les plus répandus au sein des forces de la défense aérospatiale de la République islamique d’Iran. Les batteries RAAD sont souvent déployées aux côtés de batteries de S-200 améliorés et de S-300PMU2.

Le système Khordad dans sa dernière variante est une version de longue portée du RAAD et pourrait engager six à huit cibles en simultané à plus de 200 kilomètres. Et selon les déclarations d’un général iranien, le Khordad peut engager des cibles furtives à une distance de 85 kilomètres.

D’où viennent les radars en réseaux à commande de phase équipant de tels système? Là aussi le mystère demeure entier. Une origine chinoise ou nord-coréenne n’est pas à exclure mais il semble que les iraniens aient réussi à maîtriser ce domaine.

L’efficacité d’un tel système sur lequel nous avions des doutes change la donne. Les officiels iraniens ne plaisantaient pas en présentant leurs armements. Un de leurs systèmes locaux a réussi l’exploit d’abattre un drone furtif sophistiqué du premier coup, et cela influe lourdement sur l’équilibre stratégique du Moyen-Orient. Les adversaires de l’Iran se rendent compte que tous leurs calculs géostratégiques étaient faussés sur l’Iran. L’absence d’information sur les capacités défensives réelles de l’Iran paralysent toute prise de décision en faveur d’une option militaire contre l’Iran. Une option fort risquée et quasiment impossible à mettre en œuvre dans les circonstances actuelles.

Ce qui est certain est que cet incident va encourager les iraniens à produire plus de missiles Sol-Air et à accélérer la recherche et le développement de nouvelles armes. C’est le résultat des longues sanctions et de l’étranglement économique et financier d’une vieille nation qu’Israël veut à tout prix détruire en utilisant la puissance militaire US à son profit. Un pari fort risqué. Le Moyen-Orient a profondément changé depuis l’échec de la guerre en Syrie.

Publicités



');

13 Replies to “L’Iran a utilisé le système Sol-Air Khordad pour abattre le drone de reconnaissance furtif US RQ-4A “Global Hawk” alors qu’il était en mode invisible

  1. Ping : My Homepage
  2. Je pense à ceux qui étaient dans l’avion qui suivait le drone, ils ont du se piss.. dessus!!!

  3. @Strategika
    Il semble bien que les Etats Unis soient décidés à tenter le tout pour le tout, et donc une nouvelle guerre de grande importance se décide au Moyen Orient, dans les heures, si ça n’est les jours qui viennent. Aprés la série de défaites succcessives depuis 1950, les américains leurrés par leur fausse victoire de 1991 remettent ça. Comme je le pensais les “vieux” militaires qui avaient fait la guerre du Vietnam et de Corée -bien que peu brillants- bloquaient toute initiative dans le sens d’une guerre, parce qu’ils connaissaient mieux que quiconque ce qu’une défaite veut dire. Cependant la génération de petites “merdes” parce que je suis désolé on appelle un chat un chat, un chien un chien issues de la guerre du Golfe 1991 tiennent les reines aujourd’hui, et rien ne les arrettera. Ils ont grandi aux kellogs, Yoghourt,, aveuglés par les super productions hollywooodiennes, et les preches des pasteurs, pretres débauchés et dégénérés à la con sont surs et certains que “Dieu” est avec eux et qu’ils vont gagner parce qu’ils sont “américains” et “WASP”.
    Cette guerre verra l’expulsion définitive des Etats Unis du Moyen Orient, la fin de l’existence d’Israèl, mais aussi la fin de l’existence de ces états et régimes fantoches de la Peninsule Arabique comme la Jordanie, l’Arabie dite “Séoudite”, mais aussi le Maroc, comme la Tunisie pourraient trépasser, y compris l’Algérie, l’Egypte et bien d’autres sur la liste comme les dits “états” baltes, Taiwan, la Corée du Sud, voir peut etre la Pologne. On se dirige tout droit vers un séisme géopolitique de grande ampleur.

    Encore une fois si vous pensez que Trump décide de quelque chose, vous vous trompez lourdement, c’est l’appareil militaro-industriel qui décide de tout, et donc les militaires. Comme on le voit c’est bien l’Occident, et les “Démocraties” qui foutent la merde, et personne d’autre. Malgrés de grosses pertes civiles, je n’ai aucun doute sur le fait que les Iraniens triompheront. De toute façon une guerre était inéluctable, les américains ne peuvent tout simplement pas en rester là sans rien faire, sinon c’est leur système, c.a.d. l’union américaine qui risque de trépasser. Ils ont tout simplement choisi le moindre mal.

    https://twitter.com/realDonaldTrump/status/1142567481124503552

    1. Ne prends pas tes rêves pour la réalité foxterrier. Le Maroc se porte bien, on ne peut pas en dire autant du taudis français 🙂

  4. La prochaine fois, non seulement abattre les missiles ricains , mais détruire aussi la source de leur provenance, comme les juifs font en Syrie, une idée d’un général russe.

  5. je paierai une fortune pour voir un F35 a proximité de l espace aerien Iranien ou un F22 le nec plus ultra des avions furtifs en mode passif avec un AWACS en couverture , bref plus sérieusement avec des réacteurs et un autoguidage final thermique du missile la Furtivité est une pure escroquerie a partir du moment ou les puissants radars au sol ont juste besoin de détecter meme une bribe de signature de l objet volant une salve de missile dans la bonne direction a mach 3 avec autoguidage finale thermique et optique aura raison de n importe quel avion et plus l objet volant accéléré pour se dégager et plus il y a de traîné thermique , et plus il manœuvre en virage serré d évitement plus il perd de vitesse pour s offrir au prochain missile de la salve ………..etc donc survivabilité proche de zero en zone hostile hautement dangereuse .

  6. Le + extraordinaire c’est le fait que que ce drone -pourtant completement furtif pretendent les US- ait pu etre détecté, et abattu. A plus de 200 millions $ piece il est + que probable cet aeronef devait etre construit avec ce qui se fait de mieux en Occident. Ce qui pour les US est une catastrophe. Qu’en sera-t-il de la prétendue “furtivité” du B-2 ? F-35 ? F-22 ? C’est des pans entiers de la stratégie US qui sont entrain de s’éffondrer sous nos yeux. Il va de soi que ce système sol-air iranien – à l’origine nord coreenne ? chinoise ? russe ?- va connaitre un succés exponentiel à l’export, et pas seuleument en Syrie. Dans ce contexte qu’es ce qui retiendra l’Egypte, l’Argentine, le Brésil, les Philippines etc…de rester des satelittes occidentaux ?
    C’est une certitude les US ne sont plus en tete dans la course aux armements. Ce qui placent les leaders US devant des choix suicidaires. Soit ils ne font rien, et leurs adversaires vont prendre de + en + l’ascendant jusqu’à leur expulsion d’Asie, et d’Afriquee -tout au moins de certaines régions-. Soiit les US -et c’est la solution qui va etre retunue par les hauts responsables américains- vont se lancer dans une nouvelle guerre dont l’issue ne fait aucun doute, ils precipiteront par là meme l’effondrement de leur empire.

    On notera que les hauts responsables militaires US -comme naguere leurs imbeciles prédecesseurs britaniques à la veille de la catastrophe de la chute de Singapour- ne répondent que par le dédains, mépris et rascisme. Pour eux ce drone n’a pu etre descendu que grace aux conseillers russes. Comme si les iraniens avaient besoin des russes pour tout faire. La tragedie US, c’est le fait que le savoir faire technique certes, mais aussi et surtout géopolitique se perd. Ils en paieront le prix fort et trés bientot.

  7. la légendaire furtivité des appareil US fait souvent défaut. Souvenez-vous lors de la guerre de Yougoslavie, quelques officiers serbes avaient utilisé une simple triangulation pour repérer et abattre le fameux F-117

  8. Les USA se méfiais des s400 russes alors qu’il fallait se méfier des Khordad iranien.

  9. surtout que la question du ruissellement (comme dirait l’autre débile d’éborgneur de chez rotschild) de ces technologies aux alliés de l’Iran est à envisager (sous une forme ou sous une autre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.