Un hélicoptère Aérospatiale Gazelle abattu à coups de Kalashnikov au Mali lors d'une opération militaire (14 juin 2019) 1

Un hélicoptère Aérospatiale Gazelle de l’Armée française a été touché par des tirs d’armes légères (essentiellement de calibre 7.62 mm) et a été forcé à atterrir durant une opération de combat au Mali le 14 juin 2019. Trois membres d’équipage ont été blessés.

Un hélicoptère Aérospatiale Gazelle abattu à coups de Kalashnikov au Mali lors d'une opération militaire (14 juin 2019) 2

Cet incident a eu lieu près de Liptako-Gourma, près de la frontière entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso lors d’une opération dans laquelle des hélicoptères d’attaque Tigre et des hélicoptères Gazelle ont été utilisés contre un camp présumé de combattants irréguliers que le ministère français de la Défense a designé comme des membres de l’organisation de l’État Islamique dans le Grand Sahara. Or aucun groupe terroriste activant présentement au Sahel n’a adopté cette dénomination.

Des troupes maliennes et nigériennes participaient à cette opération dans le cadre de l’opération Berkhane avec l’appui de forces françaises mais il semble qu’il y ait eu une mauvaise coordination au sol ayant nécessité un soutien aérien tactique assez important. Des drones d’attaque General Atomics MQ-9 Reaper, des bombardiers Dassault Mirage 2000 et des hélicoptères d’attaque Airbus Tigre/Tiger ont déversé des missiles, des roquettes et des bombes sur le camp improvisé.

Un hélicoptère Aérospatiale Gazelle abattu à coups de Kalashnikov au Mali lors d'une opération militaire (14 juin 2019) 3

L’un des hélicoptères Aérospatiale Gazelle fut touché par des tirs de Kalashnikov et a pris feu. Deux membres blessés de son équipage furent attachés au train d’atterrissage d’un autre hélicoptère Tigre et évacués à la hâte. L’hélicoptère Gazelle touché fut quand à lui détruit par les forces françaises pour éviter sa capture par l’adversaire.

Un Mirage 2000 fit une passe de bombardement et des troupes maliennes et nigériennes purent se déployer temporairement dans la zone où une vingtaine de corps ont été retrouvés.

Un hélicoptère Aérospatiale Gazelle abattu à coups de Kalashnikov au Mali lors d'une opération militaire (14 juin 2019) 4
Un hélicoptère Aérospatiale Gazelle abattu à coups de Kalashnikov au Mali lors d'une opération militaire (14 juin 2019) 5

C’est du moins ce que la censure militaire, l’une des plus lourdes ayant jamais existé, a laissé filtrer sur la désastreuse intervention au Sahel.

Des membres de la communauté Fulani du Mali racontent une toute autre version des faits.

Cet incident démontre une fois encore qu’il est toujours dangereux d’utiliser des tensions intercommunautaires (Dogons contre Fulani ou Peuls) et de cibler une communauté à cause de son histoire (le Liptako-Gourma fut un Émirat au 19ème siècle fondé par Brahima Saidou).

Tous les éléments d’un futur conflit fratricide sont en train d’être semés dans les régions les plus paisibles du Sahel et un scénario semblable à celui du Rwanda n’est plus à exclure d’ici quelques années. C’est le dilemme des interventions étrangères : elles créent des conflits au lieu d’y mettre fin. C’est probablement l’effet recherché : la guerre, c’est la paix…et le profit !

Un hélicoptère Aérospatiale Gazelle abattu à coups de Kalashnikov au Mali lors d’une opération militaire (14 juin 2019)
Publicités



');

Vous pourrez aussi aimer

13 commentaires sur “Un hélicoptère Aérospatiale Gazelle abattu à coups de Kalashnikov au Mali lors d’une opération militaire (14 juin 2019)

  1. Un Hélicoptère Aérospatiale Gazelle Abattu À Coups De Kalashnikov…
    J’avais entendu, lu pareil histoire mais durant la guerre d’Afghanistan 1979-1989. Ou des prétendus “Moudjahidines”, voir des “Freedom Fighters” -dixit R. Reagan- se vantaient réguliérement d’avoir descendu des hélicoptères soviétiques, et pas n’importe lesquels les Mil-8 et Mil-24 avec de simple AK-47. On imagine la scène, déja un hélico n’arrive jamais esseulé, de plus le stress doit etre intense, tant pour les pilotes d’hélico, que pour le prétendu “Freedom Fighter”. Pour abattre un helico volant à 240 m/s, il faut soit avoir un coup de bol incroyable, où alors etre mechament doué ainsi il manque plus que Stalone sa bandouliere, et ses gros bras.. Si c’était le cas au Mali ça se saurait depuis un bail. Je ne dis pas que dans l’absolu c’est impossible, mais ça releve quand meme d’un scenario hollywoodien.

    1. En Afghanistan, la propagande des moudjahidines prétendait que les Mil Mi-24 Hind soviétiques étaient abattus à coups de poignées de terre sèche accompagnées de quelques formules rituelles incantatoires : ainsi, il suffisait de jeter une poignée de terre en direction de l’hélicoptère blindé en balbutiant quelques incantations et le Hind flambait tout seul.
      En réalité il y n’ya jamais eu de Hind descendu à coups d’AK mais par contre des dizaines de Mil Mi-8 et Mi 171 furent perdus à coups de PKM.

      1. …mais par contre des dizaines de Mil Mi-8 et Mi 171 furent perdus à coups de PKM.
        Des dizaines de …Mil-8 et à coups de PKM ?
        Je ne dis pas que j’ai tout vu, tout entendu par contre des dizaines et à coups 7.62 …ca me laisse plus que sceptique. Encore une fois j’étais sur place, j’ai pas vu, je ne peux rien dire. Comme je le dis toujours dans l’absolu rien n’est impossible. La configuration géographique de l’Afghansitan fait que pour tout aéronef c’ est extremement dangeureux. L’altitude moyenne de ce pays est de l’ordre de 2.000 metres, il est trés facile de tendre un piège au moins une fois à un groupe d’hélicoptères, par contre la deuxième fois c’est beaucoup plus risqué. J’ai entendu et lu -encore une fois j’ai pas été vérifié sur place- que les Etats Unis avaient fourni en nombre des cannons anti aériens, notamment les 23 mm. Facile à produire, prix dérisoire, , relativement facile à cacher et donc à transporter, sauf peut etre sur les sommets -quoique ? – relativement efficaces jusqu’à 2.000 metres, ces cannons sont utilisés dans le monde entier et je pense que la destruction de l’hélicoptère Gazelle hier était sans doute du à un de ces cannons. A ma connaissance le Mali, le Sahel c’est relativement plat si on le compare à l’Afghanistan, et donc à coups de AK-47 c’est quelque peu compliqué, par contre avec les ZSU-23 mm c’est quelque chose qui pourrait s’envisager, si c’est pas une variante des SA-18 nord coréennes pillées par les terroristes dans les stock de l’armée syrienne.

        1. Un cas d’école: un Mil-Mi 171 modifié avec une avionique sud-africaine et doté de dominos lance-roquettes survolant une forêt dense à basse altitude fut piégé par des terroristes cachés dans la canopée. Les tirs d’armes légères ne firent aucun effet à l’helico dont la partie inférieure a reçu un blindage supplémentaire. Par contre un coup de RPG à bout portant sur le rotor fut sans appel.

          Cas d’école numéro 2: un Mil Mi8 survolant une région montagneuse de plus de 1800 m fut pris entre des feux croisés venant …des crêtes au dessus de lui! Un projectile a fini par arracher le rotor de stabilisation et l’appareil est parti en tournoyant.

          Cas d’école num3: un CH53 abattu par un RPG en phase d’atterrissage. Un blackhawk aussi.

          Pour la Gazelle, j’ai appris que les pilotes français avaient avec un Sniper avec un fusil ATM et qu’il survolaient le théâtre des opérations à moins de 50m d’altitude et même beaucoup moins. Le turbomeca et le plexiglas ont été criblés de balles.
          Pour le reste je suis d’accord.

          1. Par contre un coup de RPG à bout portant … fut sans appel
            Je pense qu’à l’heure actuel un tir de RPG-7, et surtout sa nouvelle grenade, peut détruire n’importe quel char au monde, y compris un T-90 avec ou sans protection, l’Armata avec ou sans protection, Merkava avec ou sans protection, etc..Alors contre un hélico, quelqu’il soit c’est meme pas la peine. Mais avoue qu’il y a une grosse différence entre une PKM et un RPG, c’est pas vraiment le meme calibre :-). Durant les années 2000 il existait d’innombrables vidéos de la résistance irakienne s’en prennant à des chars et blindés US. Aujourd’hui il semble que Youtube ait fait le grand menage. Je me souviens avoir vu dans les années 2004, 2005 une opération de la résistance irakienne ou ils abattaient un hélico US avec une RPG, je ne me rappelle plus si c’était un UH-60, ou un modele plus petit, mais c’était spectaculaire. Depuis cette vidéo est introuvable. Si tu la retrouve je suis plus que prenneur.

  2. Quand une force étrangére s’installe durablement dans un pays pour aider ou soutenir une faction d’une population, elle devient avec le temps indésirable méme par ceux qu’elle vient protéger

  3. Le lieutenant Boiteux, pilote de Gazelle, avait été le premier tué français de l’opération Serval. De mémoire, il avait également été touché par des tirs d’armes légères. Le cockpit du Gazelle ne protège de rien.

    1. Les carlingues d’avions quelle que soit leur ossature ne présentent nulle protection contre les tirs de petit calibre

      1. L’AH225M est plutôt bien fournis pour parler les petits calibre… Ils ont sacrifié vitesse, autonomie pour de la protection blindée.

      2. Les carlingues d’avions … ne présentent nulle protection contre les tirs de petit calibre
        Loin d’etre un expert ce qu’on peut affirmer c’est le fait que la Gazelle est un des meileurs hélicoptères de combat au monde, où l’était à sa sortie. Il est + que probable que l’helicoptere Gazelle réisiste aux impacts de petits calibre. A condition que le tir soit modéré. En outre un avion de combat specialement dédié au bombardement tactique ou à l’attaque comme l’était le Jaguar, à mon sens il serait douteux que les ingénieurs n’aient pas pensé à le protéger contre les armes de petits calibre, étant donné sa spécialisation. Cependant face à un tir nourri de mitralilleuses lourdes telle que la Kord, Browing, NSV, voir Dshk je ne sais pas dire. Autre exemple il est dit, rabaché, que le A-10 a résisté à des impact de 23 mm -ce dont je doute fort-. J’ai pas été voir, et je ne fais pas confiance aux médias US encore moins aux affirmations du DoD. Un tir nourri de plusieur batteries -ZSU- de 23 mm peut déscendre n’importe quel avion à moins de 2.000 metres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.