Le JF-17 Thunder, un avion de combat étonnant portant la génétique lointaine du Mig-21 Fishbed et du Chengdu J-7 1
Le JF-17 Thunder, un avion de combat étonnant portant la génétique lointaine du Mig-21 Fishbed et du Chengdu J-7
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

9 commentaires sur “Le JF-17 Thunder, un avion de combat étonnant portant la génétique lointaine du Mig-21 Fishbed et du Chengdu J-7

  1. traduction :
    F 17 J 17 Affichage Aérien Tonnerre au Salon du Bourget 2019.

    Le Salon du Bourget est le plus grand salon de l’aéronautique et de l’industrie aérospatiale au monde, mesuré par le nombre d’exposants et la taille de l’espace d’exposition. En deuxième position se trouve Farnborough, au Royaume-Uni, suivi du Dubai Air Show ou du Singapore Airshow.

    JF-17 Tonnerre
    FC-1 Xiaolong
    Pakistan JF-17 (modifié).jpg
    Un JF-17 de l’armée de l’air pakistanaise
    Rôle Avion de combat multirôle
    Origine nationale Chine / Pakistan
    Fabricant Chengdu Aircraft Industry Group/Pakistan Aeronautical Complex
    Premier vol 25 août 2003
    Introduction 12 mars 2007
    Statut En service
    Principaux utilisateurs Pakistan Air Force
    Armée de l’air du Myanmar
    Produit en Chine : Juin 2007 à ce jour
    Au Pakistan : Janvier 2008 à ce jour
    Nombre de véhicules construits 100+[1]
    Coût du programme : 500 millions de dollars américains
    Coût unitaire
    Bloc 1 : ~25 millions de dollars US[2][2
    Bloc 2 : US$ ~28 millions[citation requise]
    Bloc 3 : US$ ~32 millions (prévus)[2][2
    Le PAC JF-17 Thunder (Urdu : جے ایف-١٧ Xiāo), ou CAC FC-1 Xiaolong (pinyin : Xiāo Lóng ; littéralement:’Fierce Dragon’), est un avion de combat léger, monomoteur, multi-rôle, développé conjointement par le Pakistan Aeronautical Complex (PAC) et la Chengdu Aircraft Corporation (CAC) chinoise. Le JF-17 peut être utilisé pour la reconnaissance aérienne, l’attaque au sol et l’interception d’avions. Sa désignation “JF-17” par le Pakistan est l’abréviation de “Joint Fighter-17”, tandis que la désignation et le nom “FC-1 Xiaolong” par la Chine signifie “Fighter China-1 Fierce Dragon”.

    Le JF-17 peut déployer diverses munitions, notamment des missiles air-air et air-sol, ainsi qu’un auto-canon GSh-23-2 de 23 mm à double canon. Propulsé par un turboréacteur Guizhou WS-13 ou Klimov RD-93 à post-combustion, il a une vitesse de pointe de Mach 1.8.[3] Le JF-17 va devenir l’épine dorsale de la Pakistan Air Force (PAF), complétant le General Dynamics F-16 Fighting Falcon à la moitié du coût.En 2015, le Pakistan a produit 16 JF-17[6] En 2016, le Pakistan devrait avoir la capacité de produire 25 JF-17 par année. 7] En décembre 2016, le complexe aéronautique pakistanais avait fabriqué 70 avions à réaction destinés à l’armée de l’air pakistanaise du type Block 1,[8][9] et 33 du type Block 2[10].

    L’armée de l’air pakistanaise prévoit, d’ici 2017, de lancer une version biplace appelée JF-17B pour améliorer la capacité opérationnelle et l’entraînement[11][12] Les préparatifs pour une version plus avancée et technologiquement plus sophistiquée du bloc III de l’avion sont en cours et le radar AESA KJ-7A, qui peut suivre 15 cibles et engager 4 cibles simultanément[13] a été élaboré.

    Depuis son entrée en service en 2011, le JF-17 Thunder a accumulé 19 000 heures de vol opérationnel[14] Le JF-17 a été utilisé par l’armée de l’air pakistanaise pour bombarder des positions militantes pendant la guerre dans le nord-ouest du Pakistan[15], en utilisant des munitions non guidées et des missiles guidés pour une frappe précise.

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

    1. Propulsé par un turboréacteur Guizhou WS-13 ou Klimov RD-93 à post-combustion….
      Le Pakistan pays, ou entité sortie de nulle part, si ce n’est des tirroires de l’Inteligence Services, puis de la CIA. Persone pour me dire comment ce pays a fait pour exister depuis sa prétendue “Independance”. Enfin bon, passons.
      Le JF-17 sera propulsé par un WS-13/19 chinois, et non le RD-93 d’origine russe. La raison est evidente, la Russie entretient des relations d’amitiés et d’étroites cooperation avec l’Inde, depuis la période soviétique, c’est à dire depuis le début des années 60. L’Inde a toujours été un allié extremement fidele, fiable à la Russie, et pour rien au monde à Moscou il est question de tenter l’experience avec son imprevisible, extremement volatile et trés peu fiable voisin occidentale, c’est à dire les dirigeants du Pakistan. Seul la Chine a des interets avec le Pakistan, et la quasi totalité de cet avion, les brevets, le savoir faire, son financement sont chinois. Pour info, le Pakistan ne vit que des subsides de l’Arabie dite Séoudite, et des Etats Unis. Ces derniers voient rouge dans la mesure où le Pakistan s’est tourné vers la Chine aux dépens de ses relations avec les occidentaux. Rien n’indique qu’il n’y ait pas des veleités de coups d’état à Karachi qui porterait au pouvoir des dirigeants pro-occidentaux, et qui mettraient un terme au future du JF-17.
      De plus le JF-17 est d’aprés certains specialistes de la question, il est bien moins manoeuvrable que le Mig-21. En outre il existe plusieur version, à ce qu’il parait les versions Block III et IV semblent trés sophistiquées, plus encore que ne le sont les dernieres séries des F-16, et du Rafale, mais beaucoup +cher. Le WS-19 serait à poussées vectorielles 3D, sans compter un radar ultra sophistiqué.
      Je ne sais pas si la Chine jusqu’à là trés réticente acceptera de transferer ce précieux savoir faire à un pays dont les dirigeeants sont tout sauf fiables. En tout cas il est peu probable que la Chine daigne livrer au Karachi la dernière série de ses missiles air-air les PL-12, et on peut aisément comprenndre pourquoi.

      1. La capitale du Pakistan a été transférée de Karachi à Rawalpindi en 1958 puis à Islamabad vers la fin des années 60.
        Les chinois semblent déterminés à extraire le Pakistan de l’influence US et ils mènent une véritable OPA sur le pays.
        Le Pakistan a eu la main heureuse en optant pour une industrie militaire initialement basée sur l’industrie d’armement Allemande. Cela lui a permis d’avoir une base solide et certaines armes légères fabriquées par le Pakistan Ordnance Complex sont bien plus solides et endurantes que les originaux (MP-5, G-3, MG-3, etc.). Pour l’aéronautique, les pakistanais ont longtemps été parmi les rares à rénover les turboréacteurs des Mirage français avant de se tourner aux chinois.

        1. …les pakistanais ont longtemps été parmi les rares à rénover les turboréacteurs des Mirage français…
          Tu veux dire que les pakistanais sont capable de répliquer et moderniser le l’ATAR par leurs propres moyens ?

          1. Merci pour ces infos. Si le Pakistan arrive à dupliquer les avions de sa flotte aérienne, comme c’est le cas avec le voisin iranien alors c’est non seuleument une formidable prouesse technique, mais en plus c’est un extraordinaire bouleversement. Le Mirage III peut etre considéré à juste titre comme un équivalent du Mig-21 qui est un avion de génération III. Or pour fabriquer des avions comme le F-15, Rafale, Mig-29, Typhoon etc…c’est bete comme choux, mais il faut commencer par des avions de generation III. L’Iran y parvient avec ses F-5 F, il est + que probable que le Pakistan et la Turquie mais aussi d’autres pays comme le Venezuela, l’Argentine, le Brésil etc… y parviendront trés prochainement.

            PS- pour ce qui est de la Corée du Nord il est à présent presque certain que les nord coréens aient réussi à dupliquer certains élements du Mig-29, si t’as des infos je suis plus que prenneur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.