Précision 1

Une organisation non-gouvernementale qui nous a demandé de ne pas citer son nom, nous a contacté au sujet de la nomenclature utilisée dans nos articles quand il est question de certaines organisations politico-militaires au Levant et au Moyen-Orient.

Le président fort influent de l’ONG évoquée ci-dessus souligne que dans majeure partie des cas, notre site n’a jamais accolé l’étiquette d’organisation terroriste au parti politique libanais connu sous le nom de “Hezbollah” conformément aux décisions prises par les grandes puissances ou encore de ne jamais condamner le Hamas palestinien de l’enclave de Gaza.

Une précision s’impose donc:

Primo: Le Hezbollah libanais est un mouvement politico-militaire influent au Liban et il fait non seulement partie intégrante de la vie politique libanaise mais demeure l’une des plus grandes forces politiques du pays dont la popularité dépasse largement le cadre confessionnel de ce pays du Levant. Il est dûment reconnu par l’État libanais et il n’a jamais été question de le considérer comme une organisation illégale. Sa vocation politique est bien établie et son évolution militaire est inhérente à l’invasion israélienne du Liban en 1982.

Nous ne sommes pas concernés par sa classification comme une entité terroriste par certains gouvernements qui lui sont hostiles ou influencés par ses adversaires au Moyen-Orient.

Quand au Hamas palestinien, notre site évoque très peu sinon presque pas du tout la question palestinienne. La question du président de l’ONG à ce sujet nous semble donc assez incongrue.

Merci de votre intérêt.

Précision
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

9 commentaires sur “Précision

  1. Si ces gens là pensent être là où toute évidence ils ne sont de pas, c’est que l’histoire du tigre en papier existe vraiment ; bombez le torse, bombez !, les mots certes et la liberté d’expression, malgré qu’en macronie, ils s’assoient bien volontiers dessus…, mais pour combien de temps encore? Leur temps est gravement raccourci et compté, une claque électorale ne leur a donc pas suffit ?!

  2. Juste pour parler d’autres choses, aurais tu des infos sur la grande manif prévue ce vendredi 5-7 en Algérie ?
    https://www.tsa-algerie.com/lappel-de-personnalites-au-peuple-algerien/
    Surtout qu’en ce moment les tentatives de coups d’états pro US et autres destabilisations venants des Etats Unis se font un peu partout dans le monde, notamment au Soudan et bien sur à Hong Kong.
    En Algérie ce qui est inquiétant c’est ce que tu nous a révélé recemment, notamment des missiles anti chars Javelin -specialement conçu pour détruire les chars T-90 qui équipent l’armée algérienne, et egyptienne – ont été vus en Libye, et ont certainement passé les frontières. avec des missiles sol-air portatifs. L’été 2019 s’annonce trés “chaud” en Algérie! Mias ça y a rien de nouveau, ça fait un bail que tu nous en parles.

    A ton avis es ce le début de la grande destabilisation qui s’annonce pour l’Algérie ?

    1. j y suis et je peux dire que le bras de fer continu ,le seul truc nouveau est l ouverture du dialogue avec un certain Rehabi qui fait plus ou moins consensus aupres d une large catégorie des manifestants d un certain niveau si vous me permettez l expression , un apercu sur le personnage :

      https://www.algerie1.com/actualite/abdelaziz-rehabi-laquo-l-armee-n-a-pas-a-s-immiscer-dans-les-initiatives-politiques-ou-chercher-a-les-orienter-raquo

      il semble etre clean sans la moindre casserole a son actif avec une bonne popularité ,le reste wait & see , pour la déstabilisation de l Algérie c est une équation que seul l avenir semble pouvoir répondre car il y a peu de similitude avec la Syrie ou l Irak ou l Afghanistan pour pouvoir faire monter la mayonnaise d un conflit hybride

      1. Merci pour votre témoignage.
        Un de nos principaux contributeurs a presenté sa candidature aux présidentielles annulées d’avril et de juillet 2019.

  3. Tiens donc des organisations s’inquiète de ta ligne éditoriale.
    Mais de quoi se mêle t-il.

  4. ” Le président fort influent de l’ONG évoquée ci-dessus souligne que dans majeure partie des cas, notre site n’a jamais accolé l’étiquette d’organisation terroriste au parti politique libanais connu sous le nom de “Hezbollah” conformément aux décisions prises par les grandes puissances ou encore de ne jamais condamner le Hamas palestinien de l’enclave de Gaza. ”
    il souligne ? ? ? mais le déplorait il ?

    1. En général, quand les influents sur le dialecte médiatique imposé souligne un fait, c’est que la ligne éditoriale mise en cause ne va pas dans le bon sens…
      Ils essayent de corriger, si possible, le choix des mots, mots qui sont la seule interface entre lecteur et les médias. Le choix des mots est donc primordiale.

      Ce genre de “détail” est au final fort révélateur de la non liberté d’expression des médias et ce, quel qu’ils soient !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.