Analysis

Hong Kong : bagarres de rue entre manifestants et contre-manifestants vêtus de noir

La situation à Hong-Kong devient de plus en plus volatile. Il y a jusqu’à présent huit sortes d’intervenants :

  1. Les meneurs financés et orientés par les services spéciaux US et britanniques ;
  2. Des manifestants suivistes des premiers ;
  3. Des “black blocs” locaux pro-Beijing ;
  4. Les hommes des Triades chinoises dont le “business” à Hong Kong a été dérangé par cette nouvelle forme de “révolution colorée” et qui le font savoir à coup de bâton ;
  5. Les agents infiltrés des deux camps ;
  6. Les agents de liaison et de suivi, dotés d’une logistique assez importante ;
  7. Les “Case Officers” ou officiers traitants et ils sont bien plus nombreux qu’on le croient dans une cité-État qui a toujours été un nid d’espions de toutes sortes ;
  8. Enfin les spectateurs assez neutres et dont la majorité déplore les violences et la casse tout en s’inquiétant pour l’avenir de Hong Kong.

Publicités

7 Replies to “Hong Kong : bagarres de rue entre manifestants et contre-manifestants vêtus de noir

  1. L’occident ne souhaite t-il pas hypocritement faire de Hong-Kong un nouveau Tian-An-Men ? Je suppose que la vie des Hong-Kongais importe bien peu lorsqu’il s’agit de faire la démonstration aux yeux de ceux qui lisent la presse occidentale que la Chine est un pays infréquentable, pour mieux faire oublier nos propres exactions et mesures liberticides…

    1. Absolument. Je n’ai lu jusqu’ici aucune analyse sérieuse sur le rôle des Black blocs et leur utilisation par la police politique en Hexagone et en Allemagne. Mais que font les télégraphistes ?

  2. La stratégie du président Vladimir Poutine était très intéressante, car en organisant des contre-manifestations à l’intérieur des manifestations de soi-disant opposants, armés de leurs seuls drapeaux et pancartes en sa faveur, *il a réussi le tour de force à noyer le poisson de merdeux pro-étasuniens et surtout pro-mafias russes…
    *On est loin des merdouseries macronistes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.