Aéronautique Aérosptatiale/Missiles actualité stratégique Analysis Défense/Defence Intel News/Infos Open Source/Source Publique Strategy/Stratégie Technology

Révélation-choc du Commandant des forces aériennes iraniennes sur la guerre du Golfe de 1991

Le Chef de l’Armée de l’air de la République Islamique d’Iran, le Brigadier-Général Aziz Nassirzadeh a fait une révélation surprenante sur la guerre du Golfe de 1991 lors d’une cérémonie de clôture de l’exposition de l’université de technologie Malek Ashtar relevant des forces aériennes iraniennes.

Après avoir affirmé la volonté de son pays à se doter d’armes intelligentes et de drones de combat afin d’accroître le potentiel de défense de la République Islamique face à ses nombreux ennemis, le Brigadier-Général Nassirzadeh a rappelé que durant la guerre du Golfe de janvier 1991, la formidable coalition internationale menée par les Etats-Unis contre l’Irak n’avait pas la suprématie aérienne en soulignant que pendant que tout le monde parlait d’une domination dans le ciel irakien par les forces US, 200 avions de combat irakiens volaient et atterrissaient d’un point à l’autre avant d’affirmer que si l’Irak avait une vingtaine de pilotes idéologiquement motivés, ils auraient pu porter un coup dur à la coalition menée par Washington.

Cette révélation confirme un certain nombre d’informations circulant depuis cette guerre, l’une des première à user et abuser de la guerre d’information et de la désinformation, concernant l’échec total du concept tant vantée de “la guerre aérienne” selon lequel une guerre pouvait être gagnée en usant exclusivement de l’aviation.

Les propos du Général iranien corroborent également des rapports de l’époque ayant fait état de l’extrême difficulté à intercepter les vols d’avions de combat irakiens et leur étonnante capacité à échapper des avions de la coalition, voire à leur jouer de drôles de tours comme ce fut le cas lors de brèves confrontation entre des Mig-25 irakiens et des F-15 US.

Il est à rappeler que la coalition internationale menée par Washington lors de la guerre du Golfe avait lancé une campagne aérienne de plus de trois semaines, décrite comme l’une des opérations les plus réussies de l’histoire. Dans les faits, la campagne aérienne eut de très faibles résultat à l’intérieur de l’Irak et à la fin de la guerre, les hélicoptères et les avions de combat non transférés vers l’Iran permirent à Baghdad de mater deux rébellions concomitantes, l’une au sud du pays menée par la communauté chiite et l’autre au nord, conduite par les séparatistes kurdes.

Qu’est-ce qui explique le manque de motivation des pilotes irakiens à l’époque? Un aspect important de la guerre du Golfe de 1991 est l’influence et l’impact de la propagande de guerre occidentale avaient eu sur le moral des pilotes irakiens Une bonne partie de ces derniers avaient cru à la supériorité et l’invincibilité des armes US telles que vantées par les médias dominants occidentaux et arabes du Golfe à l’époque. Ce facteur joua un rôle bien plus important que l’absence de promotion aux sans parrain ou la nature du régime autocratique irakien sur la psychologie des pilotes irakiens. Autre point essentiel, le transfert vers l’Iran avec lequel l’Irak fut en conflit durant presque une décennie d’une bonne partie de la flotte aérienne militaire avant le début des hostilités entama le moral des pilotes. Certains d’entre-eux ont néanmoins réussi à voler sous le nez des avions AWACS de la coalition jusqu’à la fin de la guerre et d’autres parvinrent à échapper aux avions de chasse de la coalition après de brefs duels aériens où des dizaines de missiles Air-Air furent tirés par les chasseurs occidentaux.

En réalité, les pilotes irakiens furent intoxiqués et découragés par la propagande de guerre adverse. C’est la raison pour laquelle l’actuel commandant des forces aériennes iraniennes a souligné que si l’Irak disposait d’une vingtaine de pilotes motivés “idéologiquement” ou ayant la foi en la victoire, l’Irak aurait pu infliger de lourdes pertes aux forces aériennes de la coalition. Il est à noter que l’ensemble du bilan de cette guerre est toujours secret défense et que les seuls bilans disponibles sont des communiqués de propagande ressemblant point par point à la propagande de guerre de l’Allemagne National-Socialiste et l’Union Soviétique des années 40.

Ce que l’on sait par contre est que lorsque des avions de combat irakiens cherchèrent le combat aérien, les avions de la coalition passèrent de très mauvais quart d’heure et certains appareils furent perdus en combat aériens. Des pertes systématiquement attribuées à des tirs de missiles SAM ou à des défaillances techniques.

Publicités

15 Replies to “Révélation-choc du Commandant des forces aériennes iraniennes sur la guerre du Golfe de 1991

  1. “Si l’Irak disposait d’une vingtaine de pilotes motivés “idéologiquement” ou ayant la foi en la victoire, l’Irak aurait pu infliger de lourdes pertes aux forces aériennes de la coalition.

    Je dirais même qu’une dizaine auraient suffit pour mater les tapettes occidentales, us ; france et gb. La propagande de leurs médias et leurs coalition de 100 contre 1 à chaque guerre, démontre surtout leurs faiblesses et leurs peurs !

  2. l Otan a perdu officiellement 74 appareil pendant la guerre d’Irak de 91 sur panne technique …..comprendra qui pourra 😉
    ca doit etre plusieurs incidents du meme acabit que la perte du F35 israelien suite a sa confrontation pardon collision d un volatile bien portant il faut le reconnaitre

    1. l Otan a perdu officiellement 74 appareil pendant la guerre d’Irak de 91 sur panne technique …..comprendra qui pourra…
      Officiellement parlant on dira…Dixit le DoD temple de la vérité infuse de l’hémisphère occidentale. Le DoD ne reconnait qu’une quarantaine de chasseurs bombardiers perdus, plus un certain nombre d’hélicoptères, ainsi qu’un voir deux hercule C-130. Sans oublier un B-52 qui se serait abimé en mer “suite à un problème de cables electriques qui auraient pris feu” eh oui ils ont osé! Le DoD a la sens de l’humour.
      De ce que j’ai entendu, lu il est question de la perte d’un nombre significatif de F-15 C, en combat aérien contre des Mig-23 ML. Je précise de F-15 C -C comme connerie!- et non le F-15 E, une espèce de F-111. Il est egalement question de la perte de plusieurs dizaines de F-16 C. On parle au minimum d’une trentaine. Il est à noter qu’Israèl durant la decennie 80 a perdu prés de 70 F-16 -comme toujours pour ennuis mécaniques bien sur!-. Ce qui a fait dire à un haut responsable US que malheureusement je suis incapable de citer que “le F-16 est un des avions les moins performants. Cet appareil n’a pas abattu un seul avion irakien, alors que meme le A-10 avait reussi à descendre un helicoptère irakien Mil-8“. En fait ce haut responsble -n’en déplaise à Pierre Sprey le concepteur- le F-16 c’est de la belle merde, mais vendu à prix d’or. Les US auraient perdu prés d’une centaine de M-1 Abrams, et pourtant Wikipedia nous pond son récitale :

      The Abrams remained untested in combat … during Operation Desert Storm. A total of 1,848 M1A1s were deployed to Saudi Arabia to participate in the liberation of Kuwait. The M1A1 was superior to Iraq’s Soviet-era T-55 and T-62 tanks, as well as T-72 versions imported… A total of 23 M1A1s were damaged or destroyed during the war. Of the nine Abrams tanks destroyed, seven were destroyed by friendly fire, and two were purposely destroyed to prevent capture after being damaged. Some others took minor combat damage, with little effect on their operational readiness. Very few M1 tanks were hit by enemy fire and none were destroyed as a direct result of enemy fire, none of which resulted in any fatalities….In friendly fire incidents, the front armor and fore side turret armor survived direct armor-piercing fin-stabilized discarding-sabot (APFSDS) hits from other M1A1s.
      Survivabilité disent-ils! Dommage que l’occupation en Irak nous a révélé ce que vaut cette saloperie! Je vous laisse seul juge rien qu’en voyant cette photo, d’un M-1 salement amoché durant Desert Storm, sans doute par un AT-5 Spandrel, voir un AT-4 Spigot, si c’est pas un AT-3 Sagger. J’aurais pas aimé etre à l’interrieur, pendant l’impact.
      https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/50/Destroyed_M1A1_Abrams.jpg

      Pareil mensonges pour le F-15
      According to the Saudis, one F-15C was lost to a crash during the Gulf War in 1991.
      Sans déconner!

  3. Quoiqu’il en soit, cela laisse penser que l’Iran doit être pourvu à l’heure actuelle d’une capacité aérienne pas tout à fait ridicule… Si celle-ci s’accompagne de systèmes A2/AD récents comme ceux déjà installés par les russes en Syrie, “l’empire du bien” a du souci à se faire. Il se dit d’ailleurs que les russes projetteraient de construire deux bases sur la côte Iranienne encadrant de détroit d’Hormuz. Si c’était le cas, les choses deviendraient très sérieuses.

  4. S’il est brigadier-général maintenant, il devait être lieutenant à l’époque. Combien d’avions irakiens se sont posés en Iran et ont été immédiatement repeints aux couleurs de l’Iran ?

    1. Excellente question ! Les chiffres varient entre 110 et 180 appareils. Une flotte aérienne complète qui tombe du ciel. Saddam avait commis une grosse erreur de jugement (pas la première) et de fait, il perdit sa force aérienne de première ligne assez bêtement. Les pilotes étaient démoralisés.
      Pour l’Iran c’était un miracle. Une force aérienne complète gratos, pilotes inclus. Ces derniers furent initialement emprisonnés et certains ne furent jamais relâchés car ils devaient payer pour le bombardement des villes iraniennes durant la guerre Iran-Iraq.

      1. ce n’est pas très clair: pour quelles raisons les pilotes irakiens sont-ils allés en Iran?
        – défection?
        – pour se protéger des bombardements pas missiles de croisière sur les aéroports irakiens?
        c’est assez surprenant que les ennemis d’hier s’entraident du jour au lendemain.

        par ailleurs, cet article n’apparait pas sur la page générale du site internet (en tout cas pour ma part), donc si cosworth n’avait pas laissé de message, il serait passé inaperçu. merci cosworth 🙂
        ce qui est dommage parce que c’est aussi pour ce type d’informations que l’on ne trouve pas autre part que Strategika est si intéressant.
        et si c’est arrivé une fois (aujourd’hui) c’est peut être arrivé d’autrefois? si cela se trouve vous avez publié l’article sur l’Antarctique mais il nous est passé sous le nez!

        cosworth: tu es abonné à la newsletter? tu as reçu l’article directement dans ta boite mail?

        1. ce n’est pas très clair: pour quelles raisons les pilotes irakiens sont-ils allés en Iran ?
          C’est sur ordre de Saddam Hussein. La question n’a jamais été clairement elucidée, cependant plusieur raisons ont poussé Saddam à evacué plusieur dizaines d’avions les + sophistiqués vers l’Iran. La première étant bien sur de sauvegarder une partie de son aviation, tout au moins pensait-il. La seconde explication, étant que d’aprés l’historien US Tom Cooper qui connait trés bien l’Irak, a pas mal ecrit sur le sujet, il y eut aprés la guerre du Golfe I toute une serie de purges. Ainsi en evacuant des rivaux potentiels le président irakien pensait se mettre à l’abris d’un evenutuel renversement. De plus il fallait se replonger dans le contexte de l’époque, l’Irak était isolé diplomatiquement et militairement par tout le monde. La Syrie son ennemi heréditaire Hafez El Assad, la Jordanie pseudo royaume, mais véritable protectorat britanique, l’Arabie dite Séoudite est et était non seuleument une création mais un protectorat US. La Turquie au nord membre de l’OTAN. Acculé, Saddam n’avait d’autres choix qu’essayer d’amadouer l’ex ennemi iranien. Avec le temps on a compris que Saddam s’était lourdement planté -et c’était loin d’etre la premiere fois-.

          défection ?
          Qu’on le veuille ou non, Saddam était particulièrement détesté par une grande partie de sa population, c’est un fait. C’est pas parce que les US le disent que c’est pas vrai. Les rédditions massives des troupes irakiennes au Koweit pourraient s’expliquer par un profond ressentiment à l’égard du régime Baathiste.

          pour se protéger des bombardements pas missiles de croisière sur les aéroports irakiens ?

          En effet, et parmis les joyaux figuraient les IL-76 Mainstay, appellés “Adnan” AWACS irakiens, et c’était une première dans l’histoire à l’époque, c’était aussi surprenant qu’aujourd’hui la Corée du Nord qui teste des missiles hypersoniques. L’objectif était de les preserver, pour les récupérer par la suite.

          c’est assez surprenant que les ennemis d’hier s’entraident du jour au lendemain.
          Oh tu sais Saddam tout comme Khadaffi n’ont jamais brillé ni par la clairvoyance ni par l’intelligence politique. Quand les criminels à Washington ont en face d’eux ce genre de tocards, ils sont contents, par ce qu’ils jouent sur du velour. Saddam c’est pas les Kim, Deng Xiaoping, Erdogan, Fidel Castro, Ortega, Assad pere etc…Saddam tout comme Khadaffi sont des gens impulsifs, brouillons, dont les décisions étaient trés souvent irréflechies et ont mené quasi systématiquement aux catastrophes que connaissent ces deux pays.

          1. Commentaire fort pertinent sur le profil psychologique du dirigeant et son impact sur la stratégie de son pays.
            Je viens de recevoir un mail en réaction à ce sujet de la part d’une personne disant avoir servi dans l’Armée de l’air irakienne de 1980 à 1999 et qu’il fut l’un des pilotes à avoir évacué son appareil en Iran a travers le couloir kurde en dépit des avions de la coalition. Il affirme que l’Irak a transféré 230 appareils civils et militaires en Iran sous le nez des avions de la coalition, laquelle ne reussit a en intercepter aucun et c’est à cela que fait référence le commandant de l’Armée de l’air iranienne selon lui.

        2. J’ai remédié partiellement au problème même si beaucoup reste à faire. Le G de GAFA me notifie que certains contenus du site violent sa Charte et souvent des articles disparaissent ou ne sont plus visibles.

          Il y a aussi le chantier de la lettre d’info.

          Pour cet épisode oublié de la guerre du Golfe, Saddam Hussein avait décidé de transférer son aviation de première ligne en Iran pour qu’elle échappe aux bombardements. Une décision suggérée par un ministre de la défense qui s’est revelé plus tard comme un agent-double (Mi6).

      2. Les chiffres varient entre 110 et 180 appareils.
        En effet, j’ai entendu, lu des chiffres à peu prés similaires, cependant et c’est une certitude on en sera jamais la vérité. Néanmoins on sait qu’une grande partie des avions les + sophistiqués sont passés en Iran, et des echos que j’ai entendu ça et là parlent de plusieurs dizaines de Mig-29, Mig-23 et surtout Mig-25. Personne ne pourra jamais le vérifier, parce que les autorités iraniennes ne le reconnaitront jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.