Analysis Intel Open Source/Source Publique

Il n’y a jamais eu de diplomates US en Irak, c’étaient tous des membres des 17 agences de la pléthorique communauté du renseignement et du Pentagone

Le sujet fait sourire en Irak puisqu’il est l’objet d’une blague assez ancienne remontant au temps où l’agent du renseignement April Glaspie, déguisée en ambassadeur plénipotentiaire et extraordinaire avec lettres de créances et accréditation officielle, manipulait le Chef d’état-major des Armées irakiennes en 1989-1990 sous le thème de l’amitié américano-irakienne: Il n’y a jamais eu de diplomates américains en Irak.

Cette situation empira après la chute du régime irakien suite à l’invasion US en avril 2003 pour atteindre son apogée vers les années 2007-2010. La majorité écrasante des “diplomates” US postés dans la zone verte ultra-sécurisée de Baghdad appartenaient soit au Pentagone, soit aux 17 agences de la communauté du renseignement US. Souvent c’étaient des militaires sous couverture diplomatique spéciale. A l’ambassade US à Baghdad, l’antenne de la CIA avait fini par phagocyter l’ensemble des autres structures et a fini par se heurter au Pentagone.

Cette tendance ne s’est pas limitée à l’Irak. Elle a poussé certains alliés de Washington à l’imiter. La Grande-Bretagne et la France envoient de plus en plus d’espions et d’agents subversifs dans des pays du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Asie.

Il y a un point sur lequel certains commentateurs sont loin du compte: ce n’est pas le président US Donald Trump qui a achevé la diplomatie US. Cette dernière est morte depuis longtemps. Une Madeleine Albright ne valait guère mieux que Hillary Clinton et les deux réunis sont bien plus pires que tous ce que pourra faire l’actuel Secrétaire d’Etat Mike Pompeo dont la véritable vocation de militaire n’arrive pas à s’adapter aux archaïsmes idéologiques d’un Département d’Etat où le conformisme pro-sioniste et l’absence d’évolution sont les seules valeurs admises par des apparatchiks jaloux de leurs privilèges.

Le problème est que dans des pays comme l’Irak de 2019 et bien d’autres, certains cercles dirigeants réclament eux-mêmes une présence militaire US en échange de dividendes et d’avantages personnels au détriment des intérêts de leurs propres pays.

Publicités

18 Replies to “Il n’y a jamais eu de diplomates US en Irak, c’étaient tous des membres des 17 agences de la pléthorique communauté du renseignement et du Pentagone

  1. Brèves tétaniques (suite, vaccinez-vous avant qu’il ne soit trop tard : soumettez-vous à l’empire du bien et vous serez imunisé contre l’iranisation pendant un trimestre)

    Voyez, voyez, braves commentateurs
    Ouvrez vos yeux d’internautes comploteurs
    Vous, qui êtes du crime par la pensée les prometeurs
    Une frégate anglaise prend la fuite comme un voleur
    Poursuivie par les gardiens de la révolution vengeurs
    Dans le golfe persique, ces vigoureux rameurs
    Ont crié à l’envahiseur
    Ce sont nos eaux et notre terre
    Commets la moindre folie et nous t’expédierons en enfer
    L’iranisé se moque de l’empire
    Qui suce le sang des peuples tel un vorace vampire
    Mais je n’ai nulle intention de faire un long discours
    Car cette vidéo tournée le huit du mois en cours
    Suffit à étancher la soif du connaisseur
    Et à démoraliser les maspérisateurs

    https://www.alalamtv.net/news/4370591/انظر-الى-البارجة-البريطانية-وهي-تفر-من-الحرس-الثوري

    1. Errata et addenda :
      Cher lecteur, je voue prie de croire
      Que seul le S.A tentaculaire
      écrit imunisé au lieu d’immunisé, prometeurs
      En lieu et place de promoteurs
      Je ne peux rien contre cette misère
      Dont le S.A est le propagateur
      Il a déjà éduqué une génération entière
      A ses façons grossières
      Et nous voyons tous les jours
      Que Dieu fait, ces horreurs
      L’orthographe, la syntaxe et la logique élémentaire
      Sont devenus un crime aux yeux des régimes délétères
      Qui règnent présentement sur terre
      Mais l’Afghanistan sévère
      Et la Syrie à l’histoire légendaire
      d’Alep, Damas et Palmyre
      Sont pour le poète un élixir
      De longue vie, de même l’Irak martyr
      Qui sort lentement de son calvaire
      Et le Liban avec ses combattants de fer
      Et leur foi en la victoire
      De la vérité pour toujours
      Oui, ma belle d’amour
      Nos peines et nos travaux obscurs
      Ne sont pas compris par les vautours
      Mais, demain, quand viendra leur tour
      De disparaître à jamais de la surface de la terre
      Nous ne crierons ni victoire ni gloire
      Mais irons boire un verre de vin de madère
      A la santé de tous les êtres de l’univers

  2. Une guerre en pointillée ?
    Deux actions retentissantes de la Résistance (la vraie) bien évidemment passée sous silence ici en occident
    1ère action de guerre : *Un drone américain a fait l’objet d’une cyberattque à Bagdad, la capitale irakienne.
    Selon l’agence de presse officielle irakienne, Buratha, un drone-espion américain s’est écrasé au sol aujourd’hui, vendredi, 9 août dans dans la région de Radwaniyah au nord-ouest de Bagdad.
    Un piratage informatique ou une interférence électronique provoqués par une cyberattaque non-identifiée serait à l’origine du crash de ce drone américain portant le numéro 52187.
    Le corps du drone n’aurait pas subi de dommages importants et l’appareil aurait été remis à une partie irakienne.
    Les responsables américains et irakiens n’ont pas encore réagi à la nouvelle.
    Seconde action de guerre : *DEBKAfile, site proche du renseignement de l’armée israélienne est le premier à réaliser l’ampleur du séisme sécuritaire :
    « Comment se fait-il que les services sécuritaires n’aient pas été capables de retrouver la voiture qu’ont utilisée les assaillants pour capturer leur victime, le poignarder mortellement, puis le déposer sur le bord de la route menant au kibboutz Migdal Oz dans le Gush Etzion ? Les caméras couvrant la scène auraient dû aider les enquêteurs du Shin Bet à au moins identifier le véhicule des assaillants… S’ils avaient incendié le véhicule comme l’ont déjà fait les Palestiniens par le passé, la carcasse carbonisée de la voiture aurait fini par être retrouvée. Comment donc expliquer sa disparition ? Les assaillants ont soit préparé une cachette pour y déposer le véhicule, soit l’ont démonté pour le faire disparaître. L’une ou l’autre des options attesterait que le soldat israélien est tombé entre les mains d’une cellule palestinienne bien organisée qui avait minutieusement mis en place l’opération, et ce, au nez et à la barbe des radars de surveillance du Shin Bet et des autorités de sécurité palestiniennes à Ramallah. De plus, le corps du militaire israélien n’a pas été découvert à plus de 100 mètres de la porte du kibboutz, alors que la caméra de surveillance se trouvait au-dessus de la tête… »

    Les Palestiniens auraient carrément démontée la bagnole qui aurait servi à leur action de guerre en terre occupée par l’ennemi sioniste ! A tous les colons et autres voleurs de terre palestinienne, préparez vos valises et tirez-vous fissa !
    *PRESSTV

    1. Seconde action de guerre : ‘DEBKAfile, site proche du renseignement…Les assaillants ont soit préparé une cachette pour y déposer le véhicule, soit l’ont démonté …
      Jadis par le passé, je consultais ce site que -je croyais d’information- tous les jours, puis vint l’occupation américaine en Irak, et les masques sont rapidement tombés. Je me suis aperçu que ce site n’était rien plus qu’un amoncellement de bobards sans queue ni tete. Quand on connait la situation qui prévaut en Cisjordanie, le stress qu’implique une telle opération qui doit etre milimétrée, rapide comme l’eclair, et necessite une organisation adéquate. Comment s’imaginer que ceux qui ont tué ce soldat israélien, aient pu avoir le temps de “démonter” le véhicule ? Si ça ne releve pas de l’intox tout ça! De plus c’est les autorités israéliennes qui affirment que le corps du soldat a été retrouvé à proximité d’un Kiboutzim, personne n’a été vérifié. Cependant les israèliens ont un atout maitre c’est tout simplement l’ “autorité” palestinienne qui fera tout pour retrouver les auteurs et les balancer aux israèliens, c’est le seul domaine ou ils excellent. Depuis 2004 l’exploit des israéliens a été de transformer l “autorité” palistinienne en une milice supplétive d’IDF, infiniement plus efficace que les commandos israèliens, et le Shin Beth.

      1. Entièrement d’accord avec ce que tu écrit, cher “camarade” Foxhound, cependant deux questions, comment ce commando palestinien a-t-il pu opérer de manière si efficace, ceci malgré les centaines de caméras de surveillance sioniste dont les territoires palestiniens occupés sont truffées ?, et seconde question, les Iraniens ont mis la pression (le paquet) dans le camp palestinien, (toutes tendances confondues, et tu sais ce que cela signifie vraiment), y compris pour éliminer les traitres à leur patrie, la Palestine…

        1. @Sergio
          …question, les Iraniens ont mis la pression (le paquet) dans le camp palestinien… y compris pour éliminer les traitres à leur patrie, la Palestine…
          On va commencer par ta deuxième question et démonter un autre bobard occidentale. Je ne sais pas dailleurs si ça releve du bobard, ou de la bete ignorance des elites occidentales, ce qui est beaucoup plus grave. En effet quand je vois les ratés des géostrateges US depuis en gros le début des années 2000 y a de quoi se poser des questions sur leur compétences. L’Iran n’a absolument aucun levier ni sur le Hamas, ni sur le Hezbollah, ni sur le gouvernement syrien. Tout au plus il peut influencer certaines décisions, dans la mesure ou les iraniens financent en partie l’armement des uns et des autres, à condition que ces derniers veuillent résister. C’est un peu comme si tu me disais que “Oui durant la seconde guerre mondiale!… W. Churchill avait mis la pression sur les mouvements de résistance en Europe à l’occupation nazis“. L’Iran peut mettre la pression qu’il veut, mais si les gens choisissent une voie, personne ne peut les en empecher. En témoigne récemment les prises de position d’une partie de la direction du Hamas contre Téhéran.

          … comment ce commando palestinien a-t-il pu opérer de manière si efficace, ceci malgré les centaines de caméras de surveillance sioniste dont les territoires palestiniens occupés sont truffées ?,…
          Voilà un autre bobard occidentale, que la presse de l’OTAN et du monde arabe aime à propager. Aucun systeme, aucune armée, la + forte soit elle ne peut empecher un peuple de résister et de gagner. C’est pas les caméras et autres systèmes de surveillance israéliens qui étouffe la résistance en Cisjordanie. C’est surtout l’Autorité palestinienne, qui repere, intimide, emprisonne, torture, et souvent execute froidement des palestiniens qui auraient envie de résister. Et ceux que l’Autorité palestinienne ne peut pas briser, il laisse Israèl le faire par ces moyens militaires. En outre l’autorité palestinienne, fiche systèmatiquement tout ce qu’elle peut, et envoie les résultats aux israèliens afin qu’ils construisent d’enormes bases de données, et qu’ils agissent, afin de tuer dans l’oeuf toute résistance. Bien plus dangeureux que toutes les caméras israèliennes, US, et de l’OTAN, c’est les yeux et les oreilles des “policiers” palestiniens, ainsi que des services de renseignements de l’autorité palestinienne. Policiers palestiniens recrutés bien entendu en fonction d’un seul critère, la certitude d’une collaboration zélée et inconditionnelle avec l’occupant israèlien, moyennnant de juteux salaires qui font rever les ventres vides. Salaires payés par des pays “frères” arabes -des “frères” comme on en fait plus! -. Et comme si ça ne suffisait pas, l’autre pseudo pays, c’est à dire l’adminstration Jordanienne -pays pondu par les britanniques à partir de rien, et qui est voué à disparaitre, et c’est qu’une question de temps- s’arrange pour ficher tout palestinien, et surtout protéger la frontière avec Israèl grace à l’aide de l’OTAN. Cette opération militaire de la résistance palestinienne qui a eu lieu en Cisjordanie, est un enorme coup porté surtout contre l’Autorité Palestinienne qui a accompagné et aidé avec zele le developpement et l’implantation des colonies israèliennes en Cisjordanie. Signe inquiétant pour l’Occident cette Autorité Palestinienne commence à perdre pied au sein de la population. A mon avis elle est tellement méprisée par le peuple, que son influence actuelle est proche de zéro. Cependant et c’est une quasi certitude cette fois, les israèliens rattraperont les auteurs -si ça n’est déja fait- et les liquideront grace au concours zélé de l’Autorité Palestinienne. Sans les leaders palestiniens les colonnies de peuplement en Cisjornie ne se seraient jamais aussi bien développées.

          1. salut Foxhound, en ce qui concerne les soi-disants coupables, les sionistes les auraient déjà arrêtés (bientôt ils-elles seront arrêtés avant même un quelconque acte de résistance… ils sont vraiment forts ces occupants sionistes!

          2. @Sergio
            ….les sionistes les auraient déjà arrêtés…ils sont vraiment forts ces occupants sionistes!
            L’occupation israèlienne est forte en Cisjordanie, grace surtout à l’Autorité Palestinienne!

          3. C’est pour cela que le S.G du Hezbollah libanais n’a cessé d’affirmer que seule une interruption de la coopération sécuritaire entre l’Autorité de Mahmoud Abbas et Israël fera vraiment mal à ce dernier.

          4. @Strategika
            …S.G du Hezbollah libanais n’a cessé d’affirmer que seule une interruption de la coopération sécuritaire entre l’Autorité de Mahmoud Abbas et Israël fera vraiment mal…
            Je pense que Nasrallah faisait de l’humour noir. Parce qu’au fond de lui, il sait trés bien que c’est completement impossible! C’était plus un message politique qu’autre chose.

          5. Effectivement, la dernière interruption de la coopération sécuritaire forcée avait entraînée les chars Merkava vers Ramallah et la Mouqataa (la présidence palestinienne) fut assiégée à mort. Au point où l’envoyé spécial US devait ramener avec lui des bouteilles d’eau minérale à Arafat.

          6. Je rejoins ce qu’écrits Strategika51, sur les conseils (plus qu’avisés) de l’Iran intime aux instances palestiniennes (celles de la résistance, la vraie) de quitter immédiatement l’arnaque d’une soi-disant coopération sécuritaire, et de passer fissa à l’action ! d’où le commentaire de notre ami Straytegika51 : « C’est pour cela que le S.G du Hezbollah libanais n’a cessé d’affirmer que seule une interruption de la coopération sécuritaire entre l’Autorité de Mahmoud Abbas et Israël fera vraiment mal à ce dernier. », l’Iran se charge de la prise en main de la nouvelle stratégie concernant la résistance palestinienne (et l’élimination de tous les traites à la Patrie palestinienne (et peut-être en sous –main une (très) certaine connivence russe ?)

          7. @Sergio
            …la dernière interruption de la coopération sécuritaire forcée avait entraînée les chars Merkava vers Ramallah…
            Il est peu probable que qu’une telle initiative se reproduise de sitot, déja le rapport des forces dans la région a enormément évolué depuis le début des années 2000. De plus Israèl n’a pas besoin d’envoyer ses chars, on va voir pourquoi dans quelques instants. Pour commencer, je m’adresse en particulier à Sergio pas trop à notre ami Strategika qui connait trés bien cette partie de l’histoire. Arafat malgrés ses milles et un défauts dans la mémoire collective reste et restera comme un des grands leaders de la lutte contre l’impérialisme, au meme titre qu’Ho Chi Minh, Che Guevara, Fidel Castro, Nasser, Georges Habache etc…Il était trés courrant durant les années 70 et 80 dans la gauche française et européenne -Italie, Allemagne, France, Autriche etc…- de porter le keffier, signe qui faisait rappeller le combattant palestinien. C’était un idéal. Aujourd’hui avec la gauche pasteurisée et aux ordres, c’est completement impossible. Arafat était non seuleument un brillant avocat -dont l’origine est frère musulman-, formidablement cultivé, mais aussi et surtout un vaillant combattant, il a pris les armes, les a utilisé contre Israèl. La popularité d’Arafat dépasse largement le cadre palestinien. Ainsi il n’a jamais voulu concéder un iotat du droit des palestiniens, intransigeance qui lui a couté cher. Déja quand tu regardes le visage d’Arafat, malgrés les défauts qu’il avait, son visage t’inspire respect, la forme des épaules -c’est hyper important- un V, ce qui contraste totalement avec M. Abbas gueule d’un faux-cul avec ses moustaches à la con, regards troublants, et epaules en U, faisant rappeller un senateur “socialiste” de la III° république. Donc dans la gueule d’Abbass ça ne loupe pas. Il faut savoir que cet obscure scribouillard à ma connaissance n’a jamais participé à la lutte armée, mais a été trésorier et négociateur. Début les années 2000, les américains croyaient dur comme fer à leur fin de l’histoire, c’était eux qui la faisaient au Moyen Orient. Ils avaient besoin d’un auxiliaire qui les aide afin d’accompagner la colonisation massive de la Cisjordanie par des colons orthodoxes psychopates et assassins israeliens, et faciliter l’expulsion des palestiniens. L’Autorité Palestinienne devait aider les plans US, contre enrichissement pour les leaders. Bien evidement le chef charismatique leur a immédiatement opposé un fin de non recevoir. Furieux les américains ont poussé Abbass qu’ils ont imposé à Arafat comme premier ministre. Dans un premier temps Arafat n’en a pas voulu, mais la pression US était trop forte. Arafat voulait néanmoins conserver le controle de la police. Pour les US c’était de trop, Abbass a été demissionné, et ont poussé les israèliens à encercler le Q.G. d’Arafat. Dans ce bras de fer entre Arafat et les Etats Unis, le but des chars israèliens étaient de favoriser Abbass, le candidat des israèliens à l’Autorité Palestinienne, en affaiblissant autant que possible Arafat. Cependant le vieux leader continuait à entraver les plans US et israèliens au sein des forces de sécurité palestiniennes. C’est alors que les US avaient décidé d’en finir avec Arafat, mais grace…à l’entourage du vieux chef palestinien. C’est les palestiniens proches d’Abbass -aujourd’hui ministres, cadres, responsables, richisimes au sein des forces de securités palestiniennes- qui ont assassiné Arafat, pour favoriser la colonisation et l’expulsion des palestiniens. L’autorité palestinienne s’est débarrassée d’Arafat moyennant de juteux retours en dollar pour les responsables. Aujourd’hui, pour faire pression sur cette prétendu autorité palestinienne les US n’ont nul besoin d’envoyer les chars israèliens, quelques détails bien sales dans la presse -concernant la mort d’Arafat- suffisent, pour que ces “traitres” à leurs peuples terminent lynchés par la population de Cisjordanie. Avec des merdes comme Sissi, Hifter, Mahmoud Abass, M. Dahlan -chef de sécurité palestiniens-, le roi de Jordanie, d’Arabie dite Séoudite, etc…les US jouent sur du velour. Maintenant je pense que vous me comprennez quand je vous dis que les leaders qui composent cet autorité palestinienne sont pieds et poings liés à Israèl, et ils ne peuvent faire autre chose que collaborrer avec Israèl et les USA. Cependant l’histoire n’a pas dit son dernier mot.

          8. J’adhère à ce que tu écris cher “camarade” Foxhound, mais tout se paie un jour (et “cash” comme dirait Céline), et les traitres ne l’emporteront pas au paradis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.