Explosion d'un moteur de missile à propulsion nucléaire dans l'extrême Nord russe : le mystère autour du 9M370 Buresvestnik (SSC-X-9 Skyfall) demeure complet 1
Analysis

Explosion d’un moteur de missile à propulsion nucléaire dans l’extrême Nord russe : le mystère autour du 9M370 Buresvestnik (SSC-X-9 Skyfall) demeure complet

Le mystère de l’explosion d’un moteur expérimental à propulsion nucléaire dans la région d’Arkhangelsk dans  l’extrême nord de la Russie demeure entier, notamment après la constatation d’une hausse anormale des niveaux de radioactivité près de la zone où aurait eu lieu l’incident.

La censure est lourde et quasiment aucune information fiable n’a pu être filtrée concernant cet incident fort inhabituel qui confirme la poursuite par la Russie d’une douzaine de projets d’armes stratégiques secrètes.

Des analystes US ont laissé entendre que l’incident meurtrier survenu jeudi dernier aurait résulté d’un essai infructueux d’un missile de croisière à propulsion nucléaire et il pourrait s’agir dans ce cas du 9M370 “Buresvestnik” ou SSC-X-9 Skyfall mais il ne s’agit là que d’une hypothèse non confirmé.

Ce qui semble certain est que la Russie semble avoir opté pour des moteurs fusée à propulsion atomique, un projet que les États-Unis et la Russie avaient envisagé dès les années 50 avant de l’abandonner. La Russie avait même produit à l’époque un prototype d’un bombardier lourd à propulsion atomique qui n’avait jamais abouti.

Officiellement, Moscou évoque l’explosion accidentelle d’un missile à propulsion liquide et ne fait aucune référence à une quelconque activité radioactive.  Pourtant, le site web de la ville de Severodvinsk, une ville de 200 000 habitants située près du site d’expérimentations militaires de Nyonoksa où a eu lieu l’incident, avait initialement annoncé un pic inhabituel de radioactivité le jour même de l’explosion avant de supprimer toute référence à cette information.

Le 9M370 Buresvestnik est un missile de croisière à propulsion atomique portant des ogives non-conventionnelles et disposant d’une portée virtuellement illimitée en cours de développement en Russie. Il fait partie de la nouvelle panoplie des armes stratégiques russes.

Il existe très peu d’information sur l’utilisation d’isotopes radioactifs dans les moteurs fusée à propulsion liquide.

Publicités

2 Replies to “Explosion d’un moteur de missile à propulsion nucléaire dans l’extrême Nord russe : le mystère autour du 9M370 Buresvestnik (SSC-X-9 Skyfall) demeure complet

  1. Ce doit etre des moteurs pour missiles hyper sonique.
    Jean Pierre Petit avais expliquer cela dans un video sur la MHD. Il fallait mettre des particules Radioactive dans la poudre, avec l’ejection de celle ci par la tuyere cela produisait un champ electique récupéré par un bobinage à la base de la fusée et permetait de creer un champ Mhd (ionisation de l’air) en tete de fusée avec cette énergie ainsi créé.
    je n’ai pas retrouvé cette extrait pour le moment. A voir? c’est une suposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.